Messages 2003/2004

1er Mai 2003

payasge burkinabé(alt)

Tâmpui, Dimanche Ier mai 2003.


  1. Le Seigneur.

  • La paix soit avec vous, mes amis. Je vous bénis tous au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen


Merci d'être venus à ma rencontre à travers la célébration de l'Eucharistie en ce jour de dimanche béni et choisi de Dieu mon Père.

Puisque tu t'abandonne toujours à ma Mère, mon serviteur René, n'aie pas peur, va et d'un coeur vaillant dis la vérité à ce monde ainsi qu'à la France, dis ce que tu dois dire et n'aie pas peur car la puissance de ma main droite t'accompagne. Occupe-toi de mon épouse Marie Rose, puisque c'est la fin des temps et qu'elle est en train de supporter les séquelles de ma croix que je suis en train de traverser actuellement.

Toute personne qui suit mes pas en ce moment devra souffrir, car c'est la fin des temps et ce sont les séquelles de la fin des temps que tous mes servantes et serviteurs devront traverser avec moi. Mais je te demande, mon ami, d'aider mon épouse à surmonter ces épreuves et n'ayez pas peur car je suis avec vous. Et rien ne vous manquera puisque je suis toujours avec vous. Voyez-vous entre vous car vous vous complétez. Laissez tomber les querelles et allez-y de l'avant d'un coeur vaillant vous tous.

Marie Rose ne peut pas être coupée de ce monde comme vous le désireriez parce que mon peuple a faim et soif d'elle. N'ayez pas peur, priez toujours car je serai toujours là pour vous guider et mon Esprit sera votre seul guide pour toujours.

Mais si vous la coupiez totalement du monde, la mission sera accomplie à moitié, parce que voici venir le jour que le monde entier affluera de partout sur cette colline et ne les empêchez pas de voir Marie Rose.

Car ce n'est pas Marie Rose qu'ils voient quand ils la rencontrent mais c est ma Mère et Moi l'Image du Père qu'ils verront en elle, parce que le Père, le Fils qui suis Moi et l'Esprit Saint image de ma Mère habitent en Marie Rose puisqu'elle est consacrée à la Sainte Trinité, au Père, au Fils, à l'Esprit Saint image de ma Mère.

Puisque le monde a faim et soif de nous, ils viendront de partout, rien que pour voir cette colline et aller à la rencontre de Marie Rose. Tous mes serviteurs qui ont vécu sur cette terre il y a bien longtemps m'ant que vous ne veniez ont souffert comme vous souffrez aujourd'hui. C'est pour cela, je te le dis, René, à toi mon représentant sur cette terre, n 'aie pas peur, parce que, comme j 'ai dit autrefois au peuple d 'Israël, je livrerai tes ennemis entre tes mains à toi René, je te dis aujourd 'hui, au nom de mon Père va et d'un coeur vaillant, dis la vérité car tes ennemis te seront livrés et lu les vaincras tous.

Ton arme de combat est la vérité qui est en toi, à travers ta conscience de théologien, tu diras la vérité sans avoir peur de ces hommes d'aujourd'hui parce que la fin s'annonce et elle est pour bientôt. Vous ne savez pas comment sera la fin mais moi le Fils de l'Homme, je le sais et comme mon Père avait promis au peuple d'Israel toujours la délivrance, à toi René, je promets cette délivrance. Mais occupe-toi toujours de Marie Rose puisque la mission bat son plein actuellement.

Je ne suis nul autre que le Maître des douze disciples qui est venu sur cette terre, qui est retourné vers son Père et qui reviendra pour bientôt. Allez tous dans ma paix et à toi René, d'un coeur vaillant, dis la vérité à ce monde car je suis avec toi et la puissance de ma main droite t'accompagne. Et pour Marie Rose, n'aie pas peur puisque l'Esprit te devancera. Tout ce que tu diras viendra par la suite parce que l'Esprit oeuvrera à travers les esprits et dans les coeurs avant que tu ne te prononces.

Je ne suis nul autre que le Maître des douze disciples, Jésus de Nazareth qui est mort sur la croix, qui est ressuscité le troisième jour et qui reviendra bientôt juger les vivants et les morts et renouveler la face de cette terre. Allez tous dans ma paix, acceptez tout ce qui vous arrive avec joie et ne vous laissez pas troubler par les séquelles de la fin des temps qui sont les souffrances que vous endurez chaque jour, car je suis votre Berger et puisque je suis votre Berger qu'est-ce qui vous manquerait ?

Croyez en moi et attendez-moi toujours ainsi que ma Mère et le secours du Père comme à Noël les enfants attendent le Père Noël en dormant sans s'inquiéter, croyant qu'ils auront tout ce qu'ils ont demandé.
Je ne suis nul autre que le Lion de Judas. A nous revoir bientôt comme je reviendrai bientôt, comme je l'ai promis et je ne tarderai plus puisque les armes de ce monde font puer la terre et elles sont en train de hanter l'atmosphère. Je ne supporte plus et je suis en route. Croyez en moi.

Marie Rose. -

Jésus, puisses-tu venir prendre place dans le coeur de chacun de nous ici présents. Touche du doigt nos cœurs et nos âmes ainsi que nos esprits. Purifie notre corps, afin que notre propre corps reflète ta présence et que ton Esprit soit toujours notre guide pour toujours et à jamais.
Jésus, Jésus, Jésus, vous qui êtes le Fils du Dieu vivant purifiez-nous, guidez-nous, soyez le maître, le guide spirituel de nos vies, de nos âmes, de nos esprits toujours, à jamais E dans tous les siècles des siècles. Accordez-nous toujours la santé venant du Père à travers Ma-rie notre Mère, amen

Commentaires de Marie Rose après l'apparition.

Marie Rose.

Le Christ m'a fait voir le peuple d'Israël. Il m'a dit qu'autrefois son Père promettait au peuple d'Israël de livrer leurs ennemis entre leurs mains. Mais il dit que cette fois-ci il ne vous demande rien que de dire la vérité aux gens et vos ennemis c'est lui qui s'en occupe. Et à travers la puissance de sa main droite qui vous accompagne vous les vaincrez à travers la vérité que vous relaterez à ce monde, de ne pas avoir peur, d'aller et d'un coeur vaillant dire la vérité, rien que la vérité.
Toi mon Église, qu'attends-tu? Il faut que tu te réveilles, l'ennemi a pénétré jusqu'en ton sein, sache qu'actuellement ton sein est divisé en deux, l'ennemi a sa part et moi aussi j'ai ma part. Mais tout le sein de l'Église représente mon Corps. Si la moitié n'est pas perdue, sachez que l'autre moitié sera sauvée. La moitié de mon Église est paralysée, c'est la moitié de mon Corps. Mais bientôt, cette même moitié qui reste relèvera l'autre moitié. Hommes de l'Église d'aujourd'hui, revoyez le passé, recherchez le salut de mon peuple avant qu'il ne soit trop tard. Apprenez à mon peuple à me rechercher dans le silence et de son cœur et de son âme. Le Père de sa Demeure sainte dit: " que ma colère s'abattra sur la terre si vous ne suivez pas ce que je vous demande.

Il a fait encore voir les armes. Il dit que le monde entier pue, il est temps qu'il revienne renouveler la face de la terre. Il s'avance de jour en jour. Il a quitté le Ciel et s'avance de jour en jour accompagné des anges.

C'est le Père qui l'a autorisé. Donc ce sont les séquelles de la fin des temps que nous traversons actuellement. Aucun de ses serviteurs, aucune de ses servantes ne seront épargnés parce que les bras de son Père sont lourds et il a pris le chemin, nous sommes en train de sentir ses pas.

Ce sont ses pas que nous entendons, chaque jour il s'avance. Mais en Dieu il marche avec majesté, il fait des pas un jour, puis s'arrête et c'est pour donner du temps au monde pour se racheter. Chaque jour il s'avance vers la terre mais il n'est même pas à moitié chemin. Il a quitté la porte du Ciel, il me l'a montré, et il s'avance maintenant.

Ce sont des millions d'années chez nous. Il dit que cent ans chez eux n'est rien, c'est comme une année de notre terre.

22 mai 2003

un oratoire a Marie(alt)

Saint Victor, jeudi 22 mai 2003.
Étaient présents:
Monseigneur Constantin Guirma,
Père René Guirma

Le Seigneur.


  • La paix soit avec vous tous, mes amis. Recevez ma paix au nom de Dieu mon Père, au nom de Dieu le Fils qui suis moi parmi vous, au nom de Dieu Esprit Saint image de ma Mère.

Alors toi, mon serviteur René, chaque fois que tu célébreras la messe, tu tremperas en signe d'Eglise le corps, l 'âme et l'esprit de mon serviteur Constantin Guirma dans mon sang. Ainsi chaque jour que tu dis la messe, mon sang le purifiera jusqu'à ce qu'il quitte ce monde pour venir à moi.

A toi mon serviteur René, n'aie donc pas peur toi qui as pris la relève de ton frère Constantin, sache que tu ne souffriras pas comme lui a tant souffert, non, tu révéleras la gloire de Dieu à toute l'Eglise et à ce monde, en particulier la France.

Je vous bénis, vous tous qui avez été des serviteurs fidèles à moi et à mon Père. A toi, Constantin, reçois cette bénédiction venant du Père et du Fils et du Saint Esprit image de Ma-rie ma Mère. A toi, René, puisque tu as encore une grande mission à remplir auprès de ton pays et encore auprès de la Côte d'Ivoire où tu résides actuellement, reçois cette bénédiction qui t'accompagnera partout où tu iras, en France, n'importe quel lieu dans ce monde, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit image de ma Mère.

Sache que tu as une mission à remplir auprès de la Côte d'Ivoire. Et ta mission est de dire toujours la vérité, rien que la vérité, afin que la gloire du Père et du Fils qui suis moi parmi vous et qui vous parle, soit révélée à ce monde à travers l'Esprit Saint image de Marie ma mère. Alors va et d'un coeur vaillant partage tout ce que tu as reçu comme grâces à tes confrères quand tu arriveras chez toi par le signe de la paix. Et sache que nul ne pourra empêcher ni arrêter cette mission que Dieu mon Père a confiée à toi, à ton grand frère et à toute votre famille

Je ne suis nul autre que le Lion de Judas. Et si je reviens sur les Anciennes Écritures en disant le Lion de Judas, c'est que la fin des temps s'approche et elle est imminente. Voilà pourquoi je reviens sur les Anciennes Écritures, en même temps je parle des temps nouveaux.

La paix soit avec vous tous, mes amis. Ainsi donc, mon serviteur René, toi qui es mon représentant, prends soin de Marie Rose car elle est la fille bien-aimée du Père et de Marie ma Mère. Voilà pourquoi elle est mon épouse. Quiconque le croit ou pas, Marie Rose est bénie de Dieu mon Père, de Dieu le Fils dont elle est l'épouse et du Dieu Esprit Saint image de ma Mère. Et Marie Rose est consacrée à la Sainte Trinité. Nul ne pourra empêcher cette mission qui est en train de battre son plein. Et, à travers cette mission, la gloire du Père et du Fils sera révélée au monde à travers la France et le monde entier sera sauve.

France, souviens-toi de ton baptême, et reviens en mon sein car tu as une mission à remplir auprès de ce monde. Alors, souviens-toi de ton baptême car le temps qui te reste est très , très peu. Et puisque tu es la fille bien-aimée du Père, pourquoi as-tu peur? C'est moi ton Seigneur et ton Dieu qui te parle. Réjouis-toi et reprends le chemin qui mène à la vérité.

Je reviendrai bientôt comme je l'ai promis. Et croyez en ma parole.

Marie-Rose.

-Le Christ a parlé des promesses faites à la famille...
Il a parlé aussi de la Côte d'Ivoire, de la France. Il a dit que vous avez une mission à remplir ici et en Côte d'Ivoire pour que la paix règne en Côte d'Ivoire, vous encore une mission. Ce que le Seigneur demande à la Côte d'Ivoire et que vous allez transmettre à l'Archevêque de la Côte d'Ivoire ( d'Abidjan) c'est trois jours et trois nuits qui seront consacrés à Lui et durant lesquels toute l'Eglise va demander pardon pour le sang qui a coulé. Et toute personne qui vit et respire avec le nez, tout être vivant devra tenir compte de ces trois jours et c'est pour uniquement demander pardon à Dieu et implorer sa miséricorde pour qu' elle repose dans le pays.

Le Seigneur demande ceci: ces trois jours devront être consacrés uniquement à Dieu par les musulmans, les protestants, les animistes, les catholiques tous les trois jours doivent être consacrés à Dieu. Qu'ils s'affligent et demandent la miséricorde de Dieu pour le pays, la paix et l'entente pour le pays.

Et encore, dit le Seigneur, prévoir, le troisième jour, une heure pour rencontrer les autorités du Burkina et de la Côte d'Ivoire et leur dire que le Seigneur l'envoie demander au nom du Seigneur pardon au Président du Burkina pour son Président, afin que la paix règne entre le Burkina et la Côte d'Ivoire. La demande de pardon doit être faite au nom du Seigneur et non au nom d'eux-mêmes.

"Qu'il soit dit, demande le Seigneur, aux deux Présidents et aux deux Archevêques que toute vengeance m'appartient. A moi la vengeance. Qu'ils pardonnent et moi je donnerai la paix aux deux pays. Je toucherai du doigt les cœurs et la paix régnera dans les deux pays

Et il a dit à la fin que cela est gravé sur le Livre d'or de Dieu son Père qui est la Pierre blanche.
Le message qui devra être adressé au Président Blaise est ceci: le Seigneur lui demande de pardonner, et s'il fait tout ce qu'il demande, il l'aidera à gouverner son peuple.
Vous devriez rencontrer le Président C0MPA0RE avant que l'Archevêque ne le voie et lui transmettre son message, le Seigneur qui lui dit de pardonner. S'il accepte sa demande, il l'aidera à gouverner son peuple, il sera le guide de son pays.
A l'Archevêque de Côte d'Ivoire, le Seigneur demande de rencontrer au troisième jour consacré les Présidents du Burkina et la Côte d'Ivoire et demander pardon au premier Président-dent au nom du Seigneur.

L'Archevêque doit savoir que le premier jour c'est le jour du Père, le deuxième jour, le jour du Fils, le troisième jour, le jour de la Vierge Marie image de l'Esprit Saint et la demande de pardon doit être faite au nom de Dieu le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, au nom du Fils, au nom du Saint Esprit. C'est l'Esprit Saint et Marie qui vont toucher du doigt les cœurs. Donc le troisième jour devra être un jour de purification, chacun doit ouvrir son coeur afin que tout ce qu'ils ont demandé au Seigneur, il le leur accorde.
Le Seigneur demande de leur dire ceci, aux autorités sacrées et civiles : elles sont libres de croire, mais si elles ne croient pas et n'accèdent pas à sa demande, la paix ne régnera jamais dans ces deux pays.

Le Seigneur était très content aujourd'hui. C'est votre mission. N'oubliez surtout pas, ce pardon devra être demandé au de Dieu le Père de Notre Seigneur, au nom de Dieu le Fils et au nom du Dieu Esprit Saint. Toutes les autorités devraient y être, même notre Archevêque qui doit savoir que le message a été adressé à l'Eglise pour être transmis au Président. Vous donnez les deux messages à l'Archevêque d'Abidjan, les deux messages à celui de Ou aga-dougou, les deux messages aux deux Présidents. Même si l'Archevêque n'accepte pas de venir, le Président peut l'accepter. Le Seigneur son Dieu demande au Président de pardonne en son nom ( pas au nom du Président ) pour que la paix règne entre les deux pays. Pardonner au nom de son Dieu afin qu'il l'aide à gouverner son pays. C'est tout, vous avez là une mission.

Le Seigneur demande de dire ceci aux Archevêques, que comme autrefois Dieu parlait à ses amis, aujourd'hui toujours Dieu passe par ses amis pour parler à son Eglise. Il ne leur dit pas de croire en Marie Rose cette pauvre petite servante qu'ils ne regardent pas ce qu'elle est mais se référent aux Saintes Écritures où ils voient Dieu parler à son peuple à travers ses amis, il choisit des mineurs des êtres qui ne sont pas des références pour faire passer son message. Le Seigneur demande aux Archevêques de ne pas croire en Marie Rose qui n'est qu'une simple messagère mais de croire en Lui.

La voix vient de dire: "Marie Rose, tu diras à ton Père conseiller de transmettre ceci encore aux deux Présidents et aux deux Archevêques. Dîtes-leur que toute vengeance m'appartient. A moi la vengeance. Qu'ils pardonnent et lui donnera la paix aux deux pays. Il touchera du doigt les cœurs et la paix régnera dans les deux pays ". Et à la fin il a dit : cela est gravé sur le Livre d'or de Dieu mon Père qui est la Pierre blanche.

Le Seigneur demande de leur dire ceci: ils sont libres de croire, mais s'ils ne croient pas et n'accèdent pas à sa demande, la paix ne régnera jamais dans ces deux pays.

Le Christ a dit que c'est lui le Dieu du Mont de l'Horeb. Et comme autrefois il a dit à Moïse d'aller s'adresser aux autorités, aujourd'hui lui aussi passe par quelqu'une qui n'est rien pour s'adresser à l'Eglise. Donc l'Eglise devrait se référer aux Anciennes Écritures. Croire que si lui étant leur Dieu revient sur les Anciennes Écritures, c'est que la fin des temps s'annonce et il est temps qu'il revienne renouveler la face de la terre. C'est pour cela il leur demande de pardonner, de laisser toute vengeance à lui car à lui appartient toute vengeance à jamais.
Avant d'aller chez les prêtres, chez les évêques et les présidents, vous devriez dire une messe à la Sainte Trinité, présenter les Archevêques et les Présidents. La même chose aussi pour ceux à qui vous devez remettre les messages, afin qu'ils accueillent bien le message du Seigneur.

Le Seigneur a dit que si le Président faisait tout ce qu'il demande, il lui révélera sa gloire en lui accordant la sagesse pour qu'il gouverne bien son peuple et qu'il y ait l'entente entre ces deux pays.

Le Burkina a une mission à remplir auprès de la France, Fille Aînée de l'Eglise, auprès de la Côte d'Ivoire, Filleule de la France. Le Burkina à cause de la mission qu'il a auprès de la Côte d'Ivoire ne devrait jamais lui en vouloir, mais plutôt l'aider pour qu'elle se rachète.
La mission du Burkina, de tout homme intègre vivant au Burkina c'est de semer la paix là où elle n'existe pas, parce que Dieu nous a accordé cette grâce. La paix règne chez nous, alors il faudrait que nous partagions cette paix avec les autres.

L'exemple doit être pris par l'Archevêque, le Président pour amener tout le peuple du Burkina à semer la paix là où il n'y en a pas, être des hommes de paix. Le rôle du Burkina, de l'Archevêque et du Président est d'aider la Côte d'Ivoire à se racheter plutôt que de la juger et de lui en vouloir. Notre mission est la paix. Le Seigneur a les yeux sur tous les pays mais ici, pays des hommes intègres, des Burkîmba, il a déversé sa paix, nous devons la partager partout où nous allons et apprendre à ceux qui ne connaissent pas la paix, à la connaître.

sommaire 2003

10 Août 2003

Résidence Saint Victor, dimanche 10 Août 2003.

La Sœur Marie BlancheGUIRMA et
Soeur Marie Rose Kaboré assistent à la messe que célèbre le Père René Bélemsìda Guirma. Après la demande de pardon le Christ apparaît avec les anges qui chantent le credo de Nicée que le Christ demandera aux assistants de chanter pendant qu'il souriait en tenant levés les trois doigts de sa main droite, ce qui est le signe de la Sainte Trinité. Il demandait par là, leur dira-t-il, leur foi avant de leur donner sa bénédiction. Comme d'habitude la Vierge aussi s'est présentée, elle avait les bras légèrement croisés et de ses yeux coulaient silencieusement des larmes de sang.

La Sœur Marie Blanche agite un objet sacré sur la voyante et le Christ qui prend la parole la félicite de sa prudence qui la parte si souvent à tester les apparitions par des objets sacrés ou de l'eau bénite et il profite pour rappeler l'importance des sacramentaux dans l'Eglise.+

Le Seigneur.

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit !
La paix soit avec vous tous mes amis ! En particulier à toi mon épouse, Blanche, merci toujours pour ta prudence. Car les sacramentaux jouent un rôle dans l'Église. Les sacramentaux sont très importants pour l'Église.

Je ne suis nul autre que le Lion de Judas, le Fils du Dieu Vivant.

_Hommes de l'Église d'aujourd'hui, qu'avez-vous à vous demander pourquoi ma Mère pleure du sang ? Les pleurs de ma Mère, vous les retrouverez dans les caractéristiques du Dieu du silence qui est mon Père. Je ne suis nul autre que le Lion de Judas. " Car, dit-Il de sa Demeure Sainte mon Père, je t'envoie, mon Fils, vers l'Église afin que tu leur dise ma parole d'honneur. Voici qu'il est temps que je quitte mon silence, dit-Il, mon Père, et que je me penche vers l'Eglise et lui donner un signe prouvant que c'est vraiment moi le Dieu du silence sui passe à travers Marie, Reine Immaculée, Mère de mon Fils, pour vous parler en tant qu'étant Hommes de l'Eglise d'aujourd'hui.

_Hommes de l'Église d'aujourd'hui, quand allez-vous quitter vos discernements et venir à ma rencontre et me servir comme il faut ? Voici que je vais quitter mon silence et je me pencherai vers vous et je vous donnerai un signe venant de moi, le Dieu du silence, dont la Demeure est la patience. Voici que je vais quitter mon silence et je donnerai un signe à l'Eglise prouvant que ni BICABA, mon serviteur, ni vous, le Père René GUIRMA, Monseigneur Constantin et ni toi mon épouse, Blanche, vous ne serviez le démon. Je donnerai un signe pour prouver à l'Eglise cela.

Je ne suis nul autre que le Lion de Judas. Recherchez le sens des larmes de ma Mère dans les caractéristiques du Dieu du silence. Car dans son silence sa colère s'y trouve ainsi que dans ses caractéristiques. Alors dans les larmes de ma Mère habitent le silence et la colère de Dieu mon Père ainsi que ses caractéristiques. Et vous les aurez, ses réponses, dans les caractéristiques du Dieu du silence qui est mon Père.

Recevez cette bénédiction que Dieu mon Père m'envoie vous donner, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ! Cette bénédiction vous accompagnera partout où vous irez. Cette bénédiction vous guidera. A toi René GUIRMA, ainsi qu'à toi mon épouse, cette bénédiction vous aidera à dire toujours la vérité là où vous serez, rien que la vérité. Mais je vous demande de dire la vérité à ce monde. Sache, René, que je serai ton guide durant ce pèlerinage. Et n'aie pas peur de dire la vérité, rien que la vérité. Je serai ton guide spirituel durant ton séjour, n'aie pas peur car je suis avec toi.

Et pour le programme, je serai toujours avec toi, je serai ton seul guide. N'aie pas peur, René, car je suis avec toi. Mais dis la vérité, rien que la vérité. N'aie pas peur, n'aie pas peur, n'aie pas peur, car je suis avec toi et je ne te quitterai jamais jusqu'à la fin des temps qui sera l'annonce de mon retour sur cette terre. je reviendrai bientôt comme je l'ai promis. Et je ne suis nul autre que le Lion de Judas.

Marie Rose entonne et exécute un chant, puis elle donne les commentaires.

Marie Rose. -

Le Christ a parlé aussi de l'Église. Il a parlé des larmes de sang de sa Mère. Sa Mère est revenue encore en larmes de sang, mais elle n'a pas parlé, elle avait la tête baissée. Elle était triste et n'a pas dit un mot. Quand vous chantiez le credo, le Christ a levé les trois doigts et quand vous avez fini de chanter il a souri. En nous demandant de chanter le credo c'est pour prouver que l'Eglise est son Corps, l'Eglise c'est lui-même.

L'Eglise, dit-il, doit quitter son sommeil, qu'elle se réveille parce qu'il en est temps, la cloche a sonné annonçant le retour du Christ et le réveil de l'Eglise. Si celle-ci ne se réveille pas à temps, elle sera troublée à la dernière minute.

Le Christ a parlé aussi de son Père qui dit qu'il va quitter son silence et se pencher vers l'Eglise et la toucher du doigt. L'Eglise sera secouée jusqu'en son sein. Mais la bénédiction que Dieu le Père vous a donnée, c'est pour que vous affrontiez ces secousses et épreuves avec la capacité de résister et d'aider vos confrères. Quand il a parlé de vous et du Père BICABA il dit qu'il va quitter son silence et donner un signe prouvant à l'Eglise que vous ne serviez pas le démon. La bénédiction reçue est une arme de combat
Quand vous chantiez le credo, les anges aussi chantaient et souriaient avec moi. Le Christ demande de croire avant d'accorder sa bénédiction.

sommaire 2003

11 Août 2003

Lundi 11 Août 2003.

La Vierge -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple.
Mes enfants, la paix soit avec vous tous. Voici qu'en ce jour béni et choisi de lui, Dieu votre Père, il m'envoie vous porter ce message.
" Ainsi, dit le Père, sache ô France, ô ma Fille Bien-Aimée, que mon cœur se réjouit de te voir revenir à moi. Sache que de jour en jour, chaque fois que tu fais le pas vers moi qui suis ton Père, ma colère s'apaise de jour en jour. Qu'il en soit ainsi. France, souviens-toi de ton baptême et reviens à moi qui suis ton Père. Et sache que si je te le répète chaque jour, c'est que je t'attends toujours dans le silence puisque j'habite le silence. Mais si je te le répète chaque jour, c'est que le temps qui te reste est très peu.

Même si une brebis de la France s'avance vers moi, sachez que ça ne fait qu'apaiser ma colère de Père et tous ces pèlerinages que tu fais vers moi sont gravés, sache-le, dans mon Livre d'or qui est la Pierre blanche. Sache que chaque fois que tu fais le pas, ô toi France, ma Fille bien-aimée, mon cœur se réjouit ".

Alors mes enfants, réjouissez-vous, car " Je me manifesterai, dit-il le Père, lors de ce pèlerinage et je prouverai à la France qu'elle est vraiment ma Fille bien-aimée ". A toi, René, sache que je suis avec toi, mon fils. Réjouis-toi car Dieu ton Père passera par toi pour faire tant de signes à l'Eglise d'aujourd'hui comme au temps de Moïse, d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. " Je me manifesterai, dit-il le Père, car le temps est venu pour moi de donner un signe à l'Eglise, surtout à l'Eglise de ce pays ainsi qu'à l'Eglise de la France. Je me manifesterai, dit-il, le Père, puisque de jour en jour, ô France, tu ne fais qu'apaiser ma colère de Père, je me souviendrai de mes promesses que je t'ai faites autrefois et je t'aiderai à te réveiller à temps avant qu'il ne soit trop tard.

Je t'aime, ô France ma Fille bien-aimée, j'ai les bras grandement ouverts et je t'attends avec patience. Et chaque fois que tu fais le pas, c'est une très grande fête dans le Ciel. Puisque tu détiens le monde, ressaisis-toi et reviens à moi ".
Alors, mes enfants, Dieu votre Père m'envoie vous bénir en son nom. Et cette bénédiction est une arme qu'il m'envoie vous porter, afin que vous puissiez recevoir la France et l'aider à se réveiller avant qu'il ne soit trop tard. Dieu votre Père vous demande de faire d'abord le " je crois en Dieu " avant de recevoir sa bénédiction.
L'assistance récite la profession de foi. Et la Vierge continue :
Recevez cette bénédiction au nom de Dieu le Père, au nom de Dieu le Fils, au nom de Dieu l'Esprit Saint dont je suis l'image.
René, n'aie pas peur car je serai ton guide ainsi que mon Fils. Je t'aiderai à faire mûrir la France spirituellement et l'aider à se réveiller. N'aie pas peur, toi aussi Blanche car la grâce que René recevra, tu l'auras aussi. Et sachez que chaque fois que je viendrai pour vous guider, moi qui suis l'image de l'Esprit Saint, je vous donnerai un signe. Mais je me manifesterai dans le cœur de chacun de vous. Au cours de votre nuit, je viendrai et vous sentirez ma présence comme une brise légère qui effleurera vos cœurs. Je serai avec vous jusqu'à la fin de ce pèlerinage ainsi que mon Fils.

Et sachez que la puissance de la main droite du Père vous accompagnera partout. L'ennemi rodera mais ignorez sa présence. Il rodera mais il ne pourra rien contre la volonté de Celui qui m'envoya vous parler et vous donner son message. Réjouissez-vous, accueillez la France à bras ouvert car je serai à vos côtés pour accueillir la France et béni soit le nom du Dieu d'Israël qui vous visite chaque jour et qui rachète son peuple.

Bénissez son nom à jamais et durant ce pèlerinage sachez toujours lui dire merci. Dieu votre Père aussi vous aime mais il aimerait de temps en temps que vous soyez reconnaissants à son égard, puisque vous avez eu sa visite gratuitement et chaque jour il ne fait que vous visiter, vous devriez songer à lui dire merci de temps en temps.

France réjouis-toi car l'heure de ton réveil est proche. Puisque tu ne fais qu'essayer chaque jour de réparer ton tort, voici que j'ai les bras ouverts et je t'accueillerai car tu es ma Fille bien-aimée. N'ayez pas peur mes enfants car je suis avec vous, l'ennemi rodera mais n'aura jamais le dessus, mais sera converti par la puissance de la main droite du Père qui vous accompagnera durant ce pèlerinage. Réjouissez-vous à jamais car je vous couvrirai tous avec mon manteau et mon cœur est grandement ouvert pour vous protéger.

Et la lumière qui jaillit de mon cœur sera votre bouclier à jamais. Jusqu'à la fin de ce pèlerinage. Mais, René, souviens-toi que tu es théologien, réfère-toi toujours à ta conscience théologique et dis toujours la vérité. N'essaye jamais de te défendre mais dis toujours la vérité. Car seule la vérité pourra être ta seule arme jusqu'à la fin de cette mission afin qu'elle soit bien accomplie. N'aie pas peur, n'aie pas peur car je suis avec toi ainsi que mon Fils. Et la puissance de la main droite du Père t'accompagne.

Je ne suis nul autre que la Mère du Lion de Judas. Réjouissez-vous car durant ce pèlerinage, je me manifesterai, dit-il le Père, ainsi que mon Fils et il m'autorise de vous visiter et d'être à vos côtés chaque jour. N'ayez donc pas peur si vous avez confiance en mon cœur maternel. Chaque fois, faîtes appel à mon cœur de mère et vous sentirez que je suis si proche de vous.
Je vous aime bien, mes enfants, je vous aime, je vous aime, je vous aime. A mon tour j'aimerais aussi que vous m'aimiez et que vous partagiez cet amour à la France qui s'annonce pour bientôt.
A nous revoir bientôt comme mon Fils reviendra bientôt.
Après un cantique de vénération Marie Rose donne son commentaire.

Marie Rose -

La Vierge n'était pas en larmes de sang mais son Fils aujourd'hui a fait signe à sa Mère de venir nous parler. Il y avait le signe du Père en haut. C'était une lumière immense et à travers cette lumière on voit une image qui apparaît et qui disparaît. C'est une image de Vieux qui est comme fatigué. Mais chaque fois, dit-il, que la France fait un pas, ça le soulage. Et ses bras qui étaient lourds s'allègent. Il a les bras ouverts, dit-il, il attend sa Fille la France avec patience. Mais s'il lui rappelle chaque jour son baptême c'est que le temps qui lui reste est très peu et qu'elle détient le monde.

Le Père est resté jusqu'à la fin, et à la fin, il a montré comment son cœur était grand, il couvre le monde. Le signe de la France était une étoile. Le Père a le monde entier dans son cœur, et la France est comme une étoile en haut et ses rayons inondent le monde. Pour montrer que la France détient le monde. Le Père a le monde dans son cœur et une étoile en haut qui représente la France englobe le monde.

sommaire 2003

13 Août 2003

Esplanade Yagma(alt)

Résidence Saint Victor, Mercredi 13 Août 2003.

La Vierge -

La paix soit avec vous tous, mes enfants.
Mes enfants, merci d'être venus à ma rencontre.
Ô toi France, sache que mon cœur se réjouit chaque fois que tu fais un pas vers ton Père. Je t'aime bien, ô France, et je t'aiderai à progresser chaque jour dans ta foi parce que tu détiens le monde.

Mes enfants, sachez que je vous porte tous dans mon cœur de mère. Et vos fardeaux je les ai tous déposés devant la croix de mon Fils. Alors, réjouissez-vous car vous serez, tous, libérés par la puissance de la main droite du Père et il vous promet à tous la délivrance. Et la puissance de sa main droite vous accompagnera durant ce pèlerinage. Mes enfants, je vous aime bien et sachez que c'est Dieu votre Père qui m'envoie vous bénir. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
Je ne suis nul autre que la Mère du Lion de Judas.

Marie Rose -

Ô Dieu notre Père, nous vous remercions d'avoir envoyé Marie, notre Mère, chez nous. Saint soit votre saint nom de toujours, que votre nom soit béni par les sages et les tout-petits qui sont vos bien-aimés.
Ô Jésus, Fils du Dieu Vivant, venez et régnez dans le cœur de chacun de nous ici présents. Jésus, puisses-tu être le Maître, le Guide spirituel de chacun de nous ici présents, de nos âmes, de nos esprits. Jésus, viens et prends place dans le cœur de chacun de nous, sois le Maître, le Guide spirituel de nos vies, de nos âmes et de nos esprits.
Ô Esprit Saint, vous qui êtes le Don du Père et du Fils, soyez notre guide pour toujours, afin que durant ce pèlerinage, nous soyons éclairés par votre lumière. O Esprit Saint, vous qui êtes l'image de Marie notre Mère, soyez notre protecteur à jamais.
O Père, nous vous remercions d'avoir envoyé Marie notre Mère chez nous. Merci à jamais et dans tous les siècles des siècles.

Commentaires de Marie Rose.

Marie Rose -

La Vierge Marie est venue avec son Fils. Mais son Fils nous a bénis dès le début. Et il vous regardait ( Madame Suzel A.. ). Ce qui a été dit comporte des secrets, mais elle dit d'avoir confiance en son cœur maternel parce que vous serez libérée. Je ne dis pas tout ce que j'ai vu en vous, si je le fais cela retarde la grâce. Si je vous dis que vous serez libérée aujourd'hui cela pourrait mettre un délai d'un an. On ne doit pas dire le secret de Dieu.

sommaire 2003

14 Août 2003

Tampùi, Jeudi 14 août 2003.

Le Seigneur -

A toi, mon serviteur René GUIRMA, quand tu arriveras à la maison, je te demande d'oindre l'huile sainte sur Hélène et sur Pierre qui sont mes amis, car ils seront libérés par la puissance de ma Croix glorieuse au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
A toi Suzel, mon amie, sache que tes souffrances ornent la maison de mon Père. N'aie pas peur car je ne te quitte pas un instant et je ne te quitterai jamais jusqu'à mon retour sur cette terre. A toi Isabelle, j'ai besoin toujours de ta confiance, car c'est à travers la confiance que tu mettra en ma Mère que je passerai pour te donner un signe venant de l'Esprit Saint.

A vous, mes amis Pierre et Hélène, n'ayez pas peur car vous serez tous libérés par la puissance de ma main droite et par la puissance de ma Croix glorieuse. Réjouissez-vous, réjouissez-vous car je donnerai à chacun de vous un signe pour prouver que vous êtes venus vraiment à ma rencontre.

Je ne suis nul autre que le Fils du Dieu Vivant. Je fais le tour du monde parce que ma venue est proche. Alors, réjouissez-vous car vous serez libérés par la puissance de ma main droite. N'ayez pas peur, n'ayez pas peur, n'ayez pas peur car la peur que vous ressentez ne vient pas de moi. Mais c'est parce que votre libération s'annonce pour bientôt et vous serez délivrés par la puissance de mon sang précieux que j'ai versé sur cette terre pour vous tous. Venez à moi, je vous aime tous, je suis le Dieu du silence et ma demeure est la patience. Laissez-vous habiter par mon silence car c'est dans le silence que vous découvrirez les fruits de l'Esprit.

Ma paix repose sur vous tous au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Et partagez cette paix que je vous ai donnée à tous ceux que vous rencontrerez quand vous rentrerez chez vous, à vos bourreaux, à vos malfaiteurs, à vos persécuteurs, à vos ennemis, à ceux qui ne me connaissent pas.
Je serai le guide spirituel de chacun de vous durant ce pèlerinage, n'ayez pas peur, n'ayez pas peur, n'ayez pas peur.

Commentaire de Marie Rose.

Marie Rose -

Le Christ est descendu par là ( elle donne un indication ), il est venu au-dessus de vous et les rayons quittaient de sa main pour tomber sur vous tous. Après il est venu aussi sur Madame A.. et sur elle ( ?). C'est là qu'il a dit que vous êtes venus avec des intentions, de ne pas avoir peur parce qu'il a le cœur largement ouvert pour tout le monde. Et il a répété qu'il faut dire à mon Père conseiller que puisqu'il est exorciste, lorsqu'il va rentrer qu'il oigne d'huile sainte le front des pèlerins et prient pour eux parce qu'il passe toujours par l'Eglise. C'est pour montrer l'importance de l'Eglise. Il passera par l'Eglise pour donner un signe.

Les consignes du Seigneur.

Marie Rose -

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
La nuit, vers minuit, j'ai vu le Christ qui apparaissait dans sa gloire : il tenait une croix et le vent faisait flotter ses habits. Et il m'a dit ceci : " Marie Rose, tu diras ceci comme message à ton Mère conseiller : Huguette et sa famille, Pierre, Héleine devront être consacrés à la Sainte Trinité pour être sous l'abri du Dieu du silence.
Après un silence il a dit : " Concernant Isabelle, elle devrait être consacrée au Cœur Immaculé de ma Mère afin qu'elle puisse mettre toute sa confiance en ma Mère parce que c'est à travers ma Mère qu'elle aura un signe et qu'elle aura toutes les grâces dont elle a le plus besoin.

Après un autre grand silence il a dit : " Pour mon amie Suzel, tu diras à ton Père conseiller qu'elle devra être consacrée à mon Cœur Sacré et à ma Croix glorieuse afin qu'elle puisse affronter les séquelles de la fin des temps, parce qu'elle aussi va supporter les souffrances de sa croix.
A la fin il a dit : " Marie Rose, toi tu devras faire la prière des anges que ma Mère t'a apprise ". Les anges, je l'ai vu, ne prient pas comme nous. Les anges adorent Dieu dans le silence. On les voit passer à tour de rôle devant Dieu, ils le louent à travers leur silence à tour de rôle. Tu seras en communion avec ton Père conseiller m'a-t-il dit, pour prouver que l'Eglise c'est mon Corps je passerai par l'Eglise pour donner un signe, donc c'est ton Père conseiller qui devra le faire la consécration. Et il demande de dire aux pèlerins de se mettre sous l'abri du Dieu du silence parce que c'est à travers le silence de leur cœur et de leur âme que l'Esprit pourra se manifester en chacun.

Le silence n'est pas le silence physique. Tout en soi doit refléter le silence. On adore alors Dieu sans parler, c'est le cœur et l'âme qui prient, qui s'ouvrent entièrement à Dieu. Et en ce moment Dieu vient en nous et nous habite. Et tout ce que nous demandons, nous l'obtenons. Mais les gens pensent qu'il s'agit de serrer la mine en prenant des airs de saint, non ce n'est pas cela le silence. Le silence prière qui est une très grande prière c'est s'abandonner à Dieu dans le silence de son cœur et de son âme. Si l'on n'a pas le cœur ouvert à Dieu on ne peut pas avoir le silence intérieur. La Vierge Marie me l'a dit. " Pour que tu puisses prier comme les anges, m'a-t-elle dit, il faut toujours avoir un cœur ouvert, ne jamais garder rancune, aimer ton prochain comme toi-même. A travers l'amour tu peux tout vaincre, Marie Rose. Aimer ton ennemi tel qu'il est, prier pour lui ".
En somme c'est le combat contre les fruits de la chair pour le culte des fruits de l'Esprit selon l'enseignement de Paul dans les Galates, 5,21 et suivants et I Corinthiens 12…

Voici ce que la Vierge m'a dit : " Pour pouvoir avoir le silence intérieur, il faut d'abord se reconnaître pécheur. Nous sommes nés de la cendre nous retournons dans la cendre, tout homme est pécheur. Et l'on doit aimer son prochain comme soi-même, aimer ses ennemis, ses bourreaux, ses malfaiteurs, ses persécuteurs, prier pour eux afin de garder notre cœur pur, aimer ceux qui nous haïssent, qui nous trahissent, qui ne veulent même pas nous voir, nous devrions les aimer tels qu'ils sont et demander le secours à l'Esprit Saint qui nous purifie chaque jour. Même si tu vois ton ennemi, tu laisse tout à Dieu et tu t'approches de lui, tu dois l'aimer parce que le Seigneur demande d'aimer ton prochain comme toi-même par amour pour Lui. Et c'est ce que j'essaie de faire. Et cela s'est révélé lors de mon arrestation au commissariat, j'ai montré un sang-froid, un manque d'animosité et une amabilité à l'égard de mes accusateurs qui ont étonné les hommes de la police.

sommaire 2003

16 Août 2003

fleur(alt)

Samedi 16 Août 2003.

La Vierge -

La paix soit avec vous tous, mes enfants !
Merci, mes enfants, d'être venus à ma rencontre. Sachez que hier, à Yagma, toute la gloire de Dieu était descendue sur la colline et cette colline était bondée d'anges, cette colline que vous voyiez et qui n'est rien. Mais sachez que Dieu votre Père m'envoie encore vous redire sa promesse. Cette colline sera une colline mondiale, un lieu de pèlerinage mondial. Toute personne qui vit dans ce monde connaîtra cette colline. Et toute personne qui mettra pied sur cette colline sera sauvée.

Alors Dieu, votre Père, m'envoya bénir spécialement ces pèlerins, leur donner une bénédiction spéciale venant de Dieu le Père, venant de Dieu le Fils, venant de Dieu Esprit Saint dont je suis l'image. N'ayez donc pas peur car durant ce pèlerinage, Dieu votre Père promet de donner un signe venant de son cœur. Dieu votre Père veut donner un signe concernant les larmes versées dans ce pays à l'Eglise entière ainsi qu'à la France. Et sachez, mes enfants que ces pèlerins qui sont arrivés ouvriront une porte spéciale pour toute la France car ce pas que la France a encore fait par ces pèlerins qui sont venus, a tellement plu à Dieu son Père qu'il promet de révéler sa vaillance maintenant.

Réjouissez-vous, vous qui êtes mes fils et fille de prédilection, car voici que le temps est venu, la cloche a sonné que le Fils de l'Homme qui est mon Fils fera apparaître ce signe au nom de son Père puisque c'est lui qui l'enverra donner ce signe à l'Eglise, puisque c'est lui qui l'enverra donner ce signe à l'Eglise tout entière. Ce signe touchera du doigt le cœur de l'Eglise et elle sera touchée jusqu'en son sein, ce qui prouvera que vous ne servez nul autre que le Fils du Dieu Vivant et moi qui suis votre Mère. Vous ne faîtes que faire la volonté de Celui qui nous envoie chaque jour vous visiter. Mais si Dieu votre Père m'envoie demander ce jeûne à Marie Rose, c'est pour ouvrir la porte de ce signe qu'il promet de révéler bientôt à l'Eglise et à la France.

A toi mon fils René, souviens-toi que tu es théologien, tu l'as été et tu l'es toujours. N'aie pas peur car avec mon cœur de Mère, la lumière qui jaillit de mon cœur t'éclairera partout où tu seras afin qu'à travers ta théologie, tu puisses révéler tout ce qui est caché à l'Eglise. n'aie pas car je suis avec toi et je serai toujours avec toi, je serai ta protectrice, je te couvrirai toujours avec mon manteau de Mère, mais fac à l'Eglise, dis la vérité, rien que la vérité.
A toi ma fille de prédilection Marie Blanche, n'aie donc pas peur puisque tu as été consacrée à mon Cœur Immaculé quand tu étais toute petite. Alors, je te porte toujours dans mon Cœur de Mère, je te couvre et la chaleur de mon cœur est toujours ta protectrice. N'aie donc pas peur, laissez l'Esprit agir en chacun de vous et faire son œuvre avant qu'il ne soit trop tard.

Dieu votre Père m'envoya bénir ces pèlerins. Ceux-ci devront partager ces grâces quand ils rentreront à travers le signe de la paix à leurs familles, à toute personne qu'ils rencontreront. Mais je leur donnerai un signe venant du Père et du Fils et du Saint Esprit dont je suis l'image.
Je vous aime tous, mes enfants, et je voudrais que vous croyiez en mon cœur maternel, l'affection que je porte à chacun de vous, je vous aime, venez tous à moi, car mon cœur est largement grand pour vous accueillir tous. Dieu votre Père se réjouit que la France toujours continue à progresser dans sa foi.

Alors, France, réjouis-toi car ta délivrance est proche. Ton réveil est pour bientôt et tu relèveras le monde qui est plongé dans les ténèbres. Et sache que c'est par toi, par tes actes que le monde que le monde était plongé dans ces ténèbres. Marie Rose, sache que cette lueur sombre que tu vois représente la France. Mais plus loin, regarde cette lumière qui vient. Cette lumière vient pour détruire ces ténèbres et révéler la vaillance de Dieu le Père à la France. France, souviens-toi de ton baptême et sache que l'heure a sonné pour toi de te réveiller. Et je serai toujours là à tes côtés pour t'aider à progresser dans tes pas……

Marie Rose -

Merci, ô Mère, pour tout ce que vous ferez pour nous et pour toute la France. Merci aussi au Père qui demande aussi de penser de temps en temps à lui. Je ne suis nul autre que la Fille Aînée de l'Eglise, la Fille Aînée de Jérusalem, la Mère de l'Eglise tout entière. Réjouissez-vous, réjouissez-vous, réjouissez-vous. La paix soit avec vous tous, mes enfants. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
Marie Rose donne le commentaire de ce qu'elle a vu et qui n'est pas bien explicité dans le message, des signes qui nous enseignent sur la réalité, en particulier le signe montrant la France qui était lumière et qui a plongé dans les ténèbres. En effet il faut se rappeler ce que Paul VI a dit un jour de la France qui est le four où se se cuit le pain de la théologie. Et la France c'est le pays de Robert SCHUMMAN, démocrate chrétien qui avec ceux de l'Allemagne, des pays néerlandais et italien ont créé l'Europe, et c'est un Français qui a trouvé le symbole chrétien des douze étoiles qui sont celles de la Femme de l'Apocalypse qui est la Vierge.

Aujourd'hui la France est devenue le pays du PACS, et son Premier Ministre qui a promulgué cette loi anti-décalogue a poussé à la déchristianisation des symboles européens, ses parlementaires, pourtant chrétiens, font prévaloir la laïcité négative qui déchristianise les symboles et les valeurs au siège de l'Union Européenne, malgré les consignes du Pape. Ainsi la France lumière qui rayonnait sur le monde est devenue sombre selon le signe qui est montré dans l'apparition. Et devant le PACS il nous est arrivé souvent de penser à Sodome et à Gomorrhe. La Vierge ici nous dit de ne pas penser à Sodome et Gomorrhe parce que la présence d'un seul juste attire la miséricorde du Père. Abraham, peut-être, dans le temps a été trop timide devant Dieu miséricordieux autrement avec le seul Juste qu'était son neveu il aurait intercédé pour les deux villes coupables qu'il aurait obtenu leur salut.
Mais voici l'exposition de Marie Rose.

Marie Rose -

 Mais pour la France ça été spécial parce que c'est comme cela a été dit au temps de nos ancêtres, s'il existe dans le pays un seul croyant, Dieu ne détruira pas le pays. Alors, comme la France progresse Dieu le Père est content et à chaque pas, Dieu son Père la bénit et lui donne la force. C'est ce qui pourra la réveiller bientôt. Il faut croire, dit la Dame du Ciel, que ce ne sera comme au temps de Sodome et de Gomorrhe. Dieu promet de sauver sa Fille aînée et de la réveiller afin que le monde entier soit sauvé. Sa Fille bien-aimée c'est la France. C'est la France, dit-elle, qui devra relever l'Amérique et la Côte d'Ivoire.

**MESSAGES 2003/2004**

ANNÉE 2004

notre damede Fatima(alt)

Ci Après les messages de 2004 en notre possession

7 Février 2004

Samedi 7 Février 2004, Tâmpùi.
Après le confiteor la Vierge qui est venue nous convie à dire le gloria. A la fin elle dit:

La Sainte Vierge -

Merci, mes enfants, d'être venus encore à ma rencontre ainsi qu'à celle de mon Fils à travers l'Eucharistie.
A toi mon fils de prédilection ainsi qu'à ton frère Constantin GUIRMA, sache que toujours la puissance de la main droite de Dieu votre Père vous accompagne. Toi, mon fils de prédilection René GUIRMA, et toi mon fils de prédilection Constantin GUIRMA, réjouissez-vous plutôt puisque Dieu s'est fait de chez vous sa Demeure, il s'est fait Roi chez vous, Il demeurera Roi à jamais et dans tous les siècles.

Sache que ton combat est mené aussi par les Anges. Tu n'es pas en train de combattre tout seul l'ennemi mais les Anges t'accompagnent partout où tu vas, mon fils René. N'aie donc pas peur puisque tu as pris la relève de ton frère Constantin, sa bénédiction t'accompagne et toi-même la bénédiction que tu as reçue redouble tes forces chaque jour que tu ne le sais. Ces bénédictions t'accompagnent partout où tu vas. Mais sache que maintenant vient le temps du triomphe. Tu triompheras avec mon Cœur Immaculée et par la puissance de la main droite du Père, la vérité sera révélée à l'Église tout entière ainsi qu'au monde entier. 

Car voici que l'heure a sonné et je suis en train de refouler l'ennemi de ma main gauche et vous protéger ainsi que la France de ma main droite. Le trône de l'ennemi c'est les francs-maçons. Vous passez tant d'étapes que vous ne comprenez pas, maintenant c'est le tour des francs-maçons et ce "trône" sera détruit par la puissance du sang de l'Agneau. Ainsi soit-il.
Je vous bénis tous au nom de Dieu votre Père, au nom de Dieu le Fils et au nom de Dieu Esprit Saint donc je suis l'image. Ainsi soit-il. Merci d'être toujours à mon écoute, mes enfants, merci de vouloir en ce jour béni et choisi de lui, Dieu votre Père venir à la rencontre de mon Fils à travers l'Eucharistie car il est bel et bien présent ici, et vous serez purifiés par son Corps et par son Sang. Ce qui anéantira la puissance et les ruses de l'ennemi autour de vous.
A nous revoir bientôt, mes enfants, je ne vous abandonnerai jamais jusqu'à la fin des temps. Et toujours je serai votre conseillère.
Commentaires.

Marie Rose -

Elle était contente la Dame du Ciel, elle était heureuse, elle souriait, elle était entourée de roses et les anges l'environnaient et le Christ était présent. Le Christ nous souriait quand sa Maman nous parlait. On sentait que le merci de la Vierge venait aussi de son Fils qui souriait, qui inclinait sa tête, me regardait mais n'a pas parlé.

Elle était contente la Dame du Ciel, quand elle a dit l'heure du triomphe elle levait sa main gauche et elle refoulait l'ennemi et elle nous protégeait. La France va revenir dit-elle, il ne faut pas douter parce que vous avez toujours les mêmes bénédictions qui vous accompagnent et la puissance de Dieu vous accompagne chaque jour.

Mais c'est le temps des francs-maçons. L'ennemi a été vaincu, c'est son trône qui doit être détruit pour le salut de la France.

**MESSAGES 2003/2004**

14 Février 2004

Samedi 14 Février 2004 Tâmpùi.

Tandis que la Sœur Marie Blanche et le Père conseiller était à la messe Marie Rose, malade, était couchée dans sa chambre. Et durant la messe le Christ est venu lui livrer le
message dans sa chambre.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous, mes amis, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
Mes amis, ne craignez rien puisque je suis avec vous. Je suis le Fils de Celui qui Suis et nul ne peut découvrir notre mystère caché au sein de l'Eglise. Sache, mon ami René, que tu as à batailler, mais ce n'est pas toi qui mène le combat car ce sont mes Archanges qui vont mener ce combat mystérieux.

Marie Rose est toujours consacrée en nos Deux Cœurs unis et à Dieu mon Père. Et sa grâce, nul en ce monde ne pourra l'enlever et la puissance de mon Sang la couvre ainsi que la puissance de la main droite de mon Père. Recevez ma paix pour toujours ainsi soit-il. Et sachez que cette mission, nul dans ce monde ne pourra l'arrêter.
Et la puissance que Dieu votre Père a mise en chacun de vous, ce monde sera converti par cette puissance. Mais Dieu mon Père connaît le caractère de chacun de vous et il vous a choisis quand même. Ne craignez rien, je suis avec vous pour toujours, ordre donné par Dieu le Père.

Commentaires.

Marie Rose -

Le Christ est venu avec sa Mère et il a présenté l'armée des archanges, une armée innombrable, pour dire que c'est eux qui mènent le combat pour vous. Et concernant la France, c'est la Puissance qui vous habite qui va convertir le monde. Vous avez à batailler, oui, écrire, montrer aux gens la vérité, mais en douce la grâce, la puissance qui habite en vous travaille dans les cœurs. Et c'est cette puissance qui va convertir le monde. Les Archanges qui entouraient le Christ et sa Mère sont les anges de combat, je n'ai pas vu les petits Anges bébés aujourd'hui. Ce sont des anges armés d'épées, surmontés du signe de Saint Michel Archange qui terrasse l'ennemi. Et l'armée de combat entourait le Christ.

**MESSAGES 2003/2004**

15 Février 2004

Dimanche 15 Février 2004 au pèlerinage national de Yagma.

Le Seigneur encore une fois se plaint que ses œuvres, les œuvres de l'Esprit Saint prolifèrent dans le monde mais manquent d'encadrement à cause d'une certaine sagesse de l'Église dont le discernement se perd le plus souvent dans les sables. Cette sagesse est un sommeil dont les méfaits sont incalculables. Qu'on se rappelle toutes les requêtes du Seigneur qui n'ont pas été satisfaites et dont les conséquences furent catastrophiques:
Les rois de France n'ont pas accepté de consacrer la France au Sacré-Cœur de Jésus. Ils ont disparu de la scène historique française mais aucune histoire scientifique ne comptabilise ce refus de consécration dans l'analyse de la disparition des rois de France. Ce fait est un non événement comme on dit.

La consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie n'a pas été faite selon la demande de Fatima. Et ce qui a été prédit sur la Russie et la deuxième guerre mondiale s'est passé avec cinquante millions de morts sans compter les conséquences asiatiques en Chine, Corée, Viet-Nam, Cambodge. La consécration a été faite en 1984 et l'Europe et le monde, ont échappé à une invasion soviétique grâce à une déflagration mystérieuse qui a coulé une bonne partie de la flotte russe dans la mer de Mourmansk.

Tous ces faits demeurent des non événements et la mystérieuse aurore boréale que Fatima avait prédite comme signe précurseur et qui fut visible jusqu'en France où les postiers en plein hiver travaillèrent la nuit sans allumer de lampe, eut des tentative d'explications scientifiques parce que le monde ne comprend que ce langage.
Le monde est en train de commémorer le dixième anniversaire du génocide Rwandais. Ceux qui ont voulu être attentifs aux apparitions de la Mère du Verbe à Kibého ne peuvent pas ne pas se souvenir de la vision prophétique des voyantes sur le futur drame.

Quelle attention les messages de la Mère du Verbe avaient-ils obtenue à l'époque? L'histoire officielle des hommes parlera de ce drame sans aucune mention de cette vision prophétique qui avait bouleversé les voyantes. Parce que c'est un non événement.
Comme sur les ordinateurs l'histoire du monde se joue sur deux plans, un premier plan et un arrière plan qui est celui de la foi et de ses contraires, la non foi et l'anti-foi. En ces temps-ci les œuvres de l'Esprit Saint prolifèrent et la Vierge fait littéralement le tour du monde, demandant la conversion, la prière, la pénitence, la réconciliation dans un monde où la haine verse beaucoup de sang.
La non foi affecte le sein même de l'Eglise à cause d'un rationalisme triomphant. Quelle importance accorde-t-on à la croix, au signe de la croix, à la vérité miraculeusement proclamée par des ignorants et des enfants et à l'eau bénite? A Lourdes l'Immaculée Conception proclamée par une ignorante, le signe de croix et l'emploi de l'eau bénite ont frappé le Curé.
La Sœur conseillère de Marie Rose a souvent utilisé ces procédés de discernement soit avec des objets sacrés comme le chapelet et la croix, soit avec l'eau bénite. Et c'était toujours à l'insu de la voyante en extase. Et ce sont des procédés de discernement qu'elle a employés depuis le début où elle a rencontré les petits pèlerins et voyants de Yagma dans les années 1985. Le Christ et la Vierge l'en ont maintes fois félicitée. Et dans le message du 19 février 2004 le Seigneur lui dit: "'Église s'est-elle déjà trompée en ses discernements? Tu as vu que tu ne t'es pas trompée quand tu t'es lancée à la poursuite de ces tout-petits, rappelle-toi. Si tu as suivi les règles de l'Église en suivant ces enfants, sache que ce sont ces mêmes règles que tu as suivies qui ont été dictées par l'Église, ce sont ces mêmes règles qui t'ont conduite à la vérité pour que tu conduises ces enfants à l'Église". La leçon est que l'Église n'a qu'à être fidèle à elle-même dans sa foi et ses discernements seront rapides et véridiques.

Marie Rose

Avant de parler à la foule, le Christ a béni d'abord la foule en disant trois fois: " paix soit avec vous tous, ma paix repose sur vous tous. La paix soit avec vous tous au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Il a dit cela par trois fois en faisant le signe de la croix. Et voici le message qu'il entrecoupait par des espaces de silences et il ne cessait de regarder la foule. Cette année il y avait le signe de la Trinité, le signe du Père, immense. A la droite de la lumière c'était le Christ qui siégeait sur son trône et à la droite du Christ il y avait la Vierge Marie et le signe de l'Esprit Saint était en haut sur elle. Le Christ s'est levé de son trône pour venir vers la foule et lui parler. Et la Vierge est restée au fond avec le signe du Père.

Le Seigneur -

Tant d'années passent, Hommes de l'Eglise d'aujourd'hui, vous étant les moissonneurs et moi le Maître de la moisson, sachez que je ne vous quitte pas des yeux et mon Père attend de vous aussi l'obéissance à ses lois. Je ne suis nul autre que le Rédempteur, celui qui siège à côté de lui, Dieu mon Père, mon règne est sans fin. Le Maître de la moisson, Hommes de l'Eglise d'aujourd'hui, n'est nul autre que Jésus de Nazareth. Maintes fois, je suis venu à vous et vous m'avez rejeté comme le monde entier m'a rejeté quand je suis venu sur terre.
Hommes de l'Eglise d'aujourd'hui, jusqu'où vont les discernements qui n'aboutiront à rien? Je m'impatiente chaque jour de ma Demeure sainte et mon Cœur saigne à vous voir ainsi. O mon Eglise, toi qui es mon Corps, réveille-toi et lève les yeux car maintes fois je t'ai donné des signes et tu les as ignorés. Maintes fois je t'ai fait appel et tu m'as tourné le dos. Maintes fois je t'ai suppliée concernant mon peuple et tu n'as pas voulu me reconnaître dans mon langage. Réveille-toi, mon Eglise, reviens à toi, essaie de me retrouver dans mes caractéristiques de Dieu du silence et tu sauras que toutes mes œuvres actuellement répandues dans ce monde dans leur nombre considérable doivent être guidées par toi, car sans toi elles sont exposées à l'air libre par manque d'encadrement. Je suis le Dieu du silence et ma demeure est la patience.

Sache ô mon Eglise, que si je quittais mon silence, c'est pour venir à toi. C'est pour t'annoncer que mon règne arrive sur terre et il ne tardera pas à arriver.
Mâan'y rabéem dûni râmba, tì yòolôm wakatâ kologda mê.
Ayez crainte, hommes de la Terre, car la fin des temps approche.

**MESSAGES 2003/2004**

16 février 2004

Lundi 16 Février 2004.
Le Christ va parler ici de signes et de miracles de signe qu'il va donner à l'Église. C'est tout à fait normal qu'on se pose des questions sur ces signes. " ne vous promets pas de signes visibles, dit le Seigneur au Père conseiller dans le message du 6 avril 04, mais des signes cachés. Sache que tous ces signes que je te promets, mon ami, de donner à l'Église et à toute la France, c'est dans les cœurs. Je toucherai du doigt tous les cœurs qui témoigneront". Le Seigneur s'adresse à l'Église et aux pasteurs pour leur dire de se réveiller parce que le temps de son retour est très très proche. Le message s'adresse donc particulièrement aux Hommes de l'Église.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous, mes amis, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen!
Mes amis, réjouissez-vous plutôt que de vous occuper de ce qui se passera dans l'avenir. Car voici que le Maître de la moisson se prépare pour donner des signes aux moissonneurs. Merci d'être toujours prudents, mes amis, en me posant tant de questions et en tenant aux sacramentaux. Mais sachez qu'il est temps que vous fassiez face à l'Église et dire la vérité rien que la vérité. Car voici que le Maître de la moisson se prononce et le signe apparaîtra bientôt. Et ce Maître de la moisson n'est nul autre que Jésus de Nazareth.

Maintenant vient le temps des signes et des miracles. Je me manifesterai comme je vous l'ai promis et je donnerai un signe à l'Église. Je toucherai du doigt tous les cœurs endurcis pour leur prouver que l'heure a sonné pour le Maître de la moisson de se présenter. Je vous donnerai un signe venant de moi-même. O mon Église, réveille-toi, ouvre tes yeux car le temps qui te reste est très peu. Et puisque tu es mon Corps, je souffre jusqu'en mon sein. Réveille-toi ô mon Église, et ouvre tes yeux car maintenant si Dieu mon Père a envoyé l'Armée de Saint Michel Archange sur terre, c'est pour prouver que les temps s'annoncent pour bientôt. Le temps qui te reste, ô mon Église, est très très peu. Et mon Cœur saigne, mon Cœur saigne, mon Cœur saigne.

Mon ami René, il est temps que tu fasses encore ce que je te demanderai. Voici ce que je te demande comme autrefois je le demandais à mes amis bien-aimés. Ce message que j'ai transmis à Marie Rose est à transmettre à l'Église avant qu'il ne soit trop tard. Car maintenant si j'ai quitté mon silence, c'est pour vous prouver que le temps qui vous reste est très peu. Voilà pourquoi je me suis déplacé moi-même pour venir à vous, Hommes de l'Église d'aujourd'hui. Et je ne suis nul autre que Jésus de Nazareth, celui qui a été cloué sur la Croix et que vous, mes représentants, prêcher chaque jour. Ce message devra être transmis à l'Église avant qu'il ne soit trop tard.

Je reviendrai bientôt comme je vous l'ai promis. Et voici que mon signe s'annonce pour bientôt. Et les grâces que Dieu mon Père m'envoie vous déverser ces temps-ci, ce sont des grâces qui représentent des puissances qui vous éloigneront du démon et convertiront tout cœur endurci. Toutes ces grâces sont à conserver et à partager à ceux qui ne me connaissent pas. Je suis le Fils de Celui qui suis.

Commentaires.

Marie Rose -

C'est le Seigneur qui a pris la parole. Hier il est venu avec les anges et le signe de la Sainte Trinité le Père, le Fils et l'Esprit Saint qui était au-dessus de la Vierge. La Vierge était assise à la droite du Fils et le Christ était assis au milieu à la droite du Père. La lumière était le signe du Père. L'Esprit Saint était au-dessus de la Vierge. Et le Christ s'est déplacé de son trône pour venir me parler. Et les anges chantaient et aujourd'hui c'était le même signe. Quand le Christ parlait, il espaçait son discours de silences. Hier j'ai remarqué aussi le silence qui régnait quand il parlait. Les anges chantent, mais on n'entend pas tellement les chants parce qu'un grand silence régnait. Et il dit qu'il a quitté son silence pour venir parler à l'Église son Corps. Hier et aujourd'hui le silence régnait et l'atmosphère en était imprégnée.

**MESSAGES 2003/2004**

18 Février 2004

Mardi 18 Février 2004.

Le souci du sanctuaire de la Résidence St Victor travaillait le Parents conseillers de Marie Rose qui remplacent Monseigneur GUIRMA dans la conduite de la mission des apparitions. C'est en toute confiance que celui-ci avait postulé Mgr KIENDREBEOGO pour le remplacer à Kaya. Mais une semaine après qu'il a quitté Kaya son cher successeur a cassé les statues de Louda, lieu d'apparitions qu'il a bel et bien reconnu, et arraché les plaques commémoratives. L'Évêque, devenu alors Émérite, a replié tous ces signes dans son domicile privé à Ouagadougou. Cet immeuble ayant été construit avec l'argent du Diocèse de Kaya son souci fut alors de racheter ce domicile. Un moment il eut l'espoir qu'une grande personnalité allait le faire, espoir qui n'a pas été honoré. Ces temps-ci d'autres bienfaiteurs ont révélé l'intention de le faire. Les propositions furent faites aux jeunes autorités du diocèse de Kaya qui ne daignent même pas répondre. Le Ciel semble nous dire de laisser le monde avec ses problèmes. L'affaire en question étant son affaire, nous n'avons pas vraiment à nous en soucier.

A nous de savoir recevoir le silence du Père en nous souvenant du Fils criant désespérément sur la Croix vers son Père. Le Ciel nous a avertis que les agents de Satan s'attaquent aux symboles de la foi. Nous n'avons pas à nous étonner qu'après les statues et les plaques de Louda ont été brisées, arrachées et détruites, le tabernacle lui-même ait été violé et la croix glorieuse lumineuse brisée. Alors la Vierge demande aux hommes dans ces cas de ne pas chercher Dieu physiquement mais dans nos cœurs.

La Sainte Vierge -

La paix soit avec vous, mes enfants.
Mes enfants, bienheureux êtes-vous d'être toujours à l'écoute de Dieu votre Père.
En ce jour béni et choisi de lui, il m'envoie encore vous bénir et vous accorder toutes les grâces qui vous seront nécessaires pour que cette mission qu'il vous a confiée puisse aller jusqu'au bout. Sachez que cette bénédiction que vous venez de recevoir vient directement de Dieu votre Père. Laissez ce monde avec ses problèmes et ses soucis et abandonnez-vous à moi et à mon Fils. Nous ne désirons que vos cœurs et vos âmes afin qu'ils soient sauvés, afin qu'ils soient sauvés, afin qu'ils soient sauvés.

Sachez que l'ennemi ne pourra jamais lutter contre vous puisque vous êtes protégés par Saint Michel Archange. Voici venir le jour, oui, le jour béni et choisi de lui qu'il accordera l'autorisation aux agents du démon d'attaquer encore son Église pour la troubler dans sa foi et voir si elle est toujours solide. Si bien que cette fois-ci, ils s'attaqueront aux crucifix et aux objets de piété. Mais, c'est à travers la foi que chacun de vous, mes enfants, aura en son cœur et en son âme qui pourra vous sauver tous. Ne recherchez pas Dieu physiquement, mais dans vos cœurs. Car, dit-Il de sa Demeure sainte à son Adversaire: ", que tes agents s'attaquent à mon Église et à mon peuple, ils ne pourront pas les détourner de moi". Ainsi est la Parole que Dieu votre Père adressa à son Adversaire. Et c'est le tour des francs-maçons qui sont ses agents. Sachez que les francs-maçons représentent le trône du démon. Et ils ont d'autres éléments encore qui entourent le monde entier.

N'ayez pas peur cependant, mes enfants, si vous avez toujours confiance en mon Cœur maternel. Je ne suis nulle autre que cette même Dame que vous avez connue à Yagma. C'est cette même Dame du Ciel qui vous parle toujours. Ne vous demandez plus jamais, est-ce vraiment cette Dame puisque c'est toujours moi-même. Pourquoi vous demandez-vous des fois, mes enfants, est-ce cette même Mère de Jésus dont on entend parler à l'Église? Est-ce cette même Mère qui se déplace chaque jour pour nous? Ce sont les ruses de l'ennemi qui veut détourner vos pensées et votre cœur vers le vide. C'est toujours la Mère de Jésus le Nazaréen, celui qu'on a cloué sur la Croix et qui reviendra bientôt juger les vivants et les morts. C'est cette même Mère de Jésus qui vous parle.
Voici que les anges ont levé l'étendard d'amour annonçant le signe du grand combat contre les francs-maçons. Mais aucune de vos têtes ne sera perdue. Et l'Église restera telle qu'elle est, elle ne sera jamais détruite comme l'ennemi le pense.
Chacun de vous est un symbole qui trouble le roi des malins, et ce symbole est resté caché sur la Pierre bien blanche de votre Père, ce symbole ne doit pas être identifié. La mission que Dieu votre Père vous a confiée est un symbole et chacun de vous représente ce symbole qui restera caché jusqu'à la fin des temps. Je ne suis nulle autre que la Mère de Jésus le Nazaréen. Je vous reverrai bientôt, mes enfants, merci d'être à mon écoute.

Commentaires.

Marie Rose -

La Vierge convie toutes les personnes de la maison de venir recevoir à la fin de la messe la bénédiction qui nous libérera du démon et de ses ruses.

**MESSAGES 2003/2004**

4 Février 2004

fleurs(alt)

Mercredi 4 Février 2004, Tâmpùì.

La Sainte Vierge -

La paix soit avec vous, mes enfants. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
Bienheureux êtes-vous, mes enfants, vous qui êtes toujours à l'écoute de Dieu votre Père. Croyez en Celui qui m'envoie chez vous chaque jour. C'est lui le Père Éternel. Pensez-vous, mes enfants, que l'ennemi croisera ses bras toujours à vous regarder faire la volonté de Dieu votre Père? Non! Mais il n'aura jamais le dessus non plus. Voici qu'il est écrit sur le Livre d'or de Dieu votre Père et ainsi dit-Il de sa Demeure sainte, voici venir le grand jour que nul ne pourra se venger de son autrui. Voici que Dieu votre Père a accordé le temps à l'ennemi de jouer son rôle dans ce monde. Et l'ennemi aussi a son armée sur cette terre. Voici que l'ennemi s'est présenté encore auprès de Dieu votre Père, pour demander encore audience à Dieu votre Père. Il demande que même si lui il a échoué, que ses agents prennent sa revanche. Voici que Dieu votre Père lui accorda l'autorisation.
Maintenant vient le temps des francs-maçons qui vont tourmenter l'Église jusque dans son sein. Mais sachez que l'Église ne sera jamais détruite, l'Église ne sera jamais détruite, l'Église ne sera jamais détruite et le peuple de Dieu sera sauvé.

Je lance par la Sainte Vierge, moi étant Dieu votre Père, un appel à tout mon peuple, dit-Il le Seigneur. Recherchez-moi dans le silence de vos cœurs et de vos âmes. Car moi étant Dieu votre Père, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime. Je vous invite vous tous, revenez à moi. J'habite le silence et ma demeure est la patience. Ainsi pour me découvrir, recherchez-moi dans le silence de vos cœurs et de vos âmes. Sachez que toutes les religions réparties dans ce monde, toutes crient vers moi qui suis Dieu votre Père. Je suis le seul Dieu créateur, en dehors de moi il n'y a pas d'autre dieu. Mais sachez que l'ennemi a demandé que chaque secte à son tour prenne sa revanche dans ce monde et c'est le tour des francs-maçons. N'ayez pas peur puisque autrefois je vous avais promis que je ne détruirai plus le monde. Donc je n'aurai jamais à dire à l'ennemi de détruire mon peuple.
Je ne suis nul autre que le Dieu d'Israël. Si je vous ai parlé à travers la très Sainte Vierge qui est Marie, la Mère de Jésus, mon Fils le Nazaréen, c'est pour que mon peuple revienne à moi, rien qu'à moi. Alors, que l'Église se réveille puisqu'elle me représente sur cette terre. A toi l'Église, il est temps que tu fasses ce que tu dois faire avant qu'il ne soit trop tard. Dis la vérité à ce monde et révèle ma vaillance à ce monde. N'aie pas peur car tu ne seras jamais détruite. Mais l'ennemi se repentira, ainsi soit-il."
Ainsi dit, mes enfants, réjouissez-vous d'avoir eu la visite de Dieu votre Père à travers moi qui suis votre Mère. Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus le Nazaréen. Réjouissez-vous, mes enfants, merci toujours d'être à mon écoute.

Commentaires.

"Croyez-vous mes enfants, que l'ennemi croisera ses bras toujours à vous regarder faire la volonté de Dieu votre Père? Non! Mais il n'aura jamais le dessus non plus". Si la Vierge dit cela à Marie Rose et surtout à ses Parents conseillers c'est que depuis des mois ils ont subi épreuves sur épreuves. C'est tout à fait normal qu'ils se posent des questions. Alors la Maman leur répond et les console. Elle donne pratiquement l'explication de leurs difficultés. Ces difficultés entrent dans le combat qu'ils mènent pour que la volonté du Père soit faite. Mais leurs plus grandes épreuves viennent de la trahison et de la méchanceté des hommes. Sans doute celui qui a fait l'enquête inique sur eux prétend bien faire et servir la vérité, mais s'il avait le respect des personnes il ne se serait pas si lourdement trompé

Mais voici le message du mercredi 7 avril 2004 suivi de celui du jeudi 1er avril 04 que le Seigneur, par la Vierge Marie, demande de réitérer à la Côte d'Ivoire:
"René mon fils, n'aie pas peur, n'aie pas peur de dire la vérité à l'Église et à ce monde. Mais je te demande de renouveler encore la demande du Père en envoyant encore une deuxième fois le message à la Côte d'Ivoire. Dis-leur que le temps presse et l'heure s'annonce pour mon Fils de revenir sur cette terre".

Et voici le message réitéré
Jeudi 1er Avril 2004, 11 heures, Tâmpùi.

La Sainte Vierge -

La paix soit avec vous tous mes enfants.
Mon fils de prédilection René GUIRMA, sache qu'aujourd'hui, cette paix que je vous donne est destinée à la Côte d'Ivoire à qui tu devras la transmettre incessamment. Ne tarde pas de lui apporter cette paix, parce que cette paix que je suis venue vous donner vient de Dieu l'Éternel, c'est Lui qui m'envoie vous donner cette paix pour que vous la transmettiez à tous mes enfants ivoiriens.
Je lance un appel à tous mes enfants ivoiriens de revoir le passé et de chercher le salut de leurs âmes. Si je dis cela c'est que j'ai les yeux fixés sur la Côte d'Ivoire, sur tous mes enfants ivoiriens et je ne fais que supplier le Père pour que la paix revienne dans ce pays. Parce que je Le supplie chaque jour, Il m'a envoyée aujourd'hui leur donner cette bénédiction du Père:

La paix soit avec toi la Côte d'Ivoire, car bientôt, le secours viendra du Père et du Fils et du Saint Esprit. Ô la Côte d'Ivoire, toi que l'Éternel Dieu a tant chérie comme la France, ne t'en fais pas car ton secours s'annonce pour bientôt, la paix reviendra comme Dieu ton Père l'a promis. Mais unis tes souffrances, cette fois-ci comme tu es au temps du Carême, à celles de la Croix de mon Fils et tu sauras que tu as une Mère qui veille sur toi
.
Je ne suis nulle autre que Notre Dame de la Paix. Et je demande, ô toi la Côte d'Ivoire que tu célèbres une messe pour que la paix règne en Côte d'Ivoire, dans la Basilique Notre-Dame de la Paix. Cette demande est adressée par l'Éternel Dieu le Père. Et tu demanderas à toutes les religions que ce jour soit un jour béni et choisi de l'Éternel Dieu le Père, c'est Lui qui le demande afin que la paix règne en Côte d'Ivoire.
Je vous le répète: ainsi demande l'Éternel Dieu le Père, ô toi la Côte d'Ivoire, je te demande une messe que tu devras célébrer dans la Basilique Notre-Dame de la Paix. Ainsi tu annonceras à toutes les religions que ce jour devrait être choisi pour l'Éternel Dieu le Père, c'est Lui qui le demande. Car Il veut vous apporter son secours, rien que son secours, ainsi soit-il!
Tel est le message que Dieu votre Père m'envoie vous porter en ce jour béni et choisi de Lui. La paix soit avec tous mes enfants, surtout à toi la Côte d'Ivoire. Amen!

Fait à Ouagadougou Résidence St Victor
vendredi 2 avril 2004
Et redonné le 10 avril 2004
Père René Bélemsida GUIRMA

**MESSAGES 2003/2004**

19 Février 2004

coucher de soleil sur la terre(alt)

Jeudi 19 Février 2004.

La Vierge après son salut s'adresse au Père et la Sœur conseillère présents à la messe de ce jour. Ensuite elle les instruit au sujet de la voyante Marie Rose que Dieu a choisie gratuitement et la leur a confiée. Selon leur éducation, profondément chrétienne et religieuse de bonne heure, leur déception et leur désarroi parfois sont grands à l'égard d'une personne qui voit tous les jours la Vierge et son Fils et dont la perfection n'est pas ce qu'ils attendent.

Le théologien sait bien que ce que le Concile a bien affirmé est bien vrai, à savoir qu'il faut distinguer charisme et sainteté, mais instinctivement, eux comme bien des chrétiens attendent que les voyants qui reçoivent la visite et les messages du Ciel soient pour ainsi dire des saints presque purs de toute imperfection humaine. Mais, disons-le tout de suite, leur déception ne vient pas de ce que la fille se conduit vicieusement ou se montre avide d'argent pour posséder et vivre une vie dissipée comme une enquête inique en a conclu et propagé l'accusation.

Ce qui est déroutant chez Marie Rose c'est qu'elle est dure de caractère, difficilement disciplinable, elle a un cœur qui se soulève facilement et qu'on apaise difficilement et cela combiné à une bonne volonté d'enfant naïve qui lui fait prendre des initiatives désastreuses. Et comme le scepticisme et la persécution qu'elle a subis depuis le début l'ont éloignée de ses Parents conseillers, de l'Église que sont ces Hommes de l'Église que la Vierge et son Fils lui ont donnés, elle n'a pas pu être suivie, encadrée, formée et policée pour se corriger des attitudes et des conduites qui dérangent. Les Parents conseillers oublient les longues années de séminaires et de noviciat que le Ciel leur a données et qui les a longuement formés et affinés aux fruits de l'Esprit. Il paraît qu'un Père conseiller de voyants avaient dit d'eux que si la Vierge l'avait consulté, ce n'eut pas été ces enfants qu'elle serait apparue. En ce qui concerne Marie Rose, pourquoi avoir choisi un caractère aussi dur? Telle est la question que souvent le Père conseiller s'est souvent posée.

La Vierge, répond en disant pratiquement qu'on ne pose pas de question à la volonté et au choix gratuit de Dieu le Père qui décide souverainement. Et elle nous demande ne pas juger et de raisonner équitablement sur ce que nous voudrions attendre sur cette fille qui n'a pas eu les chances de formation que les Parents conseillers ont eues et qu'il a plu cependant au Père d'aimer et de choisir. Que chacun s'occupe de ce que le Père lui a donné. Ce qui ne supprime pas la fonction et le devoir de formation que les Hommes de l'Église doivent assumer auprès de la fille mais sans juger le choix de Dieu. Mais la croix de ceux qui ont la mission d'encadrer ce charisme est de subir le jugement des pharisiens et des délateurs calomniateurs. La Vierge rappelle que ce fut le lot de bien des saints dans l'histoire de l'Église.

La Vierge reviendra encore plus longuement sur ce qu'il faut penser de Marie Rose le mercredi 24 mars 2004. La Vierge par son enseignement nous dit la vérité que l'Église proclame sur les personnes charismatiques et qui doit nous inspirer l'attitude évangélique que nous devons avoir sur autrui en général et ces personnes en particulier. Toute autre attitude est pharisaïque.

La Sainte Vierge -

Mes enfants, en ce jour béni et choisi de lui, je vous apporte et le Père et le Fils. En ce jour béni et choisi de lui, ne doutez point de ses grâces qu'il déverse chaque jour pour vous, mes enfants, vous étant ici présents en tant que mes fils et fille de prédilection.
Mes fils et fille de prédilection, pour bien vous préciser, toi ma fille Blanche ainsi que mon fils René, sachez que l'Éternel, de sa Demeure, ne vous a même pas laissés un jour, il a toujours ses yeux fixés sur vous. Et sachez que cette mission tire vers la mission de ses amis passés d'autrefois. référez-vous à la Bible, aux Saintes Écritures, aux saints qui ont eu à souffrir dans ce monde pour pouvoir mieux être consolés par l'Éternel Dieu votre Père. Sachez que, vous étant mes fils et fille de prédilection, vous étant de l'Église, les peines, les souffrances que vous endurez.

Marie Rose étant moins que rien, ne peut pas endurer toutes ces souffrances comme vous les endurez. Il faut savoir que l'Esprit qui vous habite est le même qui habite la petite Marie Rose qui est notre messagère, mais c'est l'Église qui doit la soutenir dans ses prières.

Mais vous étant ici présents, vous êtes l'Église, n'allez pas loin chercher l'Église puisque vous l'êtes vous-mêmes. Il faut savoir que l'Église c'est vous-mêmes. Priez pour l'Église. Car la petite par qui nous passons pour vous transmettre les messages de la fin, étant moins que rien, elle n'est nulle autre que la bien-aimée du Père, du Fils et de moi-même image de l'Esprit Saint.

Blanche, puisque tu me demandes tant de signes, à travers moi qui suis ta Mère pour que mon Fils te donne un signe, si je t'ai donné ce signe pour que Marie Rose s'agenouille à tes côtés, c'est pour te prouver que c'est la même Marie Rose que tu as connue autrefois même si elle a grandi. Elle demeure cette même Marie Rose et elle est à toi. C'est toi qui l'as conduite vers moi, vers l'Église, vers mon Fils dont le Corps est l'Église. sache que ces moments sont durs pour vous tous. Mais je compte sur votre confiance pour vous libérer.

A toi mon fils René, puisque tu as mis ta confiance en Dieu ton Père, alors réfère-toi à ta théologie sur les caractéristiques du Dieu du silence, tu seras libéré de tout ce qui te trouble. René, mon fils, si tu as confiance en mon Cœur maternel, je te ferai découvrir ce trésor caché venant du Père et du Fils.

René, je te l'ai dit dans le silence, tu m'as crue, voilà pourquoi je t'ai conduit d'abord au Père. Alors réjouis-toi, qu'est-ce que tu demanderas à ton Père qu'il te refusera? Je te l'ai répété maintes fois, n'oublie surtout pas ce mot, tu as mis ta confiance en Dieu ton Père, alors réfère-toi toujours à lui. Tu ne manques de rien, mais c'est ton peu de foi qui t'égare, car rien ne te manque si tu as confiance en celui qui m'envoie te parler chaque jour, c'est Lui le Dieu du silence. Recherche-Le dans ses caractéristiques et tu le retrouveras. Mais sache qu'à partir de cet instant, tu es libéré de tes problèmes si tu as confiance en Celui qui m'envoie te parler chaque jour à travers notre servante, la petite Marie Rose. Elle est grande sous vos yeux, mais petite au Ciel. René, confie-toi à Dieu ton Père et tu seras libéré, mais avec une pleine conviction que tu seras libéré. Adresse-toi à Lui. C'est à toi de te libérer de tes soucis, de tes peines ainsi que de tout ton entourage et pouvoir libérer Marie Rose. Marie Rose est sous l'abri de l'Église, Marie Rose n'est qu'une " que rien".
Mon Fils veut vous parler. René, réjouis-toi puisque tu as choisi Dieu ton Père comme ton refuge, alors n'oublie pas qu'Il a les yeux fixés sur toi. Mais quand tu vas t'adresser à Lui, il faut t'adresser à Lui avec pleine conviction croyant que tout ce que tu lui adresses comme paroles, tu seras libéré et tu auras tout ce que tu voudras. Aie confiance en Lui comme tu as eu à mettre ta confiance en moi et je t'ai conduit au Père.
Je vous laisse avec mon Fils, mes enfants.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous, mes amis.
Blanche, merci d'être toujours à mon écoute. Puisque tu as recours toujours aux sacramentaux, je ne suis nul autre que ton Époux, celui à qui tu t'es consacrée dès ton bas âge. Réjouis-toi, Blanche, car tu es bénie entre toutes les filles de ta race. Et même après que tu quitteras ce monde ainsi que tous tes frères, le nom de la famille GUIRMA est déjà gravé sur le Livre d'or de mon Père, ainsi soit-il. Même si on ne vous a pas aimés, vous avez bien accompli la tâche que Dieu a eu à vous confier.

Blanche, souviens-toi du jour de ta consécration. Tu as été consacrée. Alors, dit-Il par moi de sa Demeure sainte mon Père, nul ne pourra se venger de vous s'il n'a pu toucher du doigt le Ciel. Mais il vous faudra souffrir afin que la vérité soit révélée à ce monde. Toi Blanche, à qui j'ai eu à confier cette tâche par ma Mère sur cette colline de Yagma que le monde n'avait pas connu et qui est connue aujourd'hui, aujourd'hui, ce même Christ qui t'a confié cette mission par sa Mère, la petite Marie Rose en particulier, ce même Christ vient te réconforter, ce même Christ te dit, tu iras jusqu'au bout avec ta famille, tes frères, ton entourage, tous ceux pour qui tu as eu à prier seront délivrés du démon, parce que vient le jour de ma vengeance, et le jour de ma vengeance a sonné. Blanche, ne t'en fais pas, ne regrette point parce que je suis à tes côtés. Maintenant, le jour de ma vengeance a sonné. Je te vengerai ainsi que tes frères, puisque c'est par toi que tes frères se sont lancés et que le monde ignore que c'est le nom de ce même Seigneur qu'il proclame à l'église, ce même Seigneur va te venger du haut de ses nues. Alléluia, alléluia, alléluia, ainsi soit-il, dit-Il de sa Demeure sainte mon Père. L'heure a sonné de votre libération de ce roi des démons et ma liberté sera répandue sur vos chemins, puisque j'ai été un Dieu libre qui me suis rendu dans le monde pour être sacrifié afin que ce monde soit sauvé. Ce même Dieu vient vous rendre libres comme au temps d'autrefois il a libéré ses Apôtres quand on les torturait. Vous serez libérés comme je l'ai promis.

Blanche, qui est celui qui te parle? Tu te demandes toujours est-ce le même Jésus? Est-ce le même Seigneur dont ma mère me parlait autrefois? Demandes-toi, l'Église s'est-elle déjà trompée en ses discernements? Tu as vu que tu ne t'es pas trompée quand tu t'es lancée à la poursuite de ces tout-petits, rappelle-toi. Si tu as suivi les règles de l'Église en suivant ces enfants, sache que ce sont ces mêmes règles que tu as suivies qui ont été dictées par l'Église, ce sont ces mêmes règles qui t'ont conduite à la vérité pour que tu conduises ces enfants à l'Église.

Écarte tout doute, mais les souffrances ornent la maison de Dieu mon Père. Tout ce que vous avez eu à souffrir, tout ce que vous êtes en train de souffrir ne font qu'orner la maison de mon Père. Alors réjouis-toi à jamais car ta délivrance est là, tu seras libérée.

L'Église reconnaîtra la vérité. A la fin tes frères seront reconnus et nul ne pourra empêcher cette mission, dit-Il Dieu mon Père de sa Demeure sainte, jusqu'à mon retour sur cette terre. Alléluia, alléluia, alléluia, amen, ainsi soit-il.
Je ne suis nul autre que Jésus de Nazareth à qui toutes les religieuses de ce monde ne sont autres que mes épouses.
René mon ami, réjouis-toi, n'aie pas peur, lance toujours cet appel à la France parce que toujours ton secours viendra de la France. Mais en te confiant à la France, en te référant toujours à ceux de France n'aie pas peur, ton aide viendra toujours de là-bas puisqu'elle est la Fille Aînée de l'Église représentant ma Mère sur cette terre.

René réfère-toi toujours à ta conscience de théologien, mais lance toujours encore un appel à la France car cet appel que tu vas lancer sera guidé par la main droite de Dieu mon Père, du Fils et de l'Esprit Saint image de ma Mère, ainsi soit-il. Reçois cette bénédiction, mon ami René, qui t'aidera et te guidera afin qu'aucune puissance démoniaque de ce monde ne puisse t'attrister encore ni te toucher du doigt. Va et d'un cœur fervent dis la vérité à ce monde et n'aie pas peur, lance cet appel et avant de le lancer, réfère-toi à Dieu mon Père, c'est lui qui te guidera vers les personnes à qui tu t'adresseras. Reçois cette bénédiction au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.

Le credo fut entonné et le Christ après a continué comme suit.

Ainsi dit, Blanche, puisque tu m'as demandé cette bénédiction pour ton image et tes bougies, lève-toi toi-même et va vers cette image et ces bougies, parce que cette bénédiction que tu recevras te suivra partout et tu la partageras à tous ceux que tu rencontreras dans ta communauté. Réjouis-toi Blanche, car à travers cette bénédiction que tu recevras de moi et de mon Père te sauvera partout où tu iras et te libérera de tout esprit démoniaque même au moment des prières de mon ami BICABA. Il est temps que je te libère de ce monde puisque ta mission tire vers sa fin.
Blanche, incline-toi pour recevoir cette bénédiction venant de Dieu mon Père et de moi-même ainsi que de l'Esprit Saint image de ma Mère. Au nom du Père et du Fil et du Saint Esprit image de ma Mère. Blanche, réjouis-toi car maintenant vient le temps de ta vengeance, dit-Il mon Père de sa Demeure sainte. L'Église reconnaîtra la vérité, il est temps que cette vérité soit révélée à ce monde, ainsi soit-il, amen, amen, alléluia. Je ne suis nul autre que le Dieu d'Israël.

Autrefois j'ai eu à sauver Israël, je vous sauverai de la même manière, mais cette fois-ci je ne punirai plus mon peuple, puisque j'ai vu que cette punition ne fait rien à mon peuple, ne l'éduque pas mais ça ne fait que le détourner de moi. Maintenant, je veux mon peuple auprès de moi, voilà pourquoi je donnerai un signe visible à l'œil nu afin que la vérité soit révélée à ce monde.

Commentaires.

Marie Rose s'adressant à ses Parents conseillers -

Le Christ et sa Mère ont parlé de beaucoup de choses. Le Christ a parlé du déluge. Il a remontré Yagma, l'église, les prêtres, la communauté de ma Sœur conseillère, celle de mon Père conseiller, de l'Église entière, il a montré Rome. Il va se révéler, dit-il, à ce monde. Il va donner un signe pour vous libérer. Il vous demande de vous adresser à son Père surtout. Et ce sont les prières de votre mère décédée ( Hélène GUIRMA ), de la Sœur Marie Blanche, de vous-même ( le Père conseiller ) qui vous ont conduits au Père. Le Père veut que quand vous vous adressez à lui, que cela soit avec une ferme conviction qui vous assure que toutes les demandes que vous allez lui adresser vous seront accordées. Et il vous dit de vous adresser à la France en toute assurance, sans peur parce qu'il est avec vous. Ils assurent que c'est la même Vierge qui est apparue depuis toujours lorsque la Sœur Blanche a accueilli les enfants. Et c'est toujours le même Seigneur apparu à Yagma qui revient.
L'Église, dit le Christ, c'est son Corps. Toutes les religieuses du monde lui sont consacrées. J'ai vu beaucoup de saints, saint Louis de Montfort, des papes et le Seigneur a voulu nous dire que le Pape est le dernier pape qui va lutter contre les francs-maçons et les détrôner avant de partir, de quitter le monde pour venir à lui. L'Église doit lutter avec lui plutôt de croiser les bras et s'endormir. Le Pape lutte dans le silence, il est attaqué au niveau de son cœur, de son âme et de son esprit. Physiquement il est faible mais spirituellement il est fort.
Votre maman prie pour vous chaque jour ainsi que saint Victor qui est votre père. Votre père a eu le Ciel et prie pour vous. Vous avez des soucis qui affectent votre père
Depuis le 16 une série de six saintes messes avaient été commencée pour feu JM,fils de Monsieur F. En ce jeudi 19 février c'était la messe en l'honneur des cinq plaies du Christ. C'est au début des messes que les apparitions et les messages ont lieu comme c'est le cas aujourd'hui. Mais en ce jour le Christ a réapparu au mémento des morts et il en donne la raison.

Le Seigneur -

Voici que je suis revenu, René mon ami, pour te prouver à toi et à ce monde que chaque fois que vous célébrez la messe pour les défunts, Dieu exauce vos prières. Ainsi tu diras à mon ami F qu'à cause de ses bienfaits accomplis pour mon peuple sur cette terre, Dieu mon Père a reçu son fils au Ciel. Car tout ce qu'il fait pour le peuple de mon Père qui est mon peuple aussi, est gravé sur le Livre d'or de Dieu mon Père. Mais si nous t'avons accordé cette grâce, mon Père et moi, René, toi qui es notre ami ainsi que ton grand frère Constantin GUIRMA à qui nous avons confié une très lourde charge pour notre peuple, n'ayez pas peur car je suis avec vous, dit-Il le Père ainsi que moi étant son Fils unique.
Tu diras à F que son fils repose en paix et il a sa place à côté de Lui, Dieu le Père à cause de ses bienfaits qu'il a accomplis à l'égard de notre peuple qui est le peuple de mon Père ainsi que mon peuple. Sa récompense sera grande au Ciel. Dis-lui de se réjouir à jamais car tout ce qu'il a fait comme bienfaits sur cette terre est loin d'être une perte, c'est un gain qu'il va récolter au Ciel. Amen, amen, amen, alléluia!

Je ne suis nul autre que le Sauveur, celui que le monde a tant attendu et qu'il attend toujours. Tu transmettras ce message à mon ami F. Je le bénis ainsi que toute sa famille, ainsi que l'œuvre qu'il est en train de faire pour la plus grande gloire de Dieu mon Père et de la mienne aussi.

Je reviendrai bientôt comme je l'ai promis.

Marie Rose après un instant de silence murmure: " Seigneur" puis commente:
Marie Rose s'adressant au Père conseiller -
Quand vous avez prononcé le nom JM, le Seigneur est apparu avec le fils de Monsieur F et il a dit que son Père l'envoie vous donner un message pour prouver à ce monde que lorsqu'on célèbre la messe pour les défunts, Dieu exauce. Quand l'Église célèbre la messe pour les défunts, Dieu le Père exauce. Quand on célèbre la messe, le Père est présent et écoute.
Il faut remarquer ici aussi la valeur de la prière des parents comme dans la vie des saint le cas de sainte Monique, mère de saint Augustin nous donne l'exemple.

**MESSAGES 2003/2004**

20 Février 2004

Vendredi 20 Février 

Actuellement, sachez que vous êtes attaqués par les francs-maçons mais vous êtes tous couverts par le manteau de ma Mère qui est aussi Mère de l'Église entière. Le Pape, ma Mère le couvre en son sein et nul sur cette terre ne pourra percer le mystère qui habite en ce pape, même les francs-maçons qui détiennent la moitié de mon Église mon Corps. Car ce pape est protégé dans le sein de ma Mère et il accomplira son devoir jusqu'au bout. Mais que l'Église qui est mon Corps revienne sur mes caractéristiques de Dieu du silence et qu'elle enseigne mon peuple afin qu'il puisse me rechercher dans le silence du cœur car l'heure du combat a sonné et les francs-maçons veulent se venger de mon Église et de mon peuple.
Je ne suis nul autre que le Divin Messie. A nous revoir bientôt mes amis.

**MESSAGES 2003/2004**

21 Février 2004

Samedi 21 Février 2004 Tâmpùi.

Il a été déjà dit que la Vierge qui a conçu l'Esprit Saint en elle porte l'Esprit Saint en elle. Et comme elle porte l'Esprit Saint, une Personne de la Sainte Trinité, de par la circumincession elle porte les autres Personnes et devient ainsi l'image de la Sainte Trinité. C'est pour cela qu'il arrive que le Père parle à travers elle.

Ce que souvent les fidèles ressentent de la part de Dieu c'est ce silence qui donne l'impression qu'on est abandonné de Dieu. En fait ce silence se situe dans le chemin de notre croix que nous devons porter à la suite du Christ, ce Christ qui, lui-même, a pu sentir ce silence au point de s'écrier: "ère pourquoi m'as-tu abandonné?". Mystérieusement ce silence est une clé de nos mérites et éprouve notre fidélité. Aussi bien répète-t-il à ses amis qu'il ne leur apporte pas le paradis sur terre.

La Sainte Vierge -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple.
Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
Mes enfants, si Dieu votre Père a eu à garder ce grand silence, cela ne veut pas dire qu'il vous a abandonnés, ni même moi qui suis votre Mère. Mais sachez que face au trône des francs-maçons qui sera démoli, il faut que vous retrouviez le silence de Celui qui m'envoie chaque jour vous parler. Ainsi vous saurez que votre secours est pour bientôt. Le silence de Celui qui m'envoie vous parler fait trembler ce monde

Mes enfants, merci d'être venus à la rencontre de mon Fils à travers la célébration de l'Eucharistie. Votre secours, vous l'aurez pour bientôt, mais face à vos épreuves, il retourne dans son silence parce que son silence est parlant. Réjouissez-vous, mes enfants, si des fois Dieu, votre Père, garde un silence à votre égard parce que c'est ce qu'il a eu à faire avec tous ses amis qui ont vécu sur cette terre avant vous. A ses bien-aimés il apprend à habiter son silence et à le rechercher à tout moment. Ne croyez pas que vous aurez le paradis sur cette terre. Vous aurez ce dont vous aurez besoin, mais vous n'aurez pas le paradis sur ici-bas.
Merci d'être venus à ma rencontre, mes enfants. Mais sachez que toujours mon Fils et moi nous avons l'œil fixé sur vous. L'ennemi n'aura jamais le dessus et votre mission ne fait que battre son plein. Et la vérité sera révélée à ce monde.

" que je me manifesterai, dit-Il le Père de sa Demeure sainte, voici que je me manifesterai, voici que je me manifesterai à mon Église. Je lui donnerai un signe provenant de ma main droite. Je le dis et ceci est écrit sur mon Livre d'or qui représente ma Pierre blanche. Je le dis et c'est fait.

Mon signe apparaîtra comme le jour, l'Église sera touchée et secouée jusqu'en son sein afin de trier les apôtres de l'ennemi pour que l'ordre revienne dans mon Église
Je ne suis nul autre que le Dieu du silence. Et si je vous parle à travers Marie votre mère qui est aussi Mère de l'Église, c'est pour vous prouver que Marie est l'image de la Sainte Trinité, puisqu'elle a conçu l'Esprit en son sein et que je l'ai élevée de gloire ( son âme ainsi aspirée au Ciel ) afin que l'Esprit prenne sa forme pour que mon Fils soit révélé à ce monde. En ce moment Marie est l'image de l'Esprit Saint et de la Sainte Trinité puisque là où est l'Esprit le Père comme le Fils y est.

Je ne suis nul autre que le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu des douze tribus d'Israël. Et comme autrefois j'ai sauvé le peuple d'Israël, je vous sauverai ainsi. Mais je ne vous châtierai plus comme autrefois. Je suis le Dieu du Mont de l'Horeb, je suis le Dieu du Nouveau Testament, je suis le Dieu de l'Ancien Testament.
Ayez crainte de moi car la fin des temps s'approche pour bientôt

Je suis le Dieu du Roi Salomon. Celui qui accorda la sagesse à Salomon afin qu'il puisse gouverner son peuple avec justice et paix. Encore, mon ami René, je te renouvelle cette promesse que je t'ai faite. Je te donne la grâce du Roi Salomon. Mais essaie encore de me redécouvrir dans mes caractéristiques du Dieu de silence. Je voudrais que tu me recherches dans mes caractéristiques et tu me découvriras, tu découvriras ce mystère caché pour lequel je me fais silencieux au moment de vos difficultés. Recherche-moi dans le silence et je te révélerai tant de mystères cachés dans l'Église. C'est en revenant sur mes caractéristiques du Dieu de silence que je vais te révéler beaucoup de trésors cachés dans ces caractéristiques. Va et d'un cœur vaillant, dis la vérité à qui tu dois le dire, n'aie pas peur car la puissance de ma main droite t'accompagne. Et mon silence sera toujours ta demeure jusqu'à ce que tu quittes ce monde pour venir à moi ainsi que ton frère Constantin".

Mes enfants, remerciez à jamais Dieu votre Père qui s'est fait si proche de vous en passant par moi pour vous parler. N'ayez donc plus peur puisqu'il est avec vous. Votre secours sera pour bientôt parce que, chaque jour, je lui présente vos soucis, vos peines, je lui demande de venir à votre secours afin que vous ne perdiez pas courage. Je suis aussi comme vos mères qui vous ont mis au monde, je vous aime comme vos mères vous aiment.

Mes enfants, ne croyez pas que je vous oublie, je ne vous ai jamais oubliés. Mais, je vous le répète encore et je vous le rappelle, il faut que croyiez en Dieu votre Père comme à Noël les enfants attendent le Père Noël, ayez des esprits d'enfants. Tout ce que vous lui demandez croyez avec pleine conviction que vous l'aurez tôt ou tard et ayez des cœurs d'enfants. Chaque jour, dîtes à Dieu votre Père: "Ô Dieu notre Père, accorde-nous un cœur d'enfant".
Merci d'être toujours à mon écoute, mes enfants.

**MESSAGES 2003/2004**

28 Février 2004

Samedi 28 Février 2004, Résidence Saint Victor, quinze heures.

Le Seigneur -

Ma miséricorde repose sur vous tous au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. La paix soit avec vous mes amis.
Je viens en tant qu'étant votre Dieu au nom de Dieu le Père pour vous parler à vous Hommes de l'Église d'aujourd'hui.
A toi mon ami René, toi qui es mon représentant, voici que Dieu mon Père m'envoie encore vous rappeler ses demandes. ", dit le Père, tu retourneras encore vers les autorités de la Côte d'Ivoire et celles de ce pays ( le Burkina ) Dis-leur que mon Père m'envoie encore vous renouveler ses demandes". Voici que Dieu mon Père m'envoie demander aux autorités, à toutes les autorités de la Côte d'Ivoire, de gouverner avec justice et paix.

Aux autorités de ce pays, Dieu mon Père demande qu'elles sèment la paix partout où elles passent, surtout en Côte d'Ivoire.
Je ne suis nul autre que le Dieu d'Israël.
Hommes de l'Église d'aujourd'hui, sachez que la Côte d'Ivoire représente sur le Livre d'or de Dieu la fille aînée de la France, la filleule de la France, sa nièce. Qu'avez-vous à douter, puisque la Côte d'Ivoire est la suite de la France.

Réunissez-vous, revoyez le passé, recherchez toujours mon peuple, guidez-le vers moi parce que j'ai faim et soif de mon peuple qui erre dans ce désert. Car nombreuses sont mes œuvres dans ce monde mais elles manquent tant d'encadrement.

Toi mon Église, qu'attends-tu? Il faut que tu te réveilles, l'ennemi a pénétré jusqu'en ton sein, sache qu'actuellement ton sein est divisé en deux, l'ennemi a sa part et moi aussi j'ai ma part. Mais tout le sein de l'Église représente mon Corps. Si la moitié n'est pas perdue, sachez que l'autre moitié sera sauvée. La moitié de mon Église est paralysée, c'est la moitié de mon Corps. Mais bientôt, cette même moitié qui reste relèvera l'autre moitié.
Hommes de l'Église d'aujourd'hui, revoyez le passé, recherchez le salut de mon peuple avant qu'il ne soit trop tard. Apprenez à mon peuple à me rechercher dans le silence et de son cœur et de son âme. Le Père de sa Demeure sainte dit: " que ma colère s'abattra sur la terre si vous ne suivez pas ce que je vous demande. Il faut que la Côte d'Ivoire se repente avant qu'il ne soit trop tard. Et il faudrait que toutes les autorités de la Côte d'Ivoire et de ce pays ( le Burkina ) essaient de semer la paix, c'est ce que mon Père leur demande. La Côte d'Ivoire est la filleule de la France. Le Burkina est béni et choisi de mon Père. C'est par le Burkina que la France et la Côte d'Ivoire seront sauvées. Ainsi, dit le Père, amen, alléluia.
Les autorités de ce pays nommé autrefois la Haute-Volta, ainsi que les Hommes de l'Eglise de ce pays auront à rendre compte à mon Père au dernier jour, s'ils ne font pas ce qu'Il demande. Il faut que la Côte d'Ivoire et la France soient sauvées par le Burkina, dit le Père, parce que ceci est gravé sur le Livre d'or de Dieu mon Père.

Hommes de l'Église d'aujourd'hui, revoyez le Droit Canon, revoyez les Saintes Écritures, les promesses faites par Dieu mon Père avant que le monde ne soit créé, avant la fin des temps j'enverrai le secours à ce monde. Pourquoi, Hommes de l'Église d'aujourd'hui, vous doutez de ce secours que Dieu mon Père vous donne en se faisant si proche de vous? Voyez comment nombreuses sont nos œuvres actuellement. Ma Sainte Face a été révélée partout ainsi que la face de mon Père. Ma Mère fait le tour du monde. Et dans tout cela, Hommes de l'Église d'aujourd'hui quelque nombreuses qu'elles soient mes œuvres, vous devriez les encadrer. Elles ont besoin d'encadrement.

La Côte d'Ivoire est la filleule de la France, la Côte d'Ivoire est la fille aînée de la France, la Côte d'Ivoire représente encore la nièce de la France. Et la Côte d'Ivoire est la suite de la France.

Hommes de l'Église du Burkina nommé autrefois la Haute-Volta, Dieu mon Père encore m'envoie vous porter son message. Ici j'ai semé la paix, je voudrais que tu partages la paix aux autres quelles que soient leurs erreurs. Ici j'ai semé la grâce du pardon et les racines de cette paix et de ce pardon ne peuvent pas pousser parce que tu les déracines à travers ton peu de foi, celui de tes Hommes de l'Église et tu m'ignores. Cesse de m'ignorer car le temps passe. J'ai révélé ma vaillance, ma puissance dans ce pays. Alors, ressaisis-toi et va de l'avant en essayant de toucher du doigt le cœur de mes fidèles à travers l'enseignement que je demande pour mon peuple. Recherchez-moi dans mes caractéristiques, Hommes de l'Église, aidez mon peuple à me rechercher de telle sorte. Dieu mon Père m'envoie encore renouveler sa demande.

Hommes de l'Église de la Côte d'Ivoire ainsi que toutes les autorités de la Côte d'Ivoire, longtemps mon Père envoya ma Mère vous porter ce message. Vous avez ignoré la présence de Dieu mon Père à travers la Mère de Jésus, moi qui vous parle, la Reine Immaculée. Elle est la Reine Immaculée, ma Mère, elle est l'image de l'Esprit Saint, elle est l'image de la Sainte Trinité. Vous avez ignoré ce qu'elle est venue vous porter comme message, puisque vous l'avez fait à la hâte sans suivre ses pas. Voilà que Dieu mon Père m'envoie encore renouveler sa demande.

Hommes de l'Église de la Côte d'Ivoire, Autorités de la Côte d'Ivoire, Dieu mon Père m'envoie vous demander de gouverner avec justice et paix parce que le temps est arrivé, l'heure a sonné, sa colère s'avance de jour en jour et elle s'abattra sur la terre. Sa colère monte de jour en jour et sa colère s'avance de jour en jour comme moi aussi j'avance de jour en jour pour revenir sur cette terre, la purifier, la renouveler et changer la face de la terre.
Hommes de l'Église du Burkina nommé autrefois la Haute-Volta, vous les Autorités du Burkina nommé autrefois la Haute-Volta, Dieu mon Père m'envoie encore vous rappeler qu'il a tenu à toutes ses promesses qu'il a faites à son peuple. A la fin des temps j'enverrai mon secours à mon peuple. Mais voilà que du haut de ses nues Dieu mon Père s'est penché, il a trouvé toujours que l'Homme intègre a toujours sa dignité. L'Homme intègre a eu toujours confiance en Lui et Il s'est fait Roi chez lui en lui déversant toutes les grâces nécessaires pour sauver son peuple à la fin des temps et à la dernière minute. Le Burkina est un pays de paix, dit-il mon Père, puisque j'ai semé tant de graines de paix dans ce pays et quand ces graines essayent de germer, on les déracine. Le Burkina est un pays de pardon, dit-Il mon Père, puisque j'ai semé les graines de pardon ici, et une fois que ces graines veulent pousser, on les déracine. Ma colère monte de jour en jour. Pourquoi m'ignorez-vous moment que vous avez reconnu ma face, Hommes de l'Église du Burkina nommé autrefois la Haute-Volta ?

Tel est le message que Dieu mon Père m'envoie vous porter en ce jour béni et choisi de Lui. Ainsi, dit-Il le Père, toi mon ami René et toi, mon serviteur Constantin, toi qui m'es resté fidèle jusqu'aujourd'hui, je voudrai que ce message soit transmis et c'est une demande de Dieu mon Père à l'Église, avant qu'il ne soit trop tard, à la Côte d'Ivoire et à ce pays ( le Burkina ).
Je ne suis nul autre que le Dieu du silence, le Dieu des douze tribus d'Israël, le Dieu du Mont de l'Horeb, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu d'Emmaüs. Je suis le Dieu du Roi Salomon. Chaque jour, mon ami René, je te renouvelle cette sagesse pour que tu fasses ce que
Je ne suis nul autre que Jésus de Nazareth.

Marie Rose -

Le Christ est parti. Il a étendu la main sur le Père René en disant: " puissance de main droite t'accompagne", et de cette main s'échappait comme un liquide qui tombait sur le Père. Et en passant par le Père pour la bénédiction il a voulu prouver la très grande importance de l'Église. Il était beau et il nous regardait tous et il a dit que rien ne nous arrivera

Le Christ a parlé de la Côte d'Ivoire. Et il a dit que la colère de Dieu va s'abattre. Mais s'agissant de la colère de Dieu, il faut dire que Dieu n'est pas content non plus du Burkina parce qu'il ne fait pas ce qu'il demande, il devrait apporter la paix à la Côte d'Ivoire.

Même si la Côte d'Ivoire fait des erreurs, il est écrit dans le Livre d'or, la Pierre blanche de Dieu, que la Côte d'Ivoire et la France seront sauvées par les prières du Burkina. Parce que Dieu s'est fait Roi au Burkina, il a tout déversé au Burkina, au Burkina de sauver la France qui sauvera le monde entier.

**MESSAGES 2003/2004**

27 Février 2004

Vendredi 27 Février 2004, Résidence Saint Victor.

Ce message a été donné au cours d'un rendez-vous. Ce rendez-vous était une messe demandée en ce vendredi à 15 heures, à l'heure où le Christ a rendu l'âme au Golgotha, a précisé la Vierge donnant ce rendez-vous. Comme d'habitude, au début de la messe, après la salutation du prêtre, au moment où l'on commence la confession des péchés, les Visiteurs célestes, la Vierge et son Fils arrivent et Marie Rose tombe en extase.

Après un long silence, la Vierge commence à parler. Elle explique la valeur des souffrances qui soulagent la souffrance du Père. Et pourquoi il en est ainsi? Parce que si nous les acceptons c'est une victoire de la croix du Christ du fait que nous acceptons, à la suite de la Mère des douleurs, de mourir en ce monde avec le Christ pour ressusciter avec lui. Et alors c'est un succès de la Miséricorde du Père dont la souffrance de voir le monde et les hommes périr.

La Sainte Vierge -

Béni soit le nom du Seigneur qui visite qui visite et rachète son peuple!
Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
Mes enfants bien-aimés, en particulier toi, ma fille Blanche, si je reviens encore sur ce signe de croix, c'est pour te prouver que c'est toujours ta même Mère de Yagma qui te parle. Je ne suis nulle autre que la Mère de Jésus. Souviens-toi de l'enseignement que j'ai eu à faire autrefois à tous les enfants de Yagma sur la colline de Yagma. Je reviens sur cet enseignement.
Blanche, souviens-toi que je vous avais prévenus toi, tout ton entourage ainsi que tes frères, mes fils et fille de prédilection, que le monde viendra de partout. Mais vous devriez accepter toute personne qui viendra à vous, seulement vous deviez vous méfier surtout parce qu'il y aura des antéchrists, je vous l'avais bien dit. Ces antéchrists ne sont nul autre que ceux qui vous entourent, puisque l'ennemi passe par eux pour vous éprouver. Ces antéchrists ne sont nul autre que ces faux prophètes prédits à l'Église à travers la parole biblique. Dieu votre Père vous l'a annoncé dans la Bible: " venir le jour, oui, le jour prédit par l'Éternel Dieu votre Père, qu'il y aura des antéchrists qui viendront éprouver le cœur de l'Église ainsi que du peuple de Dieu.
Revois l'enseignement que j'ai eu à donner autrefois à tous les enfants de Yagma, Blanche, et tu sauras que ce qui t'a été inspiré lors de la préparation de cette catéchèse que tu viens de présenter, tu ne t'en douteras pas que tu as été guidée par l'Esprit de Dieu. L'Esprit de Dieu est bel et bien vivant parmi vous, il est en vous, il vous suit, il vous guide, il vous console, sachez-le bien. Je ne vous promets jamais le paradis sur cette terre. Toujours l'ennemi va vous secouer mais il ne peut pas vous toucher du doigt puisque l'Esprit est votre bouclier.
Voici venir le jour, oui le jour béni et choisi de lui, mes enfants, qu'il touchera du doigt les cœurs. Oui! Il s'attend à ce qu'il y ait des antéchrists parmi vous, autour de vous, mais voici qu'il veut se prononcer, Dieu votre Père. A lui seul appartient toute vengeance. La vengeance ne vous revient pas, mais à lui seul, Dieu votre Père. Ainsi, dit le Père de sa Demeure sainte, il est temps que je quitte mon silence pour venir à votre secours. Prenez patience car je serai parmi vous pour bientôt. Ainsi, dit le Père de sa Demeure sainte, mes enfants, il est temps que je quitte mon silence pour venir à votre secours. Il l'a dit et cela est gravé sur le Livre d'or qui représente la Pierre blanche.
A toi René, mon fils de prédilection, souviens-toi que tu as été consacré selon l'ordre du Roi Melchisédech. Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus. Ce temps de souffrance que vous endurez orne la maison de votre Père et sa couronne. Et vous allégez sa souffrance.
A toi Constantin, aussi mon fils, qui es toujours couché, je suis ta consolatrice. Souviens-toi aussi que tu as été consacré selon l'ordre du Roi Melchisédech. Ta mission a été grande, elle le sera jusqu'à la fin des temps. Et puisque tu as donné la relève à ton frère, souvenez-vous toujours de votre consécration au Seigneur, c'est ce même Seigneur qui vous parle à travers moi qui ne suis nul autre que la Fille Aînée de l'Église, la Mère de Jésus. Je suis la Reine Immaculée, je suis la Dame du Mont Carmel.

Si je reviens sur les anciens messages, c'est pour vous prouver que je suis toujours cette même Mère. Dieu votre Père a permis ce temps de silence, de souffrance que vous traversez actuellement. Sachez que vous ne l'avez pas traversé seuls, vous cheminez avec l'Église entière. Dans toutes ces souffrances que vous endurez dans ce monde, vous communiez avec le Pape et avec toute l'Église. C'est le temps des francs-maçons, mes enfants. L'Église souffre jusqu'en son sein. L'Église est malade, l'Église est souffrante.

Le Corps de mon Fils souffre. Sachez qu'il est temps que vous deviez encore ouvrir vos yeux pour revoir le passé et accueillir ce monde fou qui va venir sans tarder. C'est pour bientôt. Un monde fou reviendra au sein de l'Église, je vous le dis, mes enfants, il y aura tant de conversions, . le nombre du Peuple de Dieu va augmenter. Le christianisme régnera jusqu'au retour de mon Fils, il prendra le dessus. Le nom du Christ régnera jusqu'à son retour.
Réjouissez-vous plutôt, mes enfants, si vous souffrez. S'il n'y a pas de souffrance sachez que vous ne suivez plus le chemin qui mène à Dieu votre Père, puisque Lui-même est souffrant actuellement, vu que son Peuple est souffrant. Mais sachez que quand vous souffrez, Lui, Il est soulagé. Voilà pourquoi il s'est fait des amis dans ce monde, tant d'amis qu'on ne peut pas en définir le nombre.
Réjouissez-vous sans fin car du haut de ses nues Il vous enverra un secours parfait, un secours qui vient de Lui, de son sein.
Je suis la Reine Immaculée, je suis la Dame de Lourdes, je suis la Mère de Jésus pour lequel, le jour de sa naissance, je n'ai pas eu de place et j'ai mis au monde le Fils de Dieu dans une étable.

Réjouissez-vous, si je vous ai donné ce rendez-vous, mes enfants, c'est que Dieu votre Père est en train de vous préparer une très belle surprise. Une surprise qui vient de vous. Si je dis, mes enfants, une surprise qui vient de vous, c'est que c'est une surprise qui viendra de votre confiance, la confiance que chacun de vous a mise en Dieu votre Père. Chacun de vous aura cette surprise à travers la confiance qu'il aura mise en Dieu son Père.
Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus. Je suis l'Immaculée Conception. Je vous demande, mes enfants, d'accepter toute souffrance et ouvrez largement vos cœurs pour accueillir ce monde fou qui viendra de partout. Car, dit-Il Dieu votre Père de sa Demeure sainte, je toucherai du doigt tous les cœurs endurcis et je les ramènerai tous à vous. Mes bien-aimés, vous que j'ai tant aimés, à vous je confie cette mission mondiale qui demeurera pour toujours, ainsi soit-il.

Ces souffrances que vous venez de traverser ont allégé le poids de la souffrance de Dieu votre Père. Alors réjouissez-vous plutôt que de vous attrister parce que c'est Dieu votre Père qui l'aura voulu, ce temps de souffrance et de peine.
Mon Fils se prépare pour venir à votre rencontre. Mais il viendra vous rencontrer à la même heure. Il se prépare pour venir vous combler de tant de bénédictions, afin que vous affrontiez maintenant le temps de X et des francs-maçons

. Préparez-vous, mes enfants, à la rencontre de mon Fils, parce qu'il viendra demain à cette même heure, vous parler et vous combler de tant de bénédictions qui seront des barrières, afin que vous affrontiez le temps des francs-maçons et des..( Ce nom devra te rester secret Marie Rose) Car, dit-Il de sa Demeure sainte, les francs-maçons ont des piliers, ce nom ne devra jamais être prononcé. Plus vous le prononcez, plus vous retardez l'action de la puissance de l'Esprit Saint en vous. Ce nom devra te rester secret jusqu'à ta mort. Quand on prononce les noms cela leur donne une puissance d'action dans ce monde.

Évitez, mes enfants, de prononcer aussi le nom des francs-maçons parce qu'ils ont une puissance terrible qui n'est pas égale à Dieu mais qui trouble l'Église et le peuple de Dieu puisqu'ils sont au sein de l'Église.

Évitez de prononcer leur nom parce que, dit-Il de sa Demeure sainte Dieu votre Père, il est temps que leur trône soit démoli au nom du sang de l'Agneau et au nom de la puissance de sa main droite, a-t-Il juré du haut de ses nues.
Je vous bénis tous, mes enfants, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. La paix de mon Fils soit avec vous tous, mes enfants. Mes enfants, merci grandement d'être venus à ma rencontre.
Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus. Priez, priez, priez beaucoup mes enfants pour l'Église et surtout pour le Pape. Amen, amen, amen, amen.

Commentaire de Marie Rose.

Marie Rose -

La Vierge Marie est venue avec son Fils mais celui-ci est resté un peu loin. C'est le tour du Christ demain a-t-elle dit. Ce qui m'a un peu touchée, est que la Vierge est revenue au temps de Yagma. Elle a remontré le début de Yagma, les enfants, elle a montré comment la Sœur Marie Blanche était avec nous, comment elle nous parlait et elle a dit que si la Sœur voulait savoir que c'est le même Seigneur et c'est le même Esprit qui nous habite tous, qu'elle se réfère à son enseignement d'autrefois. Elle va retrouver ce même enseignement, ce même langage dans les messages qu'elle continue de donner.
Aujourd'hui elle a beaucoup parlé mais à un certain moment elle a dit que l'Esprit est ardent comme le dit le Fils, mais la chair est faible. L'Esprit qui nous habite est ardent mais des fois, l'être humain est faible. Nous doutons, nous retombons dans les péchés. Plus nous doutons, plus l'Esprit s'affaiblit.
Mais la Vierge a dit à Tantie Sœur, qu'elle devrait donner cet enseignement partout où elle passe.
J'ai vu que c'est le même Christ, c'est le même Seigneur et la même Vierge. En effet il m'est arrivé de douter. A Yagma elle m'est apparue grande, sur une pierre toute belle, toute rose sur laquelle est s'est assise et s'est penchée pour me parler comme si j'étais sa camarade. C'est ce qu'elle m'a remontré pour prouver que c'est toujours elle. Elle flotte comme si elle était dans de l'eau. Elle était belle comme une jeune fille et j'ai vu ses cheveux. Hier elle est venue et s'est présentée et m'a dit: " Rose, tu diras à ton Père conseiller que je veux que la messe soit dite aujourd'hui à l'heure sainte où mon Fils a quitté ce monde pour aller vers son Père, car je viendrai à votre rencontre".

**MESSAGES 2003/2004**

2 Mars 2004

l'immensite de la mer(alt)

Mardi 2 mars 2004, Tâmpùi.

La Sainte Vierge -

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, amen
La paix soit avec vous tous, mes enfants.
Du haut de ses nues, voici que Dieu votre Père m'envoie encore renouveler sa demande à l'Église tout entière.
Mon fils de prédilection, toi que Dieu a choisi comme ami afin que tout ce qu'il désire soit transmis à ce monde, Dieu votre Père étant ton ami aussi puisqu'il fait de vous ses amis, m'envoie encore renouveler sa demande concernant les deux pays, la Côte d'Ivoire et le Burkina. Ce message devra être transmis avant qu'il ne soit trop tard.
Je vous aime bien, mes enfants. Mais mon Cœur de Mère souffre actuellement, vu ce qui s'annonce dans ce monde d'aujourd'hui. ( Un long silence triste )

Tel est la demande que Dieu votre Père m'envoie ( encore un long silence ) vous transmettre.
N'ayez pas peur, mes enfants car je suis toujours avec vous, je ne vous abandonnerai jamais.
Dieu ton Père, étant ton ami et toi aussi son ami, m'envoie te donner une bénédiction qui t'accompagnera afin que cette fois-ci sa demande soit exaucée auprès de l'Église, auprès des Autorités des deux pays aussi. Cette bénédiction demeurera en toi pour toujours. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Va dans la paix de mon Fils et fais ce que Dieu, votre Père, m'envoya, du haut de ses nues, t'adresser comme message à transmettre avant qu'il ne soit trop tard, ce message devra être transmis avant qu'il ne soit trop tard.
Réjouis-toi, mon fils de prédilection car tu es béni entre tous les fils de ta race ainsi qu'entre tous tes confrères. Et par toi la vérité sera révélée à ce monde, ainsi soit-il.
Je ne suis nulle autre que la Mère de Jésus.

Commentaire de Marie Rose.

Marie Rose -

Aujourd'hui, la Vierge est venue avec dans son sein le Père et le Fils. Ainsi le Christ ne se présentait pas à côté de sa Maman. Son sein, immense, englobe les signes du Père et du Fils. Ainsi le Seigneur parle à travers elle. C'est la première fois que je vois la Vierge venir toute seule, alors avec, en son sein, les signes du Père et du Fils. Elle a dit avec insistance qu'elle vous aimait et que jamais nous ne serons abandonnés. Et il émanait d'elle une douceur inexplicable. Elle s'est inclinée pour vous bénir. Après sa bénédiction il tombait de
sa main étendue comme un liquide sur vous.

**MESSAGES 2003/2004**

4 Mars 2004

Jeudi 4 mars 2004, Tâmpùi.

Le Seigneur -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël, qui visite et rachète son peuple.
Je ne suis nul autre que le Divin Messie.
Mon ami René, sache, que mon Église est malade, l'Église qui représente mon Corps est malade. Elle a tant besoin de soins. Réjouis-toi si tu as été choisi entre tous tes confrères, car, dit-Il mon Père du haut de ses nues, le moment est arrivé que la vérité soit mise au grand jour. N'aie donc pas peur si tu as confiance en moi. Car voici que je vous ai donné ma Mère qui veille sur vous chaque jour et souviens-toi de l'armée de l'Archange Michel envoyée par Dieu mon Père pour combattre, rien que pour la plus grande gloire de la mission et donner un signe à l'Église. Sache aussi que cette armée veille sur toi toujours ainsi que sur Marie Rose et sur la mission. Cette mission qui est grande, mondiale et qui est la source de la miséricorde que Dieu mon Père envoya dans ce monde pour sauver son peuple à la dernière minute.

Je ne suis nul autre que le Fils du Dieu vivant.

Toujours, Dieu mon Père renouvelle ses promesses faites à votre égard. Mais René mon ami, souviens-toi de ce qui t'a été dit par ma Mère: que tu devras croire en Dieu mon Père comme les enfants croient au Père Noël. Tous tes désirs seront exaucés. Souviens-toi que Dieu mon Père a envoyé ma Mère te dire ceci, qu'Il ne te promet pas le paradis sur cette terre, mais Il veillera sur toi pour que rien ne te manque. Réfère-toi toujours à mon Père puisque, toujours, tu lui parles à cœur ouvert. Sache que cette mission qui t'a été confiée, ainsi que notre servante Marie Rose, nul ne pourra empêcher ni détruire ce que Dieu mon Père a commencé à faire comme œuvre en chacun de vous. Vous serez libérés de tous vos soucis et sachez que votre secours viendra toujours de la France et Dieu mon Père chaque jour renouvelle ses promesses faites à votre égard. Tous tes désirs, mon ami, seront exaucés, mais il est temps que tu fasses ce que Dieu mon Père demande à l'égard de son Eglise qui est son peuple avant qu'il ne soit trop tard.
Je ne suis nul autre que le Fils du Dieu vivant. Je vous aime bien, mes amis et à bientôt, mes amis.

Le Christ encourage ici le Père conseiller qui se sent très fatigué et au bord du découragement. En effet il est assailli par toutes sortes d'ennuis matériels et moraux alors qu'il était arrivé dans la ville pour s'attaquer aux problèmes qu'on leur a créés comme quelqu'un qui s'attablait avec appétit. Ceux qui leur ont causé les problèmes sont venus avec des moyens qui leur ont permis de toucher et d'intéresser les détracteurs. Tandis que ses plans à lui sont contrecarrés par le travail journalier qui continue, des malades à soigner et les manques de moyens pour les enquêtes à réaliser. C'est là qu'il a senti la situation injuste du faible qui est piétiné sans respect par celui qui a les moyens de perpétrer ses injustices. Et le Ciel semble se taire en face de tout cela, en face de ceux à qui il a donné une mission, et en face du violent qui les piétine sans respect et croit bien servir une vérité. C'est normal que le Père conseiller dise sa lassitude au Seigneur. Le Seigneur lui répond. Naturellement il ne dit rien de ses problèmes à la voyante qui ignore le dialogue qui s'est instaure le Christ et son Père conseiller à bout de souffle. Le Seigneur à travers la messagère renvoie le Père conseiller à la méditation de l'Évangile de sa passion du sur la terre.

Le Seigneur -

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
Sachez que cette prudence de chaque jour observée par mon épouse, la Sœur Marie Blanche, j'y fais attention pour prouver que je suis le Corps de l'Église. Puisque je suis le Corps de l'Église, pourquoi ne pas prouver que tout ce que l'Église fait me plaît et que je ne suis nul autre que le Christ, le Fils du Dieu vivant? Toujours, Blanche, mon épouse, se réfère au signe de la croix. Mais voici que je suis là et je fais faire le signe de la croix pour prouver que c'est toujours le même Christ, le même Seigneur, même si elle n'est pas là. Que son cœur et son âme soient en paix. Je ne suis nul autre que le Christ, le Fils du Dieu vivant.
Alors, René, ressaisis-toi, tu n'es pas encore fatigué puisque je suis là, c'est moi ton support. Et même au moment de la Croix, je ne me suis pas lassé d'écouter tout ce qu'a dit ce monde, alors pourquoi tu vas te lasser d'écouter ce que dira ce monde d'aujourd'hui pendant que ma mission est en train de battre son plein?

René, toi qui es mon ami, estime-toi heureux car j'ai aimé tant d'amis autrefois, tu es mon Nième ami comme ton frère Constantin GUIRMA. Réjouissez-vous parce que vous êtes bénis. Oui, vous êtes bénis de Dieu mon Père et de moi-même puisque nous ne sommes qu'un. Et Marie ma Mère représentant l'image de l'Esprit Saint vous couvre avec son manteau de mère. René, réjouis-toi, ne te lasse pas, comme moi je ne me suis pas lassé de supporter mon Église qui représente mon Corps jusqu'à la croix, car ta récompense sera grande au Ciel. Va vers l'Église, dis-leur la vérité, il est temps que la vérité soit révélée à l'Église. Et il temps que je me manifeste et sache que mon signe s'annonce pour bientôt.
René, mon ami, que ce message soit transmis à la Côte d'Ivoire comme à ce pays, telle est la demande de mon Père. Ainsi soit-il. Ce message n'est nul autre que celui concernant la paix entre ces deux pays. René, ressaisis-toi, ne te laisse pas aller à l'esprit de l'abandon. Non, tu n'es pas abandonné, tu es toujours sous l'abri de ma Mère et sous mon abri ainsi que du Père.
Je ne suis nul autre que le Dieu du Mont de l'Horeb. A nous revoir bientôt.
Je te bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Commentaire.

Marie Rose -

C'est vous (le Père conseiller) que le Seigneur a béni, la bénédiction ne s'adressait pas à moi. Il était beau, très beau, en tenue bleue. Il parlait avec autorité.

**MESSAGES 2003/2004**

18 mars 2004

Jeudi 18 mars 2004 Tâmpùi.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous mes amis!
Écoute bien mon ami, toi qui es mon représentant sur cette terre. Souviens-toi du temps de mes amis d'autrefois qui ont eu à souffrir pour que le nom de la chrétienté soit connue dans ce monde, souviens-toi comment mes apôtres ont souffert. Vous autres aujourd'hui, mes représentants sur cette terre, vous suivez leurs pas. Ça ne veut pas dire que vous aurez à souffrir comme eux ont eu à souffrir pour que le nom de la chrétienté soit connu dans ce monde. Mais sache que vous aurez à souffrir puisque vous partagez ma croix chaque jour.
René, souviens-toi de cette sagesse que Dieu mon Père t'a accordée. Tu auras à souffrir en faisant face à tes confrères et à toute l'Église. Mais n'aie pas peur car toujours, mon signe apparaîtra. Je vais te donner un signe venant de moi-même le Fils du Dieu vivant. Mais sache qu'on ne va pas te recevoir ainsi puisque l'Église est secouée actuellement jusqu'en son sein. Mais voici que je toucherai du doigt l'Église et je révélerai ma vaillance à ton sujet. Je toucherai du doigt tous les cœurs et je donnerai un signe. Mes Apôtres d'autrefois ont souffert. Mais vous, vous n'aurez pas tellement à souffrir comme eux, mais vous partagerez toujours ma croix, si bien que vous aurez à souffrir chacun à sa manière.

Et cette souffrance vous la ressentirez dans votre cœur, en votre âme et en votre esprit.
N'aie pas peur René, car c'est toujours ce même Seigneur, oui, qui a voulu que tu sois ordonné selon l'ordre du Roi Melchisédech. C'est ce même Seigneur qui passe toujours à travers Marie Rose, cette petite de rien de tout, pour te transmettre ainsi qu'à toute l'Église, ses messages. René, n'aie pas peur, à travers cette sagesse qui t'habite, tu pourras discerner le bien et le mal et tu pourras faire face à l'Église et cette sagesse te suivra partout où tu iras.

Sache que cette sagesse est un trésor et un mystère caché en toi que nul ne pourra démolir ni détruire jusqu'à ce que tu quittes ce monde pour venir à moi et à mon Père. René, je ne t'abandonnerai jamais, je suis toujours avec toi même si tu es souffrant, souviens-toi de cette sagesse, car cette sagesse te consolera à tout moment. Cette sagesse est un trésor caché et source de grâces divines.
Je te bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Va, n'aie pas peur, dis la vérité, rien que la vérité, car l'ennemi n'aura jamais le dessus, mais il sera converti à la fin.
A nous revoir bientôt, mon ami René. Je serai toujours avec toi jusqu'à la fin des temps.

+Marie Rose -

C'est le Christ qui est venu parler, sa Mère n'a pas parlé. Il a montré comment ses apôtres ont souffert au début. Nous n'allons pas souffrir comme eux, nos souffrances sont intérieures et nous communions ainsi à sa croix. Il a rappelé que même si vous souffrez, il ne va pas vous abandonner. Et la grâce que Dieu son Père vous a donnée est une grâce qui vous console à tout moment. Parce qu'à travers cette sagesse vous découvrirez beaucoup de choses. Même quand vous souffrez c'est dans cette sagesse que vous allez cultiver ce qui va vous libérer, vous allez cultiver la joie là-bas, le tout dans cette sagesse se trouve une source grâces divines. En cette sagesse vous allez cultiver tout et cela va vous libérer

**MESSAGES 2003/2004**

18 mars 2004 la nuit

Tâmpùi Jeudi 18 mars 2004, la nuit en la vigile de saint Joseph.

L'Archange Michel -

Je suis saint Michel, Archange. Je suis envoyé par l'Éternel Dieu le Père pour transmettre à l'Église son message. Et voici le message de l'Éternel Dieu de l'invisible:
"Ô mon Église, sache que l'heure de te réveiller a sonné, tu es mon Corps et je souffre de te voir ainsi. Souviens-toi que sur la Croix mon Fils a fait appel à moi qui suis son Père. Et puisque nous faisons un, mon Fils et moi, je suis venu vite à ses côtés pour le soulager et compatir à ses douleurs. Voilà pourquoi sur le Saint Suaire reflètent nos deux faces. Ô mon Église, tu es mon Corps et je souffre de te voir t'endormir. Ne t'attends pas à ce que je fasse descendre mes anges pour te parler, mais comme toujours, je passe par ceux que tu ignores, surtout les plus méprisés.

Souviens-toi que j'aime mon peuple et je lui ai fait une promesse que je ne peux jamais oublier et qui existe dans la Bible: a Moi appartient toute vengeance à jamais. L'ennemi s'est intégré jusqu'en ton sein. Il est temps que tu te réveilles pour lui faire face en suivant mes caractéristiques de Dieu du silence. Car j'aime le pécheur, j'aime le voir se convertir mais je ne veux pas sa mort. L'ennemi, ici, se représente dans le trône des francs-maçons que tu ignores et qui s'est intégré jusqu'en ton sein. Alors je te demande de te rallier à mon Représentant qui est le Pape car c'est lui qui sera le dernier à lutter contre ce trône. Je ne te donne pas des précisions parce que Moi seul connaît l'avenir. En disant que c'est le dernier pape, ce n'est pas une précision que je donne, mais c'est ce pape qui aura à briser le trône des francs-maçons, voilà pourquoi il est attaqué jusqu'en son sein, son sein étant l'Église tout entière, lui me représentant sur cette terre. S'il souffre dans le silence, si, toujours il persévère même dans la maladie, c'est qu'il est protégé et couvert par l'Esprit Saint qui est le Don de Moi, le Père et de mon Fils qui, avec moi, faisons un et qui est l'image de Marie Immaculée, Marie Immaculée par qui j'ai passé pour faire venir au monde le Verbe qui est mon Fils. Et puisque là où il y a le Fils il y a le Père aussi, cela fait que Marie représente l'image de la Sainte Trinité.

Tel est le message que l'Éternel m'envoie transmettre à l'Église. Ce message, tu le transmettras, Marie Rose, à ton Père conseiller pour l'Église tout entière. Béni soit le Seigneur le Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple, ainsi soit-il. A nous revoir Marie Rose. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit amen!

**MESSAGES 2003/2004**

24 Mars 2004

Mercredi 24 mars 2004, Tâmpùi.

La Sainte Vierge -
La paix du Père et du Fils repose sur vous, mes enfants.
Mon fils de prédilection, toi à qui, ainsi qu'à ton frère Constantin, Dieu a eu à confier cette tâche qui est si grande, merveilleuse, grandiose, n'aie pas peur, ainsi que ton frère Constantin. Réveille-toi, comme tous les jours Dieu votre Père ainsi que son Fils demande à l'Église de se réveiller, ainsi tu devras te réveiller, revoir le début de la chrétienté. Dieu ne choisit pas les humbles mais ceux qui sont durs de nature et de caractère. Mais quitte à l'Église de se laisser habiter par le silence de Celui qui m'envoie vous visiter chaque jour.

Ici, tu représentes l'Église, mon fils de prédilection René. Laisse-toi habiter par le silence de Celui qui m'a envoie vous transmettre tous ces messages chaque jour et tu comprendras. Réfère-toi à ce que le Père demande, recherche-Le dans ses caractéristiques et tu trouveras la solution. Cela a plu tellement à Dieu votre Père de choisir sa messagère. Alors, c'est à l'Église de la faire mûrir, de lui ouvrir les yeux et de la conduire vers le droit chemin dans le silence et dans la patience. Celui qui m'envoie vous parler chaque jour, vous transmettre ses messages, c'est Lui le Dieu du silence et sa demeure est la patience. Lui seul peut changer le cœur de l'homme, le purifie, lui renouveler la vie et lui donner la paix intérieure. René, réjouis-toi plutôt que de t'attrister. Des fois dans des nuits tu n'arrives pas à dormir, je suis là à tes côtés. Mais puisque tu te réfères toujours au Père, voilà pourquoi Lui Il te demande de Le rechercher dans ses caractéristiques de Dieu du silence.

Ainsi, tu sauras comment encadrer sa messagère qui est ta fille aussi, ta fille que tu chéris comme nous aussi nous la chérissons. René, réjouis-toi plutôt que de t'attrister. Ainsi, aide ta sœur à découvrir le secret caché dans le mystère des caractéristiques du Dieu du silence et elle comprendra pourquoi cette mission est pleine de mystères cachés que nul ne peut découvrir ni elle-même et elle sera soulagée. Toi, au moins, mon fils de prédilection, puisque la bonté du Père t'habite, tu es vigoureux, tu es fort et vaillant. Alors, partage toutes ces grâces à ta sœur. Elle est faible et elle puisera toutes ses grâces chez toi. Mais fais-lui savoir toujours que c'est le même Esprit qui vous habite, vous étant mes fils et fille de prédilection, qui habite aussi notre messagère qui est votre fille bien-aimée.
Dis à Constantin mon fils, jamais il ne s'est trompé, quand son heure viendra, l'Église saura que c'est moi-même, la Mère de l'Église qui viendrai à sa rencontre.
Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus le Nazaréen.
Soyez bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit dont je suis l'image. amen!

Marie Rose -

O Dame, que vous êtes belle, aidez-moi à aimer mon prochain comme vous m'aimez. Ô Dame que vous êtes très belle, aidez-moi à aimer mon prochain comme vous m'aimez. Ô Dame que vous êtes belle, aidez-moi à avoir la grâce du pardon à travers la pureté de votre regard afin de pouvoir pardonner à mon prochain comme vous le désirez. Amen!
Commentaires

Marie Rose -

Elle est toujours belle la Dame du Ciel. Même si je suis triste et qu'elle vient, j'oublie tout, mais c'est après quand elle repart que je reviens à mes souffrances. A partir d'aujourd'hui je devrai noter les mystères cachés que l'Esprit me révélera pour l'Église

**MESSAGES 2003/2004**

25 Mars 2004

Jeudi 25 mars 2004

Le Seigneur -

La paix soit avec vous, mes amis.
Je ne suis nul autre que le Fils du Dieu vivant.

Hommes de l'Église d'aujourd'hui, sachez que mon heure s'annonce de jour en jour. Et mon cœur saigne à te voir ainsi, mon Église, toi qui représente mon Corps. Ne crois pas que je t'ai abandonnée aux yeux de l'ennemi. Je voudrais que tu te réveilles. Réveilles-toi, ô mon Église, car l'ennemi s'est introduit jusque dans ton sein. Et bientôt tu seras secouée jusque dans ton sein, mais l'ennemi n'aura jamais le dessus, mais il sera converti.

Hommes de l'Église d'aujourd'hui, sachez toujours que nombreuses sont mes œuvres dans ce monde, mais beaucoup manquent d'encadrement. Jusqu'où iront vos discernements? Revenez, revenez à moi, réveillez-vous, sachez que c'est la promesse faite autrefois par Dieu mon Père qui est en train d'être accomplie actuellement à l'égard de son peuple. Ne doutez point de la miséricorde divine de mon Père qui repose sur vous en ce moment. Il a choisi de passer par les faibles, les moins que rien pour vous transmettre ses messages et vous faire parvenir son secours de la dernière minute. Alors qu'avez-vous à aller chercher loin et exercer tant de discernements pendant que le temps passe. Mon Cœur saigne à te voir ainsi mon Église. Mon Cœur saigne, mon Cœur saigne, mon Cœur saigne.
N'aie pas peur, René mon ami ainsi que ton frère Constantin, puisque la puissance de la main droite de mon Père vous accompagne et vous irez jusqu'au bout et la mission sera bien accomplie comme Dieu le Père le désire, ainsi soit-il.
La paix soit avec vous tous, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen!

Marie Rose -


Merci Seigneur pour cette visite. Seigneur, puisses-tu purifier tout entière par ton Corps et ton Sang que je recevrai tout à l'heure. Seigneur, puisses-tu être le Maître, le Guide spirituel de ma vie et de mon âme. Seigneur, nulle puissance n'égale ta puissance sans pareille. Nous t'invoquons, ô toi qui es le Dieu du silence, de venir régner en nous, être le Maître, le Guide spirituel de nos vies et de nos âmes et de me libérer de tout ce qui est de ce monde. Ainsi soit-il!
C'est donc le Christ qui a parlé pendant que sa Mère se tenait en retrait. Et à un moment donné il a montré une grande église où l'on voit sa Mère assise avec son Fils sur ses genoux. La description qu'elle donne est celle de la Piéta de Saint Pierre de Rome.
Résidence St Victor, Dimanche de la Passion 28 mars 2004.
Nous sommes, comme toujours, au début de la messe. Quand elle ne porte pas son habit de choeur avec son voile, le plus souvent elle subit tête nue son extase et le message du Christ ou de la Vierge. Aujourd'hui quand l'apparition est venue, je l'ai vue se lever prestement, aller chercher un amict sans cordon qui était posé à côté de l'autel sur un meuble, s'en faire un voile, couvrir sa tête et se mettre à genoux le regard fixé vers l'apparition vers l'Est du côté gauche de l'autel du sanctuaire.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous mes amis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
René mon ami, toi qui es mon représentant sur cette terre, sache que si aujourd'hui même j'ai voulu encore vous révéler le temps du Buisson ardent, c'est pour prouver que je suis le même Seigneur, le Dieu de vos ancêtres. C'est pour cela j'ai dit à Marie Rose, non, comme j'ai dit à Moïse, ne t'approche pas, déchausse-toi avant de t'approcher parce que ce lieu est saint, voilà pourquoi j'ai dit à Marie Rose, non, tu devras te couvrir pour voir ce Buisson ardent d'autrefois que Moïse a vu.

C'est pour te prouver à toi exorciste de l'Église, - ce don t'a été accordé par l'Éternel Dieu mon Père - que toutes ces révélations tu devras les faire connaître à l'Église avant que tu ne quittes ce monde car ce n'est nul autre que le Dieu de tes ancêtres qui a pris place dans le cœur de l'Homme intègre, qui s'est réfugié chez vous et qui s'est installé Roi de l'Éternel. Gloire! N'aie pas peur René, si tu as confiance dans le Cœur paternel de mon Père. Je ne suis nul autre que le Dieu du Mont de l'Horeb.

Je voudrais te le confirmer et te prouver, toi qui es mon meilleur ami, que rien ne te manquera pour que cette mission soit bien accomplie pour le salut du monde entier. Sache que tu portes un fardeau, ce fardeau est très lourd, mais, toujours, unis tes souffrances aussi à celles de ma croix et tu sauras que je ne suis nul autre que l'Éternel Roi de Gloire.
René, réjouis-toi plutôt que de t'attrister car ta délivrance est proche ainsi que celle de ton frère Constantin. Le moment s'annonce pour lui de quitter ce monde mais la mission n'est toujours pas accomplie, voilà pourquoi je lui ai accordé encore une puissance pour résister jusqu'à la fin de cette mission.
René réjouis-toi, ne te soucie pas de ce qui viendra dans l'avenir parce que l'avenir n'est réservé qu'à moi, ton Seul Seigneur et Dieu, ainsi soit-il!
Je ne suis nul autre que le Dieu du Mont de l'Horeb.
Réfère-toi toujours aux caractéristique du Dieu du silence. Demande-toi d'abord à savoir pourquoi mon Père te demande cela. Tu l'as bien aimé et tu es dans son Cœur, Il voudrait que tu le découvres davantage encore. Essaie et l'Esprit t'éclairera.
La paix soit avec vous tous, mes amis, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

+Marie Rose -

Il était grand le Christ. Il dit que vous êtes mis à l'épreuve et alors il revient pour vous dire que c'est bien lui. Et il m'a montré un buisson en feu qui ne se consume cependant pas. Et il dit que c'est le temps de Moïse et il veut montrer que c'est le même Dieu qui vient toujours.
Le Seigneur a dit qu'il est aussi le Dieu des musulmans. Et il m'a montré la descendance d'Abraham en Isaac et en Ismaël et sa mère errant dans le désert. Il est le Dieu des musulmans et nous ne devons pas nous juger. Nous prions le même Seigneur qui est Lui et nous et l'histoire est dans la Bible. Le désert est impressionnant. Il ne faut pas juger les musulmans mais prier pour eux, lui est le seul Juge

**MESSAGES 2003/2004**

31 Mars 2004

Mercredi 31 mars 2004.

La Sainte Vierge -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple.
Mes enfants bien-aimés, sachez que pour la Nième fois encore Dieu votre Père m'envoie vers vous, le peuple burkinabé, le pays bien-aimé de Dieu, le pays des Hommes intègres.

Sachez que du haut de ses nues, Dieu votre Père m'envoie dire ceci comme message: Hommes de ce pays appelé Burkina nommé autrefois la Haute-Volta, vous qui êtes mon peuple, Hommes de l'Église de ce pays appelé Burkina nommé autrefois la Haute-Volta, vous les Autorités de ce pays appelé Burkina et nommé autrefois la Haute-Volta, voici que du haut de mes nues je me suis penché vers toi, la Haute-Volta appelée Burkina, le pays des sages et des ancêtres. Sache que la paix de la Côte d'Ivoire est entre tes mains, parce que tu dois te référer à ce que je te dis, tu es comblée, chez toi réside la paix et le pardon. Ainsi tu devras les partager avec ceux qui ne les connaissent pas.

O toi le Burkina que j'ai bien choisi que j'ai tant aimé, je ne suis nul autre que le Dieu des douze tribus d'Israël, le Dieu de tes ancêtres. Beaucoup de sages ont été enterrés sous cette terre, ainsi leurs prières me parviennent chaque jour. Ne te laisse pas aller, ô toi le Burkina que j'ai tant aimé, reviens à toi, essaie et je t'aiderai, je t'accorderai cette grâce pour que tu apportes cette paix à ta voisine qui est la Côte d'Ivoire.

Ainsi, parle l'Éternel Dieu votre Père, tel est son message, ainsi soit-il.

Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus. A nous revoir bientôt mes enfants. Je vous bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. Je vous aime bien, mes enfants.

+Marie Rose -

La Vierge Marie quand elle est venue, a dit que le Seigneur demande à tous les hommes de ce pays, à tout le peuple de contribuer à la paix en la partageant à la Côte d'Ivoire. Cela incombe tout homme vivant de ce pays. Il est très important que ceux du Burkina contribuent à la paix en Côte d'Ivoire avec les grâces dont Dieu a comblé le pays. Il ne faut pas regarder aux faiblesses et aux erreurs de ceux de la Côte d'Ivoire et leur en vouloir, ils ont besoin de notre soutien, de nos prières et de nous-mêmes pour s'en sortir. Il faudrait, a dit le Seigneur, que nous tous du peuple du Burkina nous aidions à la Côte d'Ivoire à retrouver cette paix.

La Vierge Marie est apparue toute pâle, et n'a pas souri longuement. Elle ne s'est pas montrée heureuse comme d'habitude. " vous aime bien, mes enfants, mais j'aurais voulu que vous partagiez toutes les grâces que vous aviez reçues qui incluent le pardon et la paix dans votre pays. Le pardon et la paix résident au Burkina et il faut qu'il les partage aux orphelins. Et la Côte d'Ivoire est orpheline et nous devons l'adopter telle qu'elle est.

**MESSAGES 2003/2004**

1er Avril 2004

Jeudi 1er Avril 2004, 11 heures, Tâmpùi.
Messages du Ciel aux Autorités de la Côte d'Ivoire jeudi 1er Avril.

C'est tous les jours qu'à travers son humble messagère Marie Rose, la Dame du Ciel et son Fils visitent le Burkina et lui parlent. A chaque célébration de l'Eucharistie en présence de leur messagère la Mère du Ciel et son Fils nous rendent visite et nous parlent. Quand Marie Rose est dans son sanctuaire elle porte son habit de choeur qu'elle porte pour réciter l'office et qui ressemble à un habit de moniale. La Maman nous remercie de notre assiduité de notre écoute et de notre rencontre avec eux à travers l'Eucharistie et s'il y a un message important ils nous le donnent. Mes possibilités ces temps-ci ne m'ont pas permis d'acheminer à temps le message du 28 février.

Aujourd'hui je fais tout pour que le message du Jeudi 1er arrive le plus rapidement possible.
Les apparitions et les messages normalement interviennent au début de la messe avant l'oraison. L'une ou l'autre fois après la consécration ou la communion, le Christ peut revenir dire quelque chose. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Et voici le témoignage de Marie Rose: " la fin de la messe le Christ est revenu et s'est adressé à moi:
"Tu diras à ton Père Conseiller, dit-il, que la paix que ma Mère est venue apporter à tous les Ivoiriens, c'est à tous les cœurs qui ont crié vers Dieu, que Dieu envoie cette paix intérieure. Mais à travers cette paix que Dieu donne à tous ces gens qui crient vers Lui dans leurs prières, Dieu leur demande de crier maintenant à travers l'Église vers Lui pour Le supplier afin qu'Il leur accorde sa miséricorde pour que la paix règne. Que la paix ne règne pas seulement dans leurs cœurs mais dans tout le pays". Il est venu apporter la paix à ceux qui crient vers Lui. La paix reviendra mais cela dépend des Ivoiriens. Toutefois qu'ils crient vers le Seigneur afin qu'il vienne prendre place dans leur pays.
Au début de la messe après l'apparition et le message qui a commencé par le salut de paix voici le témoignage que la messagère a donné:
"La Vierge Marie a dit qu'aujourd'hui, la paix qu'elle nous apporte appartient à la Côte d'Ivoire. Elle a dit de transmettre le message. Et Dieu demande qu'on célèbre la messe dans une église qu'Il appelle Notre-Dame de la Paix. Toutes les religions ce jour, devraient s'unir à cette prière de la messe par leurs prières chez elles, afin de consacrer ce jour à Dieu pour qu'Il leur apporte son secours. Que la Côte d'Ivoire crie vers Lui pour lui demander que son pardon et son règne descendent sur elle. Parce que chaque jour elle supplie le Père, dit la Vierge, Il lui a dit de venir accorder la paix à travers la requête qu'Il leur adresse".

Au lieu du terme Basilique que dit le message, elle parle d'église, parce qu'elle ne connaît pas ce terme basilique et son sens exact et elle ne sait pas qu'il y a la Basilique Notre-Dame de la Paix à Yopougon. " mère peut-elle abandonner son enfant? Même si une mère peut le faire Dieu, lui ne le peut pas. Et nous savons aussi que la Divine Mère du Ciel aussi en est incapable. Il ne faut donc pas s'étonner que la Mère du Ciel soit penchée depuis un certain temps sur la mariale Côte d'Ivoire essayant pour ainsi dire tous les remèdes pour la guérison de sa fille. L'efficacité des remèdes dépend beaucoup de la docilité des hommes à accepter les requêtes de ses prophètes. Si pour toutes sortes de raisons on refuse, ou bien on en prend et on en laisse selon son humeur, cela peut contrecarrer l'action de l'Esprit. Et alors, laissés à nous-mêmes nos fléaux nous affligent. Dieu nous demande de recourir à Lui et c'est la supplication de Marie qui nous vaut ce message.

La Sainte Vierge -

La Paix soit avec vous tous mes enfants.
Mon fils de prédilection René GUIRMA, sache qu'aujourd'hui, cette paix que je vous donne est destinée à la Côte d'Ivoire à qui tu devras la transmettre incessamment. Ne tarde pas de lui apporter cette paix, parce que cette paix que je suis venue vous donner vient de Dieu l'Éternel, c'est Lui qui m'envoie vous donner cette paix pour que vous la transmettiez à tous mes enfants ivoiriens.

Je lance un appel à tous mes enfants ivoiriens de revoir le passé et de chercher le salut de leurs âmes. Si je dis cela c'est que j'ai les yeux fixés sur la Côte d'Ivoire, sur tous mes enfants ivoiriens et je ne fais que supplier le Père pour que la paix revienne dans ce pays. Parce que je Le supplie chaque jour, Il m'a envoyée aujourd'hui leur donner cette bénédiction du Père:

La paix soit avec toi la Côte d'Ivoire, car bientôt, le secours viendra du Père et du Fils et du Saint Esprit. Ô la Côte d'Ivoire, toi que l'Éternel Dieu a tant chérie comme la France, ne t'en fais pas car ton secours s'annonce pour bientôt, la paix reviendra comme Dieu ton Père l'a promis. Mais unis tes souffrances, cette fois-ci comme tu es au temps du Carême, à celles de la Croix de mon Fils et tu sauras que tu as une Mère qui veille sur toi.

Je ne suis nulle autre que Notre Dame de la Paix. Et je demande, ô toi la Côte d'Ivoire que tu célèbres une messe pour que la paix règne en Côte d'Ivoire, dans la Basilique Notre-Dame de la Paix. Cette demande est adressée par l'Éternel Dieu le Père. Et tu demanderas à toutes les religions que ce jour soit un jour béni et choisi de l'Éternel Dieu le Père, c'est Lui que le demande afin que la paix règne en Côte d'Ivoire.

Je vous le répète: ainsi demande l'Éternel Dieu le Père, ô toi la Côte d'Ivoire, je te demande une messe que tu devras célébrer dans la Basilique Notre-Dame de la Paix. Ainsi tu annonceras à toutes les religions que ce jour devrait être choisi pour l'Éternel Dieu le Père, c'est Lui qui le demande. Car Il veut vous apporter son secours, rien que son secours, ainsi soit-il!

Tel est le message que Dieu votre Père m'envoie vous porter en ce jour béni et choisi de Lui. La paix soit avec tous mes enfants, surtout à toi la Côte d'Ivoire. Amen!

+Marie Rose -

La Vierge Marie a dit qu'aujourd'hui, la paix qu'elle nous apporte appartient à la Côte d'Ivoire. Elle a dit de transmettre le message. Et Dieu demande qu'on célèbre la messe dans une église qu'Il appelle Notre-Dame de la Paix. Toutes les religions ce jour, devraient s'unir à cette prière de la messe par leurs prières chez elles, afin de consacrer ce jour à Dieu pour qu'Il leur apporte son secours. Que la Côte d'Ivoire crie vers Lui pour lui demander que son pardon et son règne descendent sur elle. Parce que chaque jour elle supplie le Père, dit la Vierge, Il lui a dit de venir accorder la paix à travers la requête qu'Il leur adresse.

A la fin de la messe le Christ est revenu et s'est adressé à moi: " diras à ton Père Conseiller, dit-il, que la paix que ma Mère est venue apporter à tous les Ivoiriens, c'est à tous les cœurs qui ont crié vers Dieu, que Dieu envoie cette paix intérieure. Mais à travers cette paix que Dieu donne à tous ces gens qui crient vers Lui dans leurs prières, Dieu leur demande de crier maintenant à travers l'Église vers Lui pour Le supplier afin qu'Il leur accorde sa miséricorde pour que la paix règne.

Que la paix ne règne pas seulement dans leurs cœurs mais dans tout le pays. Il est venu apporter la paix à ceux qui crient vers Lui. La paix reviendra mais cela dépend des Ivoiriens. Toutefois qu'ils crient vers le Seigneur afin qu'il vienne prendre place dans leur pays.

**MESSAGES 2003/2004**

4 Avril 2004

Résidence St Victor Dimanche des Rameaux 4 avril 2004.

La Sainte Vierge -

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. Béni soit le Dieu d'Israël qui visite peuple et le rachète.

Sachez que tout ce qui se passe actuellement dans ce monde, mes enfants, doit vous mettre à l'idée que le retour de mon Fils est très très proche.
N'aie pas peur, mon fils René, car la puissance de la main droite de Celui qui m'envoie vous visiter chaque jour t'accompagne et c'est Lui l'Éternel Dieu le Père. C'est Lui le Dieu de Moïse, c'est Lui le Dieu d'Abraham, c'est Lui le Dieu d'Isaac, c'est Lui le Dieu de Jacob. N'aie pas peur puisque tu as pris la relève de ton frère Constantin, la même bénédiction que ton frère a reçue, toi aussi tu l'as reçue. C'est pour cela tu iras à sa suite jusqu'au bout. Et sache que nul ne pourra empêcher cette mission, jusqu'à la fin des temps.
Mon fils bien-aimé, il est temps que tu révises tous mes messages et que tu fasses comprendre à tous mes enfants ce que Dieu le Père veut d'eux, de ce pays et aussi des autorités de ce pays. Il est temps que vous revoyiez tous mes messages que je vous donnais chaque jour et que vous les viviez. N'ayez pas peur, n'ayez surtout pas peur. Même si l'ennemi ruse, il n'aura jamais le dessus. Mes enfants, il est que vous viviez mes messages. C'est vrai que je fais le tour du monde, mais chaque pays a sa grâce. Toutefois concernant votre pays, sachez que chaque jour vous devriez dire merci à Dieu votre Père, merci à son Fils, eux qui m'ont envoyée vous porter le secours de la dernière minute qui va sauver le monde entier.

La paix soit avec vous tous mes enfants, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. Réjouissez-vous car votre délivrance est proche.

+Marie Rose -

Aujourd'hui la Vierge Marie était souriante et très belle. Le Christ à l'arrière plan ne parlait pas. Aujourd'hui il était habillé en rouge ( c'est la couleur liturgique des jours des Rameaux ) et la Vierge Marie était habillée en tenue bleue avec des noeuds roses au bas de la robe. Quand elle parlait de la Côte d'Ivoire, elle avait l'air triste, elle inclinait sa tête sans le sourire. Elle a dit que tous les jours, elle est avec vous ( le Père conseiller ) qu'il est temps que l'Esprit touche du doigt tous les cœurs. Et tout le travail que vous faîtes chaque jour pour la mission, c'est l'Esprit qui vous éclaire puisque le Père a sa main sur vous. Elle a montré la Côte d'Ivoire sous le signe d'une fille orpheline, abandonnée qui a besoin d'être adoptée.

**MESSAGES 2003/2004**

6 Avril 2004

atteindre le sommet(alt)

Mardi Saint 6 avril 2004 Résidence St Victor.

La messe de ce Mardi Saint est dite au sanctuaire de la Résidence St Victor en présence de Marie Rose et avec Monseigneur, couché dans sa chambre, à côté. Madame L avait sollicité avec insistance au mois de janvier 2004 l'assistance de Marie Rose. Le Seigneur demanda à la voyante d'entreprendre dans un lieu retiré de chez elle une retraite. Ce fut ce que Marie entreprit de faire avec la permission de son Père conseiller. Ce dernier était très réticent mais Madame L avait réussi à le fléchir en le suppliant avec instance. La réticence du Père conseiller venait d'une première expérience où la même chose ayant été demandée pour Madame L la voyante a eu d'étranges aventures terribles. Mais cette fois les conditions lui semblant plus sûres il avait fini par accepter.

Le voyage de retraite qui semblait très simple dans une ville plus proche se révéla, en fin de compte, coûteuse pour tout le monde. Et l'attitude de Madame L ne facilita pas les choses, interventions intempestives, impatiences et suspicion tout cela conduisit au désespoir de la dame, l'enfonçant davantage dans la nuit de la foi.

Elle en arrive à accuser Marie Rose de soutirer de l'argent alors que rien ne se produit. En effet, elle aurait déboursé au moins 500 Euros. Elle ne se rend pas compte que c'est le Père conseiller qui assure le budget de Marie Rose et que ce voyage retraite rocambolesque a coûté à Marie Rose et donc à son Père conseiller plus de 830 Euros, mettant nos finances à plat pour récolter l'attitude de Madame L, une attitude qu'elle clame en France.

Madame L se plaint que les prières et les promesses n'aient pas produit de résultat. Elle s'impatiente contre la voyante, en arrive aux soupçons et aux accusations de supercheries et spirituellement, son attitude religieuse et sociale devient plus revêche.

Le Seigneur semble apporter une réponse à ces problèmes dans le message du 7 avril. Dans ce message le Seigneur nous dit qu'aux yeux du Père conseiller c'est le malin qui semble avoir le dessus mais qu'il n'en est pas ainsi. Lui n'agit pas immédiatement et sans silence. Il nous met en garde contre les effets immédiats et le manque de silence. Et le manque de silence de notre part nous donnerait l'air qu'on fait un marché avec Dieu et qu'on exige de lui. Le vrai Seigneur de l'invisible qui écoute habite le silence, la patience, la longanimité.

Devant ce résultat j'en vins à douter que ce fût vraiment le Christ qui soit apparu à Marie Rose et lui ait suggéré ce voyage retraite pour Madame L. A la messe du Mardi Saint 6 avril 2004, je célébrai la messe pour Madame L et je demandai à la Maman de nous éclairer sur le cas de celle-ci. était-ce vraiment le Christ qui a demandé et encouragé cette retraite ruineuse aux effets si décourageants? J'ai posé la question à Maman Marie. Comme d'habitude, dans l'apparition durant la messe, elle est venue avec son Fils. Elle nous a adressé la parole mais c'est comme pour la passer au Christ qui nous entretint sur le cas de Madame L entre autres sujets. Durant donc la demande de pardon et l'absolution des péchés la Vierge et son Fils apparaissent.

La Sainte Vierge -

La paix soit avec vous tous mes enfants.
Faîtes le silence parce que mon Fils voudrait vous parler.
Quelques instants de silence se passent et le Christ prend la parole, nous adresse le salut et se présente: le Fils du Dieu Vivant.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous, mes amis, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
Mon ami, sache que je ne suis nul autre que le Fils du Dieu vivant. Celui que tu représentes sur cette terre, Celui qui a voulu que tu sois ordonné selon l'ordre du Roi Melchisédech.
N'aie pas peur car cette fois-ci, je ne suis pas venu pour donner des signes, mais je suis venu pour toucher du doigt tous les cœurs pauvres, tous les cœurs malades. Si je te demande de te référer toujours à mes caractéristiques de Dieu du silence, c'est pour que tu comprennes que c'est dans le silence que j'agirai.

Même si tu crois que l'ennemi a eu le dessus, il n'aura jamais le dessus, parce que j'ai promis de toucher du doigt le cœur de L. .Mais mon heure s'annonce et elle est pour bientôt. Une fois que je l'ai dit, je l'ai dit. Si je parle, ça reste, ma parole demeure pour toujours. N'aie pas peur, mon ami, réfère-toi toujours à nos caractéristiques du Dieu du silence. Tu comprendras beaucoup de choses dans ce mystère caché car je vais me manifester. Seulement je ne vais pas donner des signes mais je vais toucher du doigt les cœurs, les libérer et leur donner la santé venant du Père, de Moi et de l'Esprit Saint image de ma Mère.

Mais quand vous voyez quelque chose qui se fait dans l'immédiat, sans retard, sans silence ni rien, faîtes très attention. J'habite le silence et la patience. C'est au moment qu'on ne m'attend pas qu'on me verra apparaître dans la gloire. Sache mon ami René que c'est au moment que tu ne t'attendras pas que tu me verras apparaître dans la gloire et je donnerai un signe venant de moi-même le Fils et venant du Père ainsi que de l'Esprit Saint image de ma Mère qui intercède chaque jour pour la France, pour tous les cœurs qui pleurent, en particulier L qui crie, qui est désespérée.

Je me manifesterai, mais cette fois-ci, je ne vous promets de signes visibles, mais des signes cachés. Et sache que tous ces signes que je te promets, mon ami, de donner à l'Eglise et à toute la France, c'est dans les cœurs. Je toucherai du doigt tous les cœurs qui témoigneront. Oui, les cœurs témoigneront et l'on saura que c'est toujours le même Seigneur au sujet de qui il est dit dans la Bible que tout genou fléchira, tout être se confessera que Jésus-Christ est le Seigneur.

Sache que la mission en Côte d'Ivoire bat son plein mais nul ne pourra empêcher cette mission.
Dieu, mon Père, m'envoie te bénir en ce jour béni et choisi de Lui, toi qui es son ami bien-aimé. Cette bénédiction te servira pour toujours, parce qu'elle ouvrira tant de portes qui t'étaient fermées et t'ouvrira grandement les yeux afin que tu voies ce qui est caché aux yeux de l'Église, ce qui est caché aux yeux de ce monde et pouvoir témoigner le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit image de ma Mère.
La paix soit avec toi, mon ami René, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

+Marie Rose -

Le Seigneur était habillé en rouge avec une couverture jaune. Il parlait dans le silence, inclinant des fois sa tête. Et quand il voulait vous bénir, il a fait le geste des trois doigts.
Il a parlé de la Côte d'Ivoire, de Madame L.

Il veut t'aimer, la paix de mon Fils repose sur vous tous, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. Mes enfants bien-aimés, souvenez-vous que tous les jours je vous apprends à demander à Dieu votre Père de vous accorder un cœur d'enfant. Demandez chaque jour à Dieu votre Père de vous accorder un cœur d'enfant. Ainsi, si vous avez un cœur d'enfant vous pourriez dormir en paix, croyant à Dieu votre Père, comme à Noël les enfants croient au Père Noël en dormant dans le silence le plus profond sans inquiétude. Ayez confiance en Dieu votre Père comme les tout-petits ont toujours eu confiance au Père Noël. Dieu votre Père vous aime tant qu'il a besoin aussi que vous Lui fassiez confiance comme vous me faîtes confiance aussi, mes enfants. N'ayez pas peur, l'heure du combat a sonné, mais l'ennemi ne pourra jamais vous toucher du doigt. Il continuera chaque jour de ruser tout autour mais il ne pourra jamais vous toucher, dit-Il le Père de sa Demeure Sainte.


Mes enfants bien-aimés, tant d'années passent, en particulier vous qui êtes, mes fils et fille de prédilection ici présents, et l'Eglise est toujours endormie dans le silence. Mon cœur de Mère saigne, mais je vous appelle tous à la sainteté maintenant. Oui! parce que l'heure qui vous reste est très très peu. J'appelle tous mes enfants à prendre maintenant le chemin de la sainteté qui mène vers le chemin de la fin des temps. Il faudrait que vous recherchiez le Seigneur pendant qu'il est temps.

Et c'est à l'Église de se réveiller avant de réveiller le peuple de Dieu. Ainsi dit, mes enfants, vous qui êtes ici présents, vous qui représentez l'Église, vous devriez donner l'exemple aux autres. N'en veuillez jamais aux autres qui n'ont pas la même grâce que vous. Ayez pitié d'eux et priez pour eux. Tous n'ont pas les yeux ouverts comme vous. A travers le chapelet de la miséricorde divine, je vous demande, vous qui représentez l'Église d'aujourd'hui, de réciter ça pendant neuf vendredis pour toute l'Église entière, le chapelet de la miséricorde divine. Récitez le chapelet de la miséricorde divine pendant neuf vendredis. C'est pour toute l'Église entière. Car voici que l'ennemi aussi s'annonce, mais il n'aura jamais le dessus. Sa présence sera anéantie par la puissance de l'amour, de la miséricorde divine. L'ennemi sera anéanti et mon Église se réveillera même si l'ennemi détient la moitié de mon Église, dit-Il le Père.
Vous voyez que Dieu votre Père vous a tant aimés qu'à chaque fois qu'il m'envoie vous visiter, Il se fait présent quand je vous parle. Il m'envoie vers vous ainsi que son Fils et encore Lui-même se fait présent chaque jour du haut de ses nues en se penchant vers vous. Songez toujours à Lui dire merci.

Mes fils et fille de prédilection ici présents, vous qui représentez l'Église, sachez que toutes ces souffrances que vous êtes en train de traverser actuellement, vous les souffrez pour l'Église et pour le peuple de Dieu. Vous communiez aux mêmes souffrances que celles de mon Fils qui a tant souffert pour l'Église qui est son Corps. Je voudrais que chaque jour vous unissiez toutes vos souffrances à celles de mon Fils afin de pouvoir sauver le monde entier. N'ayez plus peur de souffrir, mes enfants, car moi je souffre chaque jour, moi je souffre chaque jour, mon Cœur saigne chaque jour. Mais Dieu votre Père aussi vous fait communier chaque jour à mes souffrances sans que vous ne le sachiez. Il vous a déjà fait savoir que vous communiez à la croix de son Fils chaque année.

Mais aujourd'hui, mes enfants, je vous fais savoir que vous m'aimez tant et que je vous porte dans mon Cœur de Mère, c'est pour cela vous communiez tous les jours à mes souffrances de Mère. Chaque jours je souffre et vous communiez à mes souffrances puisque je fais le tour du monde. N'ayez plus peur de souffrir, mes enfants, car vos souffrances sauvent tant d'âmes et toute l'Église que vous ne le saviez. C'est à vous, mes fils et fille de prédilection ici présents, je m'adresse à vous pour que vous sachiez que ce que vous êtes en train de traverser comme souffrances, vous communiez à mes souffrances sans le savoir. Oui, mais je vous demande d'avoir un cœur d'enfant en le demandant à Dieu votre Père. Il faut que vous le demandiez à Dieu votre Père, Il vous l'accordera. Ainsi vous n'aurez plus jamais de soucis, parce que vous deviendrez comme les tout-petits qui croient chaque année au Père Noël. A tout moment vous devriez croire en Dieu votre Père, comme les tout-petits croient au Père Noël.

Je vous demande de méditer sur le message que je viens de vous donner et voir mes messages passés. Vous saurez que c'est toujours la Mère de Jésus, Notre Dame de Lourdes, de la Salette, du Mont Carmel, de Fatima, de Tout Burkîndi, Reine de la Paix, Mère de toute l'Église entière.
La paix de mon Fils repose sur vous au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. A nous revoir bientôt, mes enfants, je vous aime, je vous aime, je vous aime.

Fin de l'apparition, commentaires de Marie Rose.

Marie Rose -

La Vierge était souriante et très belle, douce. Elle s'est faite très proche de moi à tel point que sa chaleur maternelle était comme une grande fraîcheur qui m'enveloppait. Et elle parlait dans le silence, dans la douceur et nous regardait. Et avant de partir elle disait: " vous aime, mes enfants". Et elle s'est penchée pour le dire par trois fois.


**MESSAGES 2003/2004**

Aux Autorités De la cote d Ivoire

Message du Ciel aux Autorités de la Côte d'Ivoire mercredi 7 Avril.2004.

Pourquoi la Vierge, à la messe du Mercredi Saint, me demande-t-elle de réitérer la requête du Père en envoyant une deuxième fois à la Côte d'Ivoire le message du 1er avril 04, et que se passe-t-il? Je n'en sais rien. Est-il agréable de jouer au prophète Jonas? Certainement non, surtout en ce monde si rationaliste, mais j'obéis au Ciel en méditant sur l'histoire de ce monde en face de Dieu et son inlassable dessein de rédemption.

Les rois de France n'ont pas accepté de consacrer la France au Sacré-Cœur de Jésus. Ils ont disparu de la scène historique française mais aucune histoire scientifique ne comptabilise ce refus de consécration dans l'analyse de la disparition des rois de France. Ce fait est un non événement comme on dit.

La consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie n'a pas été faite selon la demande de Fatima. Et ce qui a été prédit sur la Russie et la deuxième guerre mondiale s'est passé avec cinquante millions de morts sans compter les conséquences asiatiques. La consécration a été faite en 1984 et l'Europe et le monde, ont échappé à une invasion soviétique grâce à une déflagration mystérieuse qui a coulé une bonne partie de la flotte russe dans la mer de Mourmansk. Tous ces faits demeurent des non événements et la mystérieuse aurore boréale que Fatima avait prédite comme signe précurseur et qui fut visible jusqu'en France où les postiers en plein hiver travaillèrent la nuit sans allumer de lampe, fut scientifiquement expliquée parce que le monde ne comprend que ce langage.

Le monde est en train de commémorer le dixième anniversaire du génocide Rwandais. Ceux qui ont voulu être attentifs aux apparitions de la Mère du Verbe à Kibého ne peuvent pas ne pas se souvenir de la vision prophétique des voyantes sur le futur drame. Quelle attention les messages de la Mère du Verbe avaient-ils obtenue à l'époque? L'histoire officielle des hommes parlera de ce drame sans aucune mention de cette vision prophétique qui avait bouleversé les voyantes. Parce que c'est un non événement.
Comme sur les ordinateurs l'histoire du monde se joue sur deux plans, un premier plan et un arrière plan qui est celui de la foi et de ses contraires, la non foi et l'anti-foi. En ces temps-ci les œuvres de l'Esprit Saint prolifèrent et la Vierge fait littéralement le tour du monde, demandant la conversion, la prière, la pénitence, la réconciliation dans un monde où la haine verse beaucoup de sang.

Le message du 28 février 2004 à la Côte d'Ivoire, livré assez tard, avait-il voulu prévenir les drames du 25 mars? Toujours est-il que celui du 1er avril 04 va toujours dans le sens de la demande de pardon pour le sang versé, et dans le sens de la tolérance et de la réconciliation dans la reconnaissance mutuelle. Il demande que les croyants de toutes les religions s'unissent pour invoquer le Dieu de toutes les ethnies de la Côte d'Ivoire. Cette demande de Dieu qui veut secourir la Côte d'Ivoire résonne aussi d'une note eschatologique qu'on peut actuellement remarquer ailleurs dans les messages d'autres pays et que la Vierge nous a répétée aussi assez souvent. C'est ainsi qu'au dimanche 4 avril 04 elle disait: " que tout ce qui se passe actuellement dans ce monde, mes enfants, doit vous mettre à l'idée que le retour de mon Fils est très très proche"

**MESSAGES 2003/2004**

7 Avril 2004

Mercredi Saint 7 Avril 2004 Tâmpùi.

La messe aujourd'hui est dite à l'intention de Madame G et ses enfants.

La Sainte Vierge -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple.
Mon fils de prédilection, tu diras à ma fille, G, de croire en Dieu son Père comme les enfants croient au Père Noël. Dis-lui de croire que tout ce qu'elle a donné comme intentions concernant ses enfants, si elle a un cœur d'enfant, qu'elle sache que sa demande est exaucée.
A toi mon fils de prédilection René GUIRMA, chaque nuit, il faudrait que tu présentes toutes ces intentions à Dieu ton Père. Comme tu as confiance chaque jour en lui et que tu lui parles en tant qu'il est ton Père, tu sais, mon fils de prédilection, si bien que tu parles tant à Dieu ton Père, Il désire tant que tu lui parles chaque jour, à tout moment, à chaque instant. Et sache que la demande que tu m'as adressée pour que je l'adresse à mon Fils, est exaucée si tu crois à Dieu ton Père comme les enfants à Noël croient au Père Noël.

Il faudrait, mon fils, que vous ayez des cœurs d'enfants pour que Dieu puisse vous combler de toutes les grâces dont vous avez le plus besoin. Alors je demande à ma fille G qu'elle croie en Dieu son Père comme, à Noël, les enfants croient au Père Noël. Et cette fois-ci, je lui demande aussi d'unir ses souffrances aux miennes, au pied de la Croix de mon Fils et de ne pas avoir peur car, du haut de ses nues, Dieu son Père a entendu les cris de son cœur. C'est pour cela Il m'envoie encore vous transmettre ce message: croyez en moi, mes enfants, comme, à Noël, les enfants croient au Père Noël.

N'aie pas peur, mon fils de prédilection, car la mission ira jusqu'au bout. Chaque jour, au moment de la consécration, au moment où tu consacres l'Eucharistie, dis en même temps cette prière: ", purifie mon frère Constantin par ton Corps et par ton Sang et libère-le de toutes les ruses du diable et de tout ce qui est comme souffrances de ce monde". C'est la prière que je te donne pour mon fils Constantin, afin qu'il puisse terminer la tâche que Dieu le Père lui a confiée sur cette terre.
René mon fils, n'aie pas peur, n'aie pas peur de dire la vérité à l'Église et à ce monde. Mais je te demande de renouveler encore la demande du Père en envoyant encore une deuxième fois le message à la Côte d'Ivoire. Dis-leur que le temps presse et l'heure s'annonce pour mon Fils de revenir sur cette terre.

René, sache que tu es allé à la suite de ton frère et tout ce que tu fais convient à l'Éternel Dieu le Père puisque c'est Lui qui a envoyé ton Esprit te guider. N'aie pas peur car l'Esprit te guide chaque jour et chaque nuit. C'est pour cela Il t'a accordé la grâce de Salomon. Alors n'aie pas peur car tu es guidé, tu es guidé toujours par le même Esprit qui est l'Esprit du Père et du Fils dont je suis l'image.

Et mon manteau te couvre chaque jour. Et sache que c'est toujours cette même Dame que tu as connue autrefois à travers ta sœur Marie Blanche, c'est cette même Dame qui te parle aujourd'hui au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. La paix soit avec toi, mon fils, à jamais et dans tous les siècles des siècles amen.

Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus le Nazaréen. A nous revoir bientôt mon fils. Je ne t'abandonnerai jamais jusqu'à la fin de la mission. Réjouis-toi, René, car tu es béni entre tous tes confrères et le fruit que tu portes pourra sauver tous tes confrères, ainsi que toute ta communauté. Tel est le message que Dieu ton Père m'envoie te porter en ce jour béni et choisi de Lui.
En même temps qu'elle livre le message, l'apparition révèle à la voyante beaucoup d'autres choses que le message donne. Et alors la messagère les relate après. Cela peut être des descriptions de ce qu'elle voit ou même des messages concomitants qu'elle reçoit. Et c'est le cas ici. Cela peut donner l'impression que la voyante et ses Visiteurs ont passé ensemble un temps plus considérable.

+Marie Rose -
La Vierge a parlé de Madame G et elle était souriante. Elle demande qu'elle croie en elle comme les enfants croient au Père Noël. Croire que ce qu'elle a demandé est exaucé et qu'elle s'endorme, quand elle va se réveiller, elle retrouvera ses enfants dans l'entente totale. Que nous demandions chaque jour un cœur d'enfant. C'est à travers un cœur d'enfant que nous pourrions avoir toutes les grâces dont nous avons besoin.

La Vierge était souriante et belle. Elle a montré Madame G qui était aussi souriante mais pensive et belle. C'est une personne qui est très préoccupée. Madame G et Madame A se connaissent-elles? Je pose la question parce que la Vierge a demandé que Madame G aille chez Madame A et que celle-ci lui impose les mains afin qu'elle soit libérée de tout ce qui la préoccupe. Dieu va passer par Madame A pour lui accorder la grâce. Chaque jour elle crie vers Dieu qui l'a entendue, je ne sais pas ce qu'elle veut mais elle est pensive et préoccupée et la Vierge rapporte que le Père veut passer par Madame S A pour lui accorder sa grâce.
La Vierge a montré Madame S A qui a l'air recueillie et méditait dans le silence. Elle est pieuse, Madame A. La Vierge demande de dire à sa fille S de ne pas croire que la grâce qui habite en elle ne porte pas de fruit.

Chaque jour la grâce ne fait que mûrir, qu'elle ne doute pas de la miséricorde divine de Dieu qui repose sur elle et qui, à travers elle, travaille dans le peuple de Dieu grâce à ses prières. A chaque imposition de ses mains, Dieu exauce. C'est sa mission, et la Vierge la protège. Qu'elle ne se lasse pas car sa récompense sera grande.
Concernant la Côte d'Ivoire la Vierge demande de renouveler la demande de Dieu le Père. Dieu le Père demande d'envoyer le même message à la Côte d'Ivoire, Il renouvelle sa demande

**MESSAGES 2003/2004**

12 Avril 2004

St Victor Lundi 12 avril 2004.

La Sainte Vierge -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple.
La paix soit avec vous tous mes enfants. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
Mon fils bien-aimé René, sache que ce qui te préoccupe, préoccupe aussi l'Éternel Dieu ton Père puisque tu lui parles chaque jour. Ainsi, tel est le message que Dieu ton Père m'envoie te porter en ce jour béni et choisi de Lui. Puisque j'intercède chaque jour pour vous tous ainsi que pour la France.
Tu diras à ma fille Odile, la confiance qu'elle avait mise autrefois en moi et elle est venue à notre rencontre pour la délivrance de la France, si elle a toujours confiance en cette même Mère, qui est la Mère de tous les peuples, qu'elle croie que ses projets auront lieu parce que nul ne pourra détruire ce que l'Éternel Dieu a commencé à faire comme œuvre sur cette colline de Yagma. Ainsi soit-il.
Tel est le message que Dieu votre m'envoie vous donner en ce jour béni et choisi de Lui pour la France. Alors mes enfants, n'ayez pas peur, je sais que vous avez tant souffert mais je suis toujours avec vous. J'ai tant souffert comme vous aussi vous avez tant souffert. Mais n'est-ce pas la nuit de Pâques que vous tous vous avez traversée? Croyez toujours que cette nuit de Pâques, tout bon chrétien devrait la passer chaque année avec foi et espérance. Vous avez traversé votre nuit de Pâques, alors, puisque mon Fils est sorti victorieux, vous tous vous allez remporter cette victoire. La force, vous tous vous allez la retrouver (bénédiction) au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
La paix soit avec vous tous, mes enfants. Retrouvez cette force qui vous réconfortera, qui vous fera aussi revivre, et, comme mon Fils est ressuscité, cette force pénétrera en chacun de vous afin que vous retrouviez toute force perdue. La paix soit avec vous tous (bénédiction) au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. Je ne suis nul autre que la Mère de Jésus le Nazaréen, celui qu'on a cloué sur la croix. Sachez que chaque jour je traverse aussi toutes les souffrances que ce monde est en train de traverser chaque jour, chaque nuit, chaque jour avec sa souffrance et sa peine. Mais Dieu vous a accordé à vous tous ses bien-aimés, chaque année une fois, que vous traversiez les mêmes souffrances que son Fils. Ainsi bénissez son nom très saint, dîtes-lui merci de vous avoir choisis. Car il n'est nul autre que le Père, l'Éternel Dieu Créateur, Celui qui a créé ce monde, qui a voulu sauver ce monde à travers la France et qui veut passer par vous. La paix soit avec vous tous, mes enfants. Quittez le doute, revenez au sein. Le Sein c'est moi qui suis restée devant la croix de mon Fils jusqu'à sa mort. Ce que vous traversiez est moins, mes enfants. Quittez le doute et revenez au pied de la croix de mon Fils. Souvenez-vous comment j'ai tant souffert, combien j'ai émigré (? ) devant la croix sous ouvrir ma bouche.
Tel est le message que Dieu votre Père m'envoie vous porter en ce jour béni et choisi de Lui. La paix soit avec vous tous, mes enfants, ( bénédiction ) au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.

+Marie Rose -

Ô Marie notre mère, aidez-nous à quitter ce doute qui nous trouble le cœur et l'âme. Ô Marie notre Mère, puissiez-vous toucher du doigt nos cœurs. Nous voudrions dire merci à Dieu notre Père à travers vous. Dîtes-lui merci de notre part, au nom de Parent conseiller, au nom de moi-même. Mais aidez-nous à quitter ce doute, nous voudrions que vous soyez notre force et notre réconfort. Marie, notre Mère, ne partez pas sans nous avoir écoutés. Aujourd'hui je vous demande de rester. Ecoutez ce que nous voudrions vous faire aussi comme demande. Nous voudrions que tout ce qui nous manque, vous demandiez à Dieu notre Père pour nous. Marie notre Mère, ne tardez pas, mais touchez du doigt nos cœurs, demandez-nous, qu'est-ce que nous voulions aussi dire à Dieu notre Père.
Merci Mère, Mère, merci.

La Sainte Vierge -

Ainsi dit, mes enfants, tout ce que vous avez comme demandes, adressez-les à moi, puisque Dieu habite le silence et la patience, je vous attends tous dans le silence et dans la patience. Parlez-moi dans votre cœur.
Quelques minutes de silence puis la Vierge continue:
Si je vous ai accordé ce silence, cela ne veut pas dire que Dieu votre Père ne connaît pas vos cœurs et ce que vous désirez. Dieu votre Père vous aime comme je vous aime, voilà pourquoi nous vous chérissons. Et qu'est-ce qu'on fait d'un enfant chéri? Tout que l'enfant veut, on le lui donne. Mais nous ne vous promettons pas le paradis sur cette terre, ni dans ce monde d'aujourd'hui. Vous retrouverez cette paix, le paradis, dans l'autre monde. Oui, si vous croyez au Père Noël comme les enfants, sachez que tout ce que avez demandé est exaucé. Oui, n'ayez pas peur, n'ayez pas peur, je suis là, je suis là, je ne suis nul autre que la Mère de Jésus. Revenez au sein, quittez le doute et revenez au sein. L

e Sein, c'est toujours cette même Mère que vous avez connue autrefois, la Mère de Yagma que l'Église entière reconnaîtra bientôt. Mais Dieu votre Père ne vous promet pas un signe visible, mais il touchera du doigt tous les cœurs qui témoigneront. Tous les cœurs témoigneront de lui. Tous les cœurs diront que c'est Lui le Seigneur. Mais il ne vous promet pas un signe visible, seulement un signe qui viendra de tout cœur endurci. Ainsi soit-il.
La paix soit avec vous tous, mes enfants, ( bénédiction ) au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.

Commentaire de Marie Rose

Marie Rose -

Avant que la Vierge ne parte, cette fois, je lui ai demandé de rester et de nous écouter aussi parce qu'elle a dit que nous doutons d'elle. Et moi, j'ai un peu douté aussi de la Dame du Ciel ces temps-ci. Parce que les souffrances m'ont tellement troublée que je me suis demandé encore une fois, est-ce vraiment cette même Dame qui m'apparaît. Et elle m'a dit que c'est bien toujours elle. Et elle m'a dit de ne plus jamais douter car c'est toujours elle la même Dame de Yagma. Et elle m'a dit que comme le Christ aussi a souffert et qu'il est mort sur la croix, si nous voulons vivre dans le Seigneur, nous devons souffrir avec le Christ et mourir avec lui et ressortir victorieux avec lui. Je ne devrai plus douter parce que chaque jour elle aussi souffre dans ce monde en faisant le tour du monde, elle compatit aux souffrances, à toutes les souffrances du monde. Quant à nous ce n'est qu'une seule fois dans l'année que nous souffrons avec le Christ. Elle, elle souffre chaque jour.
Je lui ai dit que je me sentais mourir et que les forces me manquaient, si elle pouvait m'en donner.
Une des causes des épreuves de la croix que Marie Rose et ses Parents conseillers ont subies furent les calomnies suivies d'une enquête injuste dont ils furent l'objet. Calomnies et enquête dont la conclusion étaient de semer les doutes dans les esprits et de faire le vide autour d'eux. C'est durant cette enquête qu'une personne avait posé des questions sur les conditions et la manière dont les apparitions arrivent à Marie Rose. Ce qui avait l'air de reprendre pour ainsi dire l'enquête que le Père Evêque et les Pères conseillers avaient du faire au début, qu'on avait dépassé et donc classé. Aujourd'hui j'ai voulu rappeler ces questions et donner les réponses de Marie Rose.
Est-ce que les Personnalités célestes font le signe de la croix?
Si on reprend nombre de messages on voit dans nombre d'entre eux la Vierge faire le signe de la croix, comme ici elle l'a fait en nous bénissant. Une dizaine de fois, la Sœur conseillère, la Sœur Marie Blanche a aspergé sur Marie Rose et la direction de l'apparition de l'eau bénite ou bien agité la croix à l'insu de la voyante. Et aussitôt elle recevait de la Vierge ou du Christ la félicitation pour sa prudence et l'usage qu'elle fait des sacramentaux qu'ils recommandent.
Quand la Vierge et le Christ arrivent, dit Marie Rose, ils ne le font pas brusquement. Tout d'abord elle sent une paix et une joie intérieure. On dirait qu'on vous a fait un grand don et vous en êtes heureux. Puis elle ressent un parfum de roses fraîches dans une fraîcheur inexprimable puis de l'encens comme dans une église. Et alors ils viennent dans le silence. Tout est lumière.
Tandis que lorsque c'est le démon qui vient, -en effet il est venu bien des fois- il apparaît brusquement donnant l'impression qu'il a fait éclater le sol pour sortir. Et tout autour c'est les ténèbres. La parole du Christ fait trembler la terre quand il parle du monde et de l'Eglise et qu'il est dans sa colère, mais c'est autrement que l'explosion brusque par laquelle le démon sort de terre. Et quand il est démasqué, il redevient tout noir avec des ailes étranges et disparaît. Il ressort de lui une sorte de futilité dans sa manière de vouloir imiter le Christ dont il est loin d'en avoir la douceur et la majesté. Le démon n'a pas de parfum. Sans doute l'odeur qu'il répandrait serait-elle pestilentielle et le révélerait-elle. Et il ne vous regarde pas en face.

**MESSAGES 2003/2004**

14 Avril 2004

Résidence St Victor Mercredi 14 avril 2004.

La Sainte Vierge -

Béni soit le nom du Dieu d'Israël qui visite et rachète son peuple
La paix soit avec vous tous, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit amen.
Mes enfants, merci pour toute la confiance que chacun de vous met en moi chaque jour. Sachez que tout ce que vous avez dans vos cœurs comme intentions et comme soucis, je les ai présentés à mon Fils qui désire vous parler.

Mes enfants, cherchez-moi dans vos cœurs. Marie Rose a la grâce de me voir à l'œil nu, mais vous je veux que vous me recherchiez dans vos cœurs. Je suis si proche de vous que vous ne le savez. J'habite en chacun de vous, puisque je suis l'image de l'Esprit Saint et puisque l'Esprit de Dieu est en chacun de vous pourquoi me cherchez-vous au loin, je suis si proche de vous, mes enfants. J'habite dans vos cœurs. Recherchez-moi dans le silence de vos cœurs et vous me retrouverez.

Ainsi, mon Fils désire vous parler, mes enfants. Chaque fois, dîtes merci à Dieu pour toutes les grâces dont il vous comble chaque jour. N'oubliez jamais de lui dire merci chaque jour. Dès votre réveil, dîtes merci à Dieu le Père pour toutes les grâces dont il vous comble. Et surtout la grâce de sauver le monde entier.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous, mes amis, au nom du Père et du Fils que je suis et du Saint Esprit, amen.
Je ne suis nul autre que le Christ ressuscité. Je suis le Fils du Dieu vivant. Je suis le Créateur, je suis le Roi des rois, je suis Celui qui Suis. En dehors de moi pas d'autre dieu.
Sachez que le temps des signes est arrivé. Mais sachez que je ne vous promets pas des signes visibles, mais je toucherai du doigt tous les cœurs endurcis. Tous les cœurs témoigneront de moi, de ma présence dans ce pays et de celle de ma Mère. Je toucherai du doigt tous les cœurs. Et comme il est dit dans la Bible, tout genou fléchira. Tout . confessera, ainsi je toucherai du doigt tous les cœurs, en particulier le peuple de ce pays, la France, la Côte d'Ivoire. Puisque le Burkina a une mission à remplir auprès de la France et de la Côte d'Ivoire.

Sachez que les demandes de vos intentions sont exaucées. Mais je voudrais que vous me recherchiez aussi comme ma Mère vous l'a dit dans votre cœur. Plus vous avez ma Mère, plus vous m'avez à vos côtés. Chacun de vous aura des signes mais intérieurs. Je ne suis plus venu donner des signes visibles en ce monde, mais pour changer les cœurs. Je ne suis pas venu cette fois-ci pour donner des signes visibles, mais pour changer les cœurs. Cette reprise pour dire que c'est nous qui dictons à Marie Rose et si elle se trompe, nous la répétons encore une deuxième fois.

Sachez que c'est vraiment moi le Christ ressuscité. Je suis là parmi vous. Vous ne me voyez pas, mais l'Esprit qui habite en vous vous fera sentir ma présence dans vos cœurs. Ecoutez bien ce que ma Mère vous a dit: recherchez-moi dans le silence de votre cœur. Là où il y a l'Esprit, le Père et le Fils y sont. Puisque ma Mère vous habite, elle qui est l'image de l'Esprit Saint, nous sommes aussi dans votre cœur. N'allez plus loin me chercher, mes amis, recherchez-moi dans votre cœur. Parce que maintenant vient le temps du grand combat. Seuls ceux qui ont la foi dans leur cœur pourront faire face au démon. Ce n'est pas la foi physique qui me plaît mais je voudrais que vous ayez la foi en vous-mêmes. Que la foi vienne du cœur, de l'âme. Je voudrais ressentir votre foi dans votre cœur à travers l'âme qui toujours se confie à moi. Le temps des grandes ténèbres s'annonce, alors recherchez-moi dans le silence de vos cœurs maintenant. Puisque chaque fois que vous parlez l'ennemi ruse. Parlez-moi dans le silence.
La paix soit avec vous mes amis, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.

Commentaires de Marie Rose.

Marie Rose -

Le Christ a montré son Cœur et il a dit que nos cœurs sont habités par l'Esprit qui est l'image de sa Mère. Maintenant si nous voulons lui parler, il faut le faire dans notre cœur. Il a insisté sur cela. Parce que maintenant les ténèbres ont envahi le monde, toute l'atmosphère est polluée par la présence des mauvais esprits. Ce sont les démons qui nous créent des problèmes, alors quand nous crions nos problèmes, les démons qui ont une puissance voit ce que nous disons à Dieu et ils rusent. C'est pourquoi nous devrions rechercher Dieu plutôt dans nos cœurs parce qu'ils ne peuvent pas pénétrer le secret de nos cœurs. Il faudrait plutôt parler dans nos cœurs au lieu de crier à haute voix.
Ce n'est pas ceux qui portent la croix qui ont nécessairement un objet de foi. Plus de la moitié de l'Église est envahie par le diable. Et beaucoup de croix et de médailles ont été bénites par les francs-maçons qui ont une puissance d'agir sur ces objets de piété. Alors même si on nous arrache la croix, que ce qui nous habite ne nous quitte pas. Cette foi vivante, nous devrions l'avoir dans notre cœur.
Le Seigneur nous a bénis trois fois.

**MESSAGES 2003/2004**

15 Avril 2004

Résidence St Victor, Jeudi 15 avril 2004.

Entaient présents à la messe, la Sœur Marie Blanche, Marie Rose et le Père conseiller célébrant.

La Sainte Vierge -

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
Mes enfants bien-aimés, la paix de mon Fils repose sur vous tous, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. Mes enfants bien-aimés, souvenez-vous que tous les jours je vous apprends à demander à Dieu votre Père de vous accorder un cœur d'enfant. Demandez chaque jour à Dieu votre Père de vous accorder un cœur d'enfant. Ainsi, si vous avez un cœur d'enfant vous pourriez dormir en paix, croyant à Dieu votre Père, comme à Noël les enfants croient au Père Noël en dormant dans le silence le plus profond sans inquiétude. Ayez confiance en Dieu votre Père comme les tout-petits ont toujours eu confiance au Père Noël.

Dieu votre Père vous aime tant qu'il a besoin aussi que vous Lui fassiez confiance comme vous me faîtes confiance aussi, mes enfants. N'ayez pas peur, l'heure du combat a sonné, mais l'ennemi ne pourra jamais vous toucher du doigt. Il continuera chaque jour de ruser tout autour mais il ne pourra jamais vous toucher, dit-Il le Père de sa Demeure Sainte.
Mes enfants bien-aimés, tant d'années passent, en particulier vous qui êtes, mes fils et fille de prédilection ici présents, et l'Église est toujours endormie dans le silence. Mon cœur de Mère saigne, mais je vous appelle tous à la sainteté maintenant. Oui! parce que l'heure qui vous reste est très très peu. J'appelle tous mes enfants à prendre maintenant le chemin de la sainteté qui mène vers le chemin de la fin des temps. Il faudrait que vous recherchiez le Seigneur pendant qu'il est temps. Et c'est à l'Église de se réveiller avant de réveiller le peuple de Dieu.

Ainsi dit, mes enfants, vous qui êtes ici présents, vous qui représentez l'Église, vous devriez donner l'exemple aux autres. N'en veuillez jamais aux autres qui n'ont pas la même grâce que vous. Ayez pitié d'eux et priez pour eux. Tous n'ont pas les yeux ouverts comme vous. A travers le chapelet de la miséricorde divine, je vous demande, vous qui représentez l'Église d'aujourd'hui, de réciter ça pendant neuf vendredis pour toute l'Église entière, le chapelet de la miséricorde divine. Récitez le chapelet de la miséricorde divine pendant neuf vendredis. C'est pour toute l'Église entière. Car voici que l'ennemi aussi s'annonce, mais il n'aura jamais le dessus. Sa présence sera anéantie par la puissance de l'amour, de la miséricorde divine. L'ennemi sera anéanti et mon Église se réveillera même si l'ennemi détient la moitié de mon Église, dit-Il le Père.

Vous voyez que Dieu votre Père vous a tant aimés qu'à chaque fois qu'il m'envoie vous visiter, Il se fait présent quand je vous parle. Il m'envoie vers vous ainsi que son Fils et encore Lui-même se fait présent chaque jour du haut de ses nues en se penchant vers vous. Songez toujours à Lui dire merci.

Mes fils et fille de prédilection ici présents, vous qui représentez l'Église, sachez que toutes ces souffrances que vous êtes en train de traverser actuellement, vous les souffrez pour l'Église et pour le peuple de Dieu. Vous communiez aux mêmes souffrances que celles de mon Fils qui a tant souffert pour l'Église qui est son Corps. Je voudrais que chaque jour vous unissiez toutes vos souffrances à celles de mon Fils afin de pouvoir sauver le monde entier. N'ayez plus peur de souffrir, mes enfants, car moi je souffre chaque jour, moi je souffre chaque jour, mon Cœur saigne chaque jour.

Mais Dieu votre Père aussi vous fait communier chaque jour à mes souffrances sans que vous ne le sachiez. Il vous a déjà fait savoir que vous communiez à la croix de son Fils chaque année. Mais aujourd'hui, mes enfants, je vous fais savoir que vous m'aimez tant et que je vous porte dans mon Cœur de Mère, c'est pour cela vous communiez tous les jours à mes souffrances de Mère. Chaque jours je souffre et vous communiez à mes souffrances puisque je fais le tour du monde. N'ayez plus peur de souffrir, mes enfants, car vos souffrances sauvent tant d'âmes et toute l'Église que vous ne le saviez.

C'est à vous, mes fils et fille de prédilection ici présents, je m'adresse à vous pour que vous sachiez que ce que vous êtes en train de traverser comme souffrances, vous communiez à mes souffrances sans le savoir. Oui, mais je vous demande d'avoir un cœur d'enfant en le demandant à Dieu votre Père. Il faut que vous le demandiez à Dieu votre Père, Il vous l'accordera. Ainsi vous n'aurez plus jamais de soucis, parce que vous deviendrez comme les tout-petits qui croient chaque année au Père Noël. A tout moment vous devriez croire en Dieu votre Père, comme les tout-petits croient au Père Noël.

Je vous demande de méditer sur le message que je viens de vous donner et de revoir mes messages passés. Vous saurez que c'est toujours la Mère de Jésus, Notre Dame de Lourdes, de la Salette, du Mont Carmel, de Fatima, de Tout Burkîndi, Reine de la Paix, Mère de toute l'Église entière.
La paix de mon Fils repose sur vous au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. A nous revoir bientôt, mes enfants, je vous aime, je vous aime, je vous aime.

Fin de l'apparition, commentaires de Marie Rose.

Marie Rose -

La Vierge était souriante et très belle, douce. Elle s'est faite très proche de moi à tel point que sa chaleur maternelle était comme une grande fraîcheur qui m'enveloppait. Et elle parlait dans le silence, dans la douceur et nous regardait. Et avant de partir elle disait: " vous aime, mes enfants". Et elle s'est penchée pour le dire par trois fois.

**MESSAGES 2003/2004**

22Avril 2004

Tâmpùi jeudi 22 avril 2004.

Le Seigneur -

La paix soit avec vous tous, mes amis, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.
Mon ami, n'aie toujours pas peur car Celui qui est mon Père, c'est Lui qui désira vous confier cette mission qui est mondiale. Alors n'aie pas peur de tout ce que dira ce monde car moi-même, quand j'étais sur terre, on doutait de moi. On me demandait qui je suis. Et c'est comme Pierre l'a trouvé en disant que j'étais le Messie.

Ainsi, aujourd'hui, mon ami, toi qui es mon représentant sur cette terre, n'aie pas peur car je ne suis nul autre que le Fils de Celui qui Suis. Et cette Dame de toujours qui apparaît à Marie Rose est ma Mère. Il faut que tu te laisses habiter par le silence de Celui qui Suis qui est mon Père que toi-même tu as découvert dans le silence, car la grâce que tu as reçue de mon Père sauvera tant de tes confrères, puisque tu leur feras découvrir qui est mon Père. Et sache qu'en découvrant le Père, tu me découvres aussi puisque nous sommes un.

Au cours de cette messe tu présenteras mon amie H à moi et à mon Père. Dis à mon amie H de ne pas avoir peur car je suis avec elle. Et comme le dit toujours ma mère au cours de ses messages qu'elle vous donne, croyez vraiment en Dieu mon Père, comme à Noël les enfants croient au père Noël tout en dormant dans le silence avec un cœur confiant. Dis à mon amie H qu'au cours de cette messe que tu auras à la présenter à moi et à mon Père, nous lui donnerons un signe non visible, mais un signe qui touchera du doigt son cœur, son âme et sa famille. Un signe qui purifiera les cœurs et les âmes. Dis à mon amie H que tel est le message que je donne pour elle, d'avoir confiance en Dieu mon Père comme à Noël les enfants ont tellement confiance au Père Noël. Et tout ce qu'elle désirera, elle l'obtiendra, ainsi soit il.

N'aie pas peur, René mon ami, car c'est toujours le même Seigneur que tu as connu quand tu étais tout petit à travers l'enseignement de l'Église. Et c'est le même Seigneur qui a voulu que tu sois ordonné selon l'ordre du Roi Melchisédech. C'est ce même Seigneur qui se fait si proche maintenant de son peuple qui doute de Lui. René, mon ami, je te bénis afin que tu puisses faire face à ce peuple qui désire tant connaître si c'est moi, le Seigneur, qui apparaît à Marie Rose et qui te parle à tout moment pour que tu le transmettes au monde. Cette bénédiction est pour que tu retrouve une force pour pouvoir dire la vérité que ce n'est nul autre que le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob. Je te bénis au nom de Dieu mon Père, au nom de moi qui suis le Fils ici présent, au nom de l'Esprit Saint image de ma Mère qui est à côté de moi et qui te couvre chaque jour avec son manteau.
La paix soit avec vous tous, mes amis, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Commentaire.

Marie Rose -

C'est le Christ qui a parlé dans le silence, dans la douceur. Sa Mère me souriait mais elle n'a rien dit. Le Christ nous a dit de nous référer à ce que sa mère nous dit, de croire en Dieu comme les tout-petits croient au Père Noël. Ainsi tout ce que nous désirons nous l'aurons. Il nous a bénis et il a dit que cette bénédiction nous la transmettrons à Maman C à travers le message qu'elle recevra, parce que cette bénédiction est pour elle. C'est pourquoi il a dit de présenter Madame C et sa famille au cours de la messe.

l'autel de Mgr Guirma (alt)

PAROLES

A toi la France, je te demande ceci :souviens-toi de ton Baptême et reviens en mon sein, car tu es en train de t'exposer au danger en M'excitant à la colère, en même temps tu entraînes l'univers en te menant dans une fosse d'où il ne pourra plus se tirer ; ainsi tu déroutes mon peuple. Tu es mon cœur, alors souviens-toi de moi et reviens en mon sein avant qu'il ne soit trop tard, car le temps qui te reste est très peu pour te racheter. Mon cœur saigne à te voir sombrer dans les ténèbres, je souffre, je souffre, je souffre..

PAROLES..


Parole de Jésus a Marie Rose "A tous les Bienfaiteurs, qu'ils sachent qu'ils sont tous bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit dont je suis l'image, et Mère du Perpétuel, Mère de l'Eglise tout entière. Qu'ils sachent tous qu'au moment où ils auront besoin de mon secours, je le leur apporterai sans tarder. Et à l'instant même, je leur apporte mon secours…"

yagma

Croix glorieuse Yagma(alt)

Marie Rose: "La Dame du Ciel m'a dit de venir à sa rencontre à Yagma et je suis donc partie au sanctuaire. Elle n'a pas attendu que j'arrive à la colline, elle m'a rencontré en cours de route. Elle est descendue de la colline, toute grande et m'attendait les bras croisés. Des fois la Vierge est toute lumière transparente pour montrer qu'elle est lumière, elle est l'image de l'Esprit Saint. Tandis qu'aujourd'hui quand je l'ai vue, elle était là en chair en os comme vous et moi. Mais on ne peut jamais la toucher, elle était là au pied de la colline et m'attendait toute grand"

PAROLES

Marie Couronnée(alt)

**"Mes enfants ,si vous perceviez la puanteur du monde à cause des péchés et des maux causés par vous -meme,vous auriez envie de vomir et de changer de vie"**


Il y a encore beaucoup de secrets concernant la France. J'ai vu la Dame du Ciel apparaître, elle était tout en pleurs. Mes larmes sont sur le point de couler lorsque je revois cette Dame en pleurs, se plaignant en disant " J'ai trop mal au cœur en voyant la France, tous mes membres, tout mon corps s'effondrent on silence. Je t'aime ô France, pour te laisser ainsi". Lorsque la Dame du Ciel dit:" Je t'aime ô France ", c'est que Dieu le Père représente la France parce que son Cœur est en' France. Tout est mystérieux. Quand la Dame du Cie! dît Je t'aime O France, pour te laisser ainsi ", c'est à Dieu le Père qu'elle le dit. Dieu le Père parle aussi ainsi que son Fils. Il faut comprendre qu' il y a trois Personnes qui s'expriment, le Fils aussi parle en même temps, le Père parle et dit: "Je n'en peux plus, je n'en peux plus, il est temps que la France se réveille, car le châtiment s'annonce pour elle. Il sera catastrophique. Il ne faut pas que Je me laisse avoir, Moi étant son Seigneur et son Dieu, car crime il y a 'i
Marie Rose, dis à tes Parents conseillers que je leur demande de faire connaître ce message dans ce monde, afin qu'à travers la prière de tous mes enfants, de tous les peuples dont je suis la Dame, l'Eglise retrouve sa sérénité totale afin de pouvoir aider le peuple de Dieu que vous êtes tout, mes enfants bien-aimés. Je suis la Mère de tous les peuples. Merci d'être à mon écoute. Je suis la Mère du Lion de Judas, le Fils du Charpentier. A nous revoir bientôt, mes enfants, comme mon Fils viendra bientôt. Croyez en lui et en tout ce qu'il vous dit.


Je ne suis nul autre que le Maître des douze disciples qui est venu sur cette terre, qui est retourné vers son Père et qui reviendra pour bientôt. Allez tous dans ma paix et à toi René, d'un coeur vaillant, dis la vérité à ce monde car je suis avec toi et la puissance de ma main droite t'accompagne.